cinquiemedim

Les textes et leurs commentaires

Traduction de "la Bible expliquée" dans la colonne de GAUCHE -Commentaires de "la Bible expliquée" dans la colonne du CENTRE- Commentaires de Jean Charles Thomas dans la colonne de DROITE.

Impression papier des commentaires: très facile. Les trois colonnes sont formatées pour tenir sur une feuille classique format A4. Demandez à votre imprimante les pages, de 2 à la fin (la page 1 n'est pas utile, elle donne seulement les titres, photos et boutons de navigation)

Si vous avez seulement besoin d'un petit passage,sélectionnez-le avec la souris et reportez-le dans un document word ou open office et imprimez-le ou envoyez-le dans un mail.

 

 

Vous pouvez lire également sur votre SMARTPHONE, PORTABLE.

Les colonnes ne seront pas juxtaposées.

Défileront d'abord les TRADUCTIONS,

puis les Commentaires de la BIBLE EXPLIQUEE,

et enfin les COMMENTAIRES de Jean Charles THOMAS

Habiter intérieurement le Ciel, la Mer et la Terre

Traduction

en Français courant de

"la Bible expliquée"

avec les autorisations de l'éditeur

 

 

Nombres 11

25 à 29

 

 

 

16Le Seigneur répondit à Moïse :

« Rassemble soixante-dix hommes respectables, que tu connais comme anciens et responsables du peuple. Tu les amèneras à la *tente de la rencontre ; ils se tiendront avec toi, là, devant moi. 17Je descendrai m’entretenir avec toi à cet endroit. Je prélèverai un peu de *l’Esprit que je t’ai donné, pour en répandre sur eux ; ils pourront dès lors t’aider à porter la charge que représente ce peuple, et tu ne seras plus seul pour cela.

18Quant au peuple, dis-leur : “Purifiez-vous pour demain ! Vous aurez de la viande à manger, car le Seigneur a entendu vos plaintes. Il sait que vous avez grande envie de viande, au point de prétendre que vous étiez bien en Égypte ; c’est pourquoi il va vous en donner à manger. 19Vous n’en aurez pas seulement pour un jour ou deux, ni même pour cinq, dix ou vingt jours. 20Vous mangerez de la viande pendant tout un mois, jusqu’à en être dégoûtés, jusqu’à ce qu’elle vous ressorte par le nez. Ce sera votre punition pour avoir rejeté le Seigneur qui demeure au milieu de vous, en vous plaignant devant lui d’être sortis d’Égypte.” 21Moïse s’exclama : « Ce peuple qui m’entoure ne compte pas moins de six cent mille hommes. Et tu prétends leur donner de la viande à manger pour tout un mois ! 22Si nous abattions tous nos moutons, nos chèvres et nos boeufs, cela ne suffirait pas ; si nous pouvions pêcher tous les poissons de la mer, même cela ne suffirait pas !»

23Le Seigneur lui répondit :

« Et ma puissance, n’est-elle pas suffisante ? Tu verras sous peu si ce que je t’ai dit se réalise ou non.»

Dieu donne de son Esprit aux soixante-dix anciens

24Moïse se retira et alla

rapporter au peuple ce que

le Seigneur avait dit.

Ensuite il rassembla soixante-dix *anciens d’Israël et les plaça autour de la tente.

 

25Le Seigneur descendit dans la colonne de fumée et s’entretint avec Moïse. Il préleva un peu de *l’Esprit qu’il avait donné à Moïse, pour en répandre sur

les soixante-dix anciens.

Dès que l’Esprit fut sur eux, ils commencèrent à parler comme des *prophètes, mais ils ne continuèrent pas.

26Deux hommes, Eldad et Médad, qui figuraient sur la liste des soixante-dix anciens, étaient restés dans le camp au lieu de se rendre à la tente. L’Esprit se posa aussi sur eux et ils se mirent à parler comme des prophètes,

en plein camp.

27Un jeune homme courut avertir Moïse : « Eldad et Médad sont en train de prophétiser dans le camp! » lui dit-il.

28Josué, fils de Noun, qui était serviteur de Moïse depuis sa jeunesse, s’écria : « Moïse, mon maître, fais-les cesser !»

29Moïse lui répondit :

« Es-tu jaloux pour moi ? Si seulement le Seigneur répandait son Esprit sur tous les Israélites, pour qu’ils deviennent tous des prophètes !»

 

30Alors Moïse et les soixante-dix anciens d’Israël

regagnèrent le camp.

 

 

 

Jacques 5

1 à 6

 

Avertissement aux riches

1Et maintenant écoutez-moi, vous les riches ! Pleurez et gémissez à cause des malheurs qui vont s’abattre sur vous !

2Vos richesses sont pourries et vos vêtements sont rongés par les vers. 3Votre or et votre argent sont couverts de rouille, une rouille qui servira de témoignage contre vous ; elle dévorera votre chair comme un feu.

Vous avez amassé des trésors à la fin des temps.

4Vous avez refusé de payer le salaire des ouvriers qui travaillent dans vos champs. C’est une injustice criante !

Les plaintes de ceux qui rentrent vos récoltes sont parvenues jusqu’aux oreilles de Dieu, le Seigneur de l’univers.

5Vous avez vécu sur la terre dans le luxe et les plaisirs.

Vous vous êtes engraissés comme des bêtes pour le jour de la boucherie.

6Vous avez condamné

et mis à mort des innocents ;

ils ne vous résistent pas.

 

 

 

Marc 9

38 à 48

 

Celui qui n’est pas contre nous est pour nous

(Voir aussi Luc 9.49-50)

 

38Jean dit à Jésus :

« *Maître, nous avons vu un homme qui chassait les esprits mauvais en usant de ton nom, et nous avons voulu l’en empêcher, parce qu’il n’appartient pas à notre groupe. »

39Mais Jésus répondit :

« Ne l’en empêchez pas, car personne ne peut accomplir un *miracle en mon nom et tout de suite après dire du mal de moi. 40Car celui qui n’est pas contre nous est pour nous.

41Et celui qui vous donnera à boire un verre d’eau parce que vous appartenez au *Christ, je vous le déclare, c’est la vérité : il recevra sa récompense. »

 

Sérieuse mise en garde

(Voir aussi Matt 18.6-9 ; Luc 17.1-2)

42« Celui qui fait tomber dans le *péché un de ces petits qui *croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui attache au cou une grosse pierre et qu’on le jette dans la mer.

43Si c’est à cause de ta main que tu tombes dans le péché,

coupe-la ; il vaut mieux pour toi entrer dans la vraie vie avec une seule main que de garder les deux mains et d’aller en *enfer, (fausse traduction de la bfc) dans le feu qui ne s’éteint pas.

[44Là, “les vers qui rongent les corps ne meurent pas et le feu ne s’éteint jamais”.]

45Si c’est à cause de ton pied que tu tombes dans le péché, coupe-le ; il vaut mieux pour toi entrer dans la vraie vie avec un seul pied que de garder les deux pieds et d’être jeté en enfer.

[46Là, “les vers qui rongent les corps ne meurent pas et le feu ne s’éteint jamais”.]

47Et si c’est à cause de ton oeil que tu tombes dans le péché, arrache-le ; il vaut mieux pour toi entrer dans le *Royaume de Dieu avec un seul œil que de garder les deux yeux et d’être jeté en enfer. 48Là, “les vers qui rongent les corps ne meurent pas et le feu ne s’éteint jamais”.

49En effet, chacun sera salé de feu.

50« Le sel est une bonne chose ; mais si le sel perd son goût particulier, comment le lui rendrez-vous ?

Ayez du sel en vous-mêmes et vivez en paix les uns avec les autres. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires de

"la Bible expliquée"

avec les autorisations de l'éditeur

 

 

Nombres 11

25 à 296

A la différence de la littérature mythologique, la Bible ne cache pas les faiblesses bien humaines de ses plus grands personnages.

 

D’autres connaîtront ce même passage à vide : Élie (1Rois 19), ou Jonas (Jon 4.8).

 

Dieu soutient Moïse grâce à un conseil d’anciens

(on peut lire aussi Ex 18.17-26) :

c’est l’amorce du Sanhédrin

(Conseil supérieur), réunissant

soixantedix membres

dans une institution qui est restée active dans le judaïsme jusqu’au 5e siècle après J.-C.

 

Soixante-dix ou soixante-douze? (11.24-30)

Certaines traditions disent qu’Eldad et Médad se trouvent ajoutés aux soixante-dix réunis autour de Moïse pour recevoir son Esprit en partage : d’où le scandale dénoncé

par Josué.

Mais Dieu est libre de donner son Esprit à qui il veut et où il veut :

la reconnaissance du charisme prophétique d’Eldad et Médad par Moïse,

à l’encontre des objections de Josué, sert à protéger l’indépendance de la fonction prophétique contre ceux qui voudraient la soumettre au contrôle de l’institution.

 

Une hésitation semblable apparaît pour des disciples envoyés par Jésus :

sont-ils soixante-dix ou soixante-douze ?

Les versions varient (Luc 10.1).

 

 

 

 

Jacques 5

1 à 6

 

 

Tous les riches sont-ils coupables ?

(5.1-6)

 

Aucune distinction ne semble faite entre bons et mauvais riches.

 

Mais Jacques dénonce les riches qui exploitent leurs salariés, ne pensent qu’au profit matériel et aux plaisirs superficiels,

sans se soucier

des autres,

et encore moins de l’approche de la fin des temps et du

jugement à venir.

 

Marc 9

38 à 48

 

 

 

 

 

 

Pas de commentaire dans

"la Bible expliquée".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires de

Jean Charles Thomas

 

 

Nombres 11

25 à 29

Moïse ne pouvait pas assumer tous les rôles au service du peuple. Personne ne peut le faire aujourd'hui: ni un Pape, ni un homme politique...

La Bible propose des solutions plus intelligentes, à commencer par la répartition des tâches.

Dans Exode 18, 13-26, c’est le beau-père de Moïse, Jethro, qui donne le conseil judicieux de se faire seconder. Selon Deut. 1, 9-18, c’est Moïse qui en a eu l’idée.

Le livre des Nombres nous propose ici une version accordant à Yhwh l’influence décisive. Moïse choisit 70 « anciens », les place autour de la Tente où il rencontre le Seigneur, et c’est Dieu qui donne à chacun une participation à l’esprit de collaboration, de sagesse, de courage et de discernement.

Non sans humour, l’auteur du livre affirme que deux collaborateurs supplémentaires se mettent à collaborer, en « prophétisant », c’est-à-dire en parlant selon l’esprit du Seigneur.

Mais ils ne sont pas venus s'intégrer dans le groupe officiel.

Un jeune rapporte le fait.

Réaction de Moïse ? Admirable : si le Seigneur pouvait faire de tout son peuple un peuple de prophètes, ce serait merveilleux.

Le nombre de soixante dix va devenir le nombre systématique des collaborateurs assumant des ministères au bénéfice du peuple.

Ils seront toujours des membres choisis dans le peuple, pour son bien, doués d’un esprit de sagesse et de foi que Yhwh a suscité en eux et qui est authentifié par des responsables du peuple.

Avec deux hommes supplémentaires.

D’où les variantes entre soixante dix

et soixante douze.

Jésus, en plus des Douze, enverra en mission soixante douze hommes (Luc 10, 1-12), certains manuscrits écrivant soixante dix.

Il les appellera « anciens », « plus anciens », presbyteroi, pour qualifier leur ministère au sein de la communauté locale.

Tous les textes de Pierre, de Paul et de Jean conserveront cette appellation et cette référence fondatrice du ministère voulu par Jésus.

Aucun texte ne les appellera prêtres. Malheureusement la plupart

des catholiques romains persistent

dans l'emploi de cette faute de traduction

en privilégiant leur fonction de présidence des sacrements

et en laissant au second plan

la mission que Jésus leur a confiée:

agir en hommes sages, rendre possibles des discernements en fonction de l'évolution des esprits au plan mondial, favoriser la communion, maintenir l'unité quand elle est menacée, faire de toute la communauté locale un ensemble de disciples-missionnaires attentifs aux "périphéries" ( selon les expressions du Pape François).

Lire aussi

<www.thomasjch.com/motsministere.html>

 

Informations complémentaires.

Moïse épouse une fille de Jéthro ( hb.Yitrô) prêtre de Madian, tribus nomades à l'est du golfe d'Aqba, plus probablement de la péninsule sinaïtique. Moïse fuit alors le Pharaon d'Egypte avec lequel il a été éduqué mais qui vient de se retourner contre lui. Moïse se cache en pays étranger: pour protéger sa vie. Il devient berger des troupeaux de Jéthro. De son union avec Cippora naissent deux enfants aux noms symboliques: Gershom, "émigré là", et Eliezer ,"Mon Dieu est secours, nés en terre étrangère, Madiân.

On peut y voir une des raisons pour laquelle beaucoup de textes bibliques soutiennent l'émigré, celui qui a dû quitter son pays d'origine pour ne pas y être persécuté, rejeté.

En attribuant cette motivation à Moïse, personnage indiscutable et indiscuté, les textes bibliques fondent cette préférence sur l'expérience et l'enseignement du fondateur du peuple d'israël.

 

 

 

Jacques 5

1 à 6

Jacques vise très précisément les riches qui exploitent,

qui accumulent les biens

sans les faire produire au service des autres,

qui profitent de leur influence pour écraser, condamner injustement et faire périr des gens ordinaires et innocents.

Avec des accents dignes des prophètes Amos ou Isaïe, il somme ces riches de changer radicalement de comportement.

Il leur demande d'employer leurs richesses

à l'amélioration du sort des petites gens.

 

Jacques ne fait pas un réquisitoire contre la richesse, ou contre tous les riches.

Il vise très directement les « mauvais riches » et les personnes influentes qui bafouent le droit des gens.

Pour les faire craquer,

Jacques il leur promet un avenir épouvantable.

 

Comparer avec la parabole

du pauvre Lazare et du riche

totalement aveugle sur le sort de son voisin,

assis à sa porte. (Luc 16,19-31).

 

Jésus souligne ainsi l’aveuglement courant du riche.

Jacques, lui, choisit la pédagogie de la crainte du châtiment.

 

Marc 9

38 à 48

Tout part d'un fait de vie rapporté par Jean,

l'un des fils de Zébédée.

Quelqu'un s'est permis de chasser des démons (mauvais esprits) sans faire partie du groupe des disciples.

Jésus répond en élargissant

les perspectives de Jean:

impossible de faire comme nous

et aussitôt après de nous traiter comme des gens dangereux

- en bref, qui n'est pas contre nous est avec nous. La réponse semble fondée.

Mais le problème vient de la version rapportée par Luc 9, 50 selon laquelle Jésus aurait répondu : "Ne l'empêchez pas: quiconque n'est pas contre vous est pour vous".

Dans les deux versions,

Jésus demande de ne pas empêcher quelqu'un

de faire du bien.

Mais la motivation est beaucoup plus large chez Luc: il suffit de ne pas agir contre nous.

Luc ne contredit pas Marc.

Ils disent pratiquement la même chose,

chacun selon sa façon habituelle de parler.

La suite rapportée par Marc (ou collée ici par Marc sans être en rapport évident avec le fait rapporté par le fils de Zébédée) développe un enseignement de Jésus sur la gravité des scandales.

Attention: dans le langage français actuel, le mot scandale désigne un comportement révoltant, ou, du moins, jugé révoltant par celui qui le rapporte: concernant l'abus de pouvoir, la corruption, le faux témoignage, le mensonge, l'élimination d'un ennemi...

Dans le langage biblique et l'enseignement de Jésus, le scandale est

un obstacle qu'on place devant

les pas d'un aveugle pour le voir trébucher, tomber, et s'amuser de sa chute.

Jésus considère qu'agir ainsi est grave, méchant, dénotant un état d'esprit pervers.

Il développe des exemples ou des choix à faire quand on a été coupable d'acte pervers pour faire chuter les autres.

Jésus utilise les tournures fortes dont ses contemporains comprennent la portée exacte: mieux vaut s'amputer d'un bras,

d'un pied, d'un œil.

Et il conclut que ces amputations

sont finalement préférables au fait

d'être jeté dans la déchetterie de Jérusalem, appelée alors vallée de Gen Hinnon,

francisé en vallée de la géhenne.

Un endroit à la réputation maudite:

des rois de Jérusalem y ont tué certains de leurs propres enfants pour essayer d'obtenir des victoires contre leurs ennemis ou d'autres avantages. ( Lire Jérémie 7, 31-32).

Au temps de Jésus, cette vallée est

l'image du châtiment qui attend

ceux et celles qui se coupent volontairement

de Dieu par leurs actes.

 

Synonymes: feu éternel,

là où il y des pleurs et des grincements de dents.

Attention: certaines traductions ( dont la traduction en français courant, bfc ) emploient le mot "enfer" pour désigner cette maudite "vallée de la géhenne".

Effroyable erreur de traduction aux conséquences désastreuse pour le lecteur contemporain qui a entendu parler de "l'enfer" au catéchisme, et dont on a décrit avec des images angoissantes le feu permanent, attisé par des démons incendiaires etc..

Ne sourions pas trop vite:

il y a encore des prédicateurs qui prêchent ce type d'enfer , croyant susciter une peur qui rendrait croyant.

Ils enseignent leurs propres angoisses, ou leur propre manque de connaissancces bibliques,

et non pas la pensée de Jésus

rapportée ici par Marc.

Leurs auditeurs ont parfaitement

le droit d'aller leur en faire reproche

à la fin de leur prêche...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright 2015. All Rights Reserved