cinquiemedim

Les textes et leurs commentaires

Traduction de "la Bible expliquée" dans la colonne de GAUCHE -Commentaires de "la Bible expliquée" dans la colonne du CENTRE- Commentaires de Jean Charles Thomas dans la colonne de DROITE.

Impression papier des commentaires: très facile. Les trois colonnes sont formatées pour tenir sur une feuille classique format A4. Demandez à votre imprimante les pages, de 2 à la fin (la page 1 n'est pas utile, elle donne seulement les titres, photos et boutons de navigation)

Si vous avez seulement besoin d'un petit passage,sélectionnez-le avec la souris et reportez-le dans un document word ou open office et imprimez-le ou envoyez-le dans un mail.

 

 

Vous pouvez lire également sur votre SMARTPHONE, PORTABLE.

Les colonnes ne seront pas juxtaposées.

Défileront d'abord les TRADUCTIONS,

puis les Commentaires de la BIBLE EXPLIQUEE,

et enfin les COMMENTAIRES de Jean Charles THOMAS

Habiter intérieurement le Ciel, la Mer et la Terre

Traduction

en Français courant de

"la Bible expliquée"

avec les autorisations de l'éditeur

 

 

Proverbes 9

1 à 6

 

 

L’invitation de la Sagesse

1La Sagesse a taillé sept colonnes et a construit sa maison. 2Elle a fait abattre des bêtes, elle a préparé du vin, puis elle a dressé la table. 3Elle a envoyé ses servantes lancer cette invitation à l’endroit le plus élevé de la ville : 4«Vous, les ignorants, accourez donc par ici. » Elle a fait dire à ceux qui ont la tête vide : 5«Venez vous nourrir à ma table et boire le vin que j’ai préparé. 6Quittez la compagnie des ignorants et vous vivrez, prenez donc le chemin où se tient l’intelligence. »

 

 

 

Ephésiens 5

15 à 20

 

10Efforcez-vous de discerner ce qui plaît au Seigneur. 11N’ayez aucune part aux actions stériles que l’on pratique dans l’obscurité ; dénoncez-les plutôt. 12On a honte même de parler de ce que certains font en cachette. 13Or, tout ce qui est dévoilé est mis en pleine lumière ; 14de plus, tout ce qui est mis en pleine lumière devient à son tour lumière. C’est pourquoi il est dit : «Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’éclairera. » 15Ainsi prenez bien garde à votre manière de vivre. Ne vous conduisez pas comme des ignorants mais comme des sages. 16Faites un bon usage de toute occasion qui se présente à vous, car les jours que nous vivons sont mauvais. 17Ne soyez donc pas déraisonnables, mais efforcez-vous de comprendre ce que le Seigneur attend de vous. 18Ne vous enivrez pas : l’abus de vin ne peut que vous mener au désordre ; mais soyez remplis de l’Esprit Saint. 19Encouragez-vous les uns les autres par des psaumes, des hymnes et de saints cantiques inspirés par *l’Esprit ; chantez des cantiques et des psaumes pour louer le Seigneur de tout votre coeur. 20Remerciez Dieu le Père en tout temps et pour tout, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ.

 

 

Jean 6

51 à 58

 

51Je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra pour toujours. Le pain que je donnerai, c’est ma *chair ; je la donne afin que le monde vive. » 52Là-dessus, les Juifs discutaient vivement entre eux : «Comment cet homme peut-il nous donner sa chair à manger ?» demandaient- ils. 53Jésus leur dit : « Oui, je vous le déclare, c’est la vérité : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. 54Celui qui mange ma chair et boit mon sang possède la vie éternelle et je le relèverai de la mort au dernier jour. 55Car ma chair est une vraie nourriture et mon sang est une vraie boisson. 56Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure uni à moi et moi à lui. 57Le Père qui m’a envoyé est vivant et je vis par lui ; de même, celui qui me mange vivra par moi. 58Voici donc le pain qui est descendu du ciel. Il n’est pas comme celui qu’ont mangé vos ancêtres, qui sont morts. Mais celui qui mange ce pain vivra pour toujours. » 59Jésus prononça ces paroles alors qu’il enseignait dans la *synagogue de Capernaüm.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires de

"la Bible expliquée"

avec les autorisations de l'éditeur

 

 

Proverbes 9

1 à 6

 

Le festin de la Sagesse (9.1-12)

Dans sa maison, qui figure le monde, Dame Sagesse prépare un festin largement ouvert à tous. Même les ignorants sont invités à venir se nourrir d’un pain qui ouvrira leur intelligence, et d’un vin qui leur fera voir le monde avec un peu plus d’optimisme.

 

 

 

 

Ephésiens 5

15 à 20

 

 

 

Du sommeil à l’éveil (5.14-17)

Hier inattentifs et déraisonnables, aujourd’hui pleinement éveillés, attentifs à ce que le Seigneur attend: tel est le parcours spirituel que Paul propose à tous ceux qui sont devenus croyants, réveillés par le Christ.

 

Remplis de l’Esprit,

non de vin

(5.18-20)

 

L’abus du vin dans les religions à mystères pouvait influencer les assemblées chrétiennes et amener le désordre (1 Cor 11.21).

 

C’est plutôt l’Esprit qui doit remplir de joie ces réunions, où les croyants s’encouragent mutuellement et chantent des hymnes au Christ glorieux.

 

Jean 6

51 à 58

 

 

 

 

Le Fils donne sa personne pour la vie du monde

(6.47-51)

 

Renouveler le miracle de la manne serait superficiel et futile. Cette nourriture accordée aux ancêtres dans le désert n’était qu’une image du pain qui donne la vie.Ce pain est identifié à Jésus,donné par Dieu au monde.

 

Accueillir le Christ en soi

(6.52-59)

 

Le verbe «manger », répété à plusieurs reprises, insiste à la fois sur la nécessité de recevoir le Fils de l’homme et sur le réalisme de cette nourriture.

 

L’expression « la chair et le sang » est un hébraïsme qui signifie

« la personne totale ».

 

Ces propos indiquent que la parole de Jésus nourrit la pensée si l’on y ajoute foi.

 

Le dynamisme de sa vie peut construire la nôtre, s’il est accueilli dans le plus intime de notre être.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires de

Jean Charles Thomas

 

 

Proverbes 9

1 à 6

Le rédacteur des Proverbes vient de présenter la Sagesse comme une personne très proche de Dieu, connaissant pleinement ses pensées et désireuse de les proposer aux membres du peuple pour en faire l'âme de leur existence. La voici qui invite à sa table en hôtesse de grande qualité. A cœur de sa riche maison aux sept colonnes, elle prépare un festin : viandes savoureuses, vin parfumé. Elle envoie ses servantes proclamer sur les lieux élevés pour que tout le monde puisse entendre : Venez à table, mangez le pain qui vous transmettra mon intelligence, guérissant votre naïveté et rectifiant vos erreurs de jugement. Alors vous progresserez sur la voie qui conduit à la vie. Les sages profiteront de ce banquet de sagesse. Les sots se laisseront piéger par Dame Sottise qui a dressé, elle aussi, une piètre table à laquelle elle convie les gogos toujours prêts à avaler les stupidités en vogue. Chacun doit réfléchir et choisir la table opulente où les conversations, les nourritures et les boissons rendront meilleurs les convives préférant l'écoute de Dieu à l'écoute des conformismes à la mode. Ainsi se terminent les 9 premiers chapitres de ce livre de proverbes dont la suite doit beaucoup aux collections du Moyen Orient. C'est aussi la partie la plus centrée sur l'origine divine de la véritable sagesse, la partie la plus proche de l'enseignement des Prophètes. Ce livre est rédigé en hébreu. Le rédacteur en attribue la source à Salomon, fils de David, roi d'Israël (1,1) parce qu'il représente le modèle de sagesse le plus célèbre de l'époque.

 

Ephésiens 5

15 à 20

Paul conseille aux chrétiens de se comporter en sages : avec intelligence des réalités, au lieu de réagir stupidement aux événements puisque l'époque est plein de pièges. Boire du vin, oui, mais en gardant toujours le contrôle de soi.

Méditer les textes de l'Ecriture Sainte pour louer et remercier Dieu à la façon du Christ.

Il nous faut redécouvrir l'importance de la méditation quotidienne (conseillée par les psychologues et les bouddhistes) et de la prière à partir des textes bibliques. Voici deux marqueurs importants de la vie chrétienne. Le Concile Vatican II en parle dans le texte sur "la Parole de Dieu" (Verbum Dei).

 

 

Jean 6

51 à 58

Dans la synagogue de Capharnaüm Jésus délivre un message qui nous concerne. Il pose d'abord cette question: "Que cherchez-vous?", de quoi avez-vous faim?- De croire, de donner du sens à votre vie? On l'interpelle: "donne-nous un signe", une preuve que nous pouvons te croire! Nos ancêtres ont cru en Dieu parce que celui-ci les a nourris dans le désert. Jésus répond: en vérité, en vérité, la nourriture solide, apaisant nos faims, est fournie par Dieu, depuis toujours. Et aujourd'hui, Dieu vous la fournit. On lui répond: donne-vous cette nourriture. Et Jésus proclame: - C'est moi qui suis votre nourriture. Aujourd'hui. Votre vrai Pain. Je viens du ciel, je vis avec le Père de tous. Et le Père m'envoie pour apaiser vos faims. Je ne suis pas le pain apaisant la faim du corps; ce pain, vous pouvez, vous devez vous le procurer en collaborant plus intelligemment au bénéfice de l'ensemble des humains. Je suis d'abord le Pain capable d'apaiser vos faims intérieures, psychologiques, spirituelles. Or, de ce pain-là, vous n'osez pas parler. Vous avez collectivement décrété qu'il est sans importance, que la foi n'est plus de saison, qu'elle doit demeurer confinée dans le privé. Et Jésus réitère sa proposition. Je suis le Pain capable d'apaiser les faims dont vous ne parlez plus. Mais, regardez la réalité en face ! Vous êtes en panne d'espérance, vous n'accordez plus confiance à personne, vous souffrez de vous diviser en groupes fermés, inconciliables. Vous ne voyez pas comment vous débarrasser de la haine, du mépris, des murs que vous multipliez. Vous finissez par vous détester, devenant impitoyables les uns envers les autres. Vous souffrez des mauvais discernements que vous portez mais vous ne voulez pas les remettre en question publiquement. Continuez ainsi et vous mourrez de faim! En parlant ainsi, Jésus essaie de nous réveiller, de nous remettre en marche. Comment réagissons-nous? - Ce langage est inadmissible: nous ne pouvons plus le suivre ! Ou bien laissons-nous enfin la lumière éclairer nos conscience ? En disant: Jésus, tu nous dis les paroles qui font vivre. Ton enseignement est Sage. Je choisis de te faire confiance. Tes paroles me construisent. Les idéologies que nous essayons depuis des siècles s'écroulent, ensevelissant des millions de morts ou dressant les uns contre les autres peuples, cultures et nations. C'est toi, Seigneur, que je veux écouter, imiter. C'est comme toi que je veux aimer pour que le monde vive.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright 2015. All Rights Reserved