cinquiemedim

Les textes et leurs commentaires

Traduction de "la Bible expliquée" dans la colonne de GAUCHE -Commentaires de "la Bible expliquée" dans la colonne du CENTRE- Commentaires de Jean Charles Thomas dans la colonne de DROITE.

Impression papier des commentaires: très facile. Les trois colonnes sont formatées pour tenir sur une feuille classique format A4. Demandez à votre imprimante les pages, de 2 à la fin (la page 1 n'est pas utile, elle donne seulement les titres, photos et boutons de navigation)

Si vous avez seulement besoin d'un petit passage,sélectionnez-le avec la souris et reportez-le dans un document word ou open office et imprimez-le ou envoyez-le dans un mail.

 

 

Vous pouvez lire également sur votre SMARTPHONE, PORTABLE.

Les colonnes ne seront pas juxtaposées.

Défileront d'abord les TRADUCTIONS,

puis les Commentaires de la BIBLE EXPLIQUEE,

et enfin les COMMENTAIRES de Jean Charles THOMAS

Traduction

en Français courant de

"la Bible expliquée"

avec les autorisations de l'éditeur

 

 

JONAS 3

1 à 5 et 10

Jonas prêche à Ninive 1Une deuxième fois, le Seigneur donna cet ordre à Jonas :

2« Debout, pars pour Ninive, la grande ville, et fais-y entendre le message dont je te charge. »

3Cette fois-ci, Jonas obéit à l’ordre du Seigneur et se mit en route pour Ninive.

C’était une ville prodigieusement grande, il fallait trois jours pour la traverser. 4Jonas y fit une première journée de marche en proclamant :

« Dans quarante jours, Ninive sera détruite. » 5Les habitants de la ville prirent au sérieux la parole de Dieu.

Ils décidèrent de *jeûner et chacun, du plus riche au plus pauvre,

revêtit des étoffes de deuil.

 

6Quand le roi de Ninive fut informé de ce qui se passait, il descendit de son trône, ôta son habit royal, se couvrit d’une étoffe de deuil et s’assit sur de la cendre.

7Puis il fit proclamer dans la ville ce décret :

« Par ordre du roi et de ses ministres, il est interdit aux hommes et au gros et petit bétail de manger quoi que ce soit et de boire. 8Hommes et bêtes doivent être couverts d’étoffes de deuil. Que chacun appelle Dieu au secours de toutes ses forces, que chacun renonce à ses mauvaises actions et à la violence qui colle à ses mains. 9Peut-être qu’ainsi Dieu reviendra sur sa décision, renoncera à sa grande *colère et ne nous fera pas mourir.»

10Dieu vit comment les Ninivites réagissaient :

il constata qu’ils renonçaient à leurs mauvaises actions.

Il revint alors sur sa décision et n’accomplit pas le malheur dont il les avait menacés.

Jonas apprend pourquoi Dieu a pitié de Ninive

1Jonas prit fort mal la chose et se mit en colère. 2Il adressa cette prière au Seigneur :

« Ah, Seigneur, voilà bien ce que je craignais lorsque j’étais encore dans mon pays et c’est pourquoi je me suis dépêché de fuir vers Tarsis. Je savais que tu es un Dieu bienveillant et compatissant,

patient et d’une immense bonté, toujours prêt à revenir sur tes menaces.

3Eh bien, Seigneur, laisse-moi mourir,

car je préfère la mort

à la vie. »

 

I Corinthiens 7

29 à 31

 

Questions concernant les personnes non mariées et les veuves

25En ce qui concerne les personnes non mariées,

je n’ai pas d’ordre du Seigneur ; mais je donne mon opinion en homme qui, grâce à la bonté du Seigneur, est digne de confiance.

26En raison de la détresse présente, voici ce que je pense : il est bon pour chacun de demeurer comme il est.

27As-tu une femme ? Alors, ne cherche pas à t’en séparer. N’es-tu pas marié ? Alors, ne cherche pas de femme. 28Cependant, si tu te maries, tu ne commets pas de péché ; et si une jeune fille se marie, elle ne commet pas de péché. Mais ceux qui se marient auront des tracas dans leur vie quotidienne, et je voudrais vous les épargner. 29Voici ce que je veux dire, frères :

il reste peu de temps ;

dès maintenant, il faut que les hommes mariés vivent comme s’ils n’étaient pas mariés, 30ceux qui pleurent comme s’ils n’étaient pas tristes, ceux qui rient comme s’ils n’étaient pas joyeux, ceux qui achètent comme s’ils ne possédaient pas ce qu’ils ont acheté, 31ceux qui usent des biens de ce monde comme s’ils n’en usaient pas.

Car ce monde, tel qu’il est, ne durera plus très longtemps.

32J’aimerais que vous soyez libres de tout souci.

 

Marc 1

14 à 20

 

Jésus appelle quatre pêcheurs

(Voir aussi Matt 4.12-22 ; Luc 4.14-15 ; 5.1-11)

 

14Après que Jean eut été mis en prison, Jésus se rendit en Galilée ; il y proclamait la Bonne Nouvelle venant de Dieu.

15«Le moment fixé est arrivé, disait-il, car le *Royaume de Dieu s’est approché ! Changez de comportement et croyez la Bonne Nouvelle!»

 

16Jésus marchait le long du lac de Galilée lorsqu’il vit deux pêcheurs,

Simon et son frère André, qui pêchaient en jetant un filet dans le lac.

17Jésus leur dit : «Venez avec moi et je ferai de vous des pêcheurs d’hommes. » 18Aussitôt, ils laissèrent leurs filets et le suivirent.

 

19Jésus s’avança un peu plus loin et vit Jacques et son frère Jean, les fils de Zébédée.

Ils étaient dans leur barque et réparaient leurs filets.

20Aussitôt Jésus les appela ; ils laissèrent leur père Zébédée dans la barque

avec les ouvriers

et allèrent avec Jésus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires de

"la Bible expliquée"

avec les autorisations de l'éditeur

 

 

JONAS 3

1 à 5 et 10

 

 

 

La conversion de Ninive

(3.1-10)

Malgré la mauvaise réputation de Ninive, ses habitants se convertissent dès que Jonas ouvre la bouche!

 

Un thème central du livre apparaît ici :

la bonté de Dieu rejoint tout le monde.

 

 

Sa bienveillance ne se limite pas à Israël, le peuple de l’alliance.

 

Sa parole change même le coeur des étrangers les plus détestés.

 

Le changement est radical : même les bêtes s’y associent.

 

Et les Ninivites n’ont pas besoin de quarante jours pour se convertir !

 

 

La colère de Jonas (4.1-3)

 

Au cours des siècles, le Seigneur s’est montré bon pour son peuple.

 

Mais Jonas ne semble pas prêt à accepter que la générosité de Dieu s’étende à d’autres peuples,

surtout à des ennemis :

 

une seconde fois,

il préfère mourir

 

 

 

 

 

 

I Corinthiens 7

29 à 31

 

 

Pourquoi il vaut mieux ne pas être marié

(7.25-40)

 

Paul sait bien que la vie de couple a des exigences.

 

Or, en raison de la difficulté des temps, et parce qu’il estime la fin du monde imminente,

il suggère de rester, si possible, sans conjoint, afin de pouvoir se concentrer sur les affaires du Seigneur.

 

 

Mais ce ne sont que des suggestions d’ordre pratique et non un jugement sur la supériorité du célibat par rapport au mariage.

 

 

 

Dans tout ce passage,

Paul invite les croyants à

user des choses et des habitudes

de ce monde

sans y jouer l’essentiel de leur existence.

 

 

 

La proximité du Royaume éclaire les recommandations de Paul.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marc 1

14 à 20

 

Les premières paroles de Jésus (1.14-15)

Peu de mots suffisent à Jésus pour dire l’essentiel

et l’urgence de son message révolutionnaire.

 

Dieu se fait tout proche :

son Royaume est offert,

ici et maintenant,

à quiconque l’accepte.

 

 

 

 

 

Premiers disciples (1.16-20)

 

La réponse immédiate des ces pêcheurs à l’appel de Jésus a de quoi intriguer.

 

 

Quelle est donc l’autorité de Jésus pour que des hommes soient prêts à tout quitter pour lui ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Habiter intérieurement le Ciel, la Mer et la Terre

Commentaires de

Jean Charles Thomas

 

 

JONAS 3

1 à 5 et 10

Le livre de Jonas ne ressemble à aucun autre livre relatant l'histoire et les paroles d'un prophète d'Israël. L'auteur inspiré de ce merveilleux "roman" de méditation veut conduire son lecteur à un certain nombre de convictions: dont celles-ci notamment:

1. Le Dieu Unique, Yahvé, s'intéresse à tous les humains et veut leur bonheur. Il ne déteste jamais les pécheurs, même les pires comme les gens de Ninive, la capitale cruelle qui a déporté les gens de Samarie en 722 sur les bords du Tigre (actuelle ville de Mossoul en Irak)

2. Jonas (en hébreu Yonah, qui signifie colombe) n'a rien d'un pacifique envers les gens de Ninive - ni d'un envoyé fidèle à son Dieu. Il commence par fuir à l'opposé de Ninive (à l'est) , à Tarsis, au bout du monde de l'époque (à l'ouest). Il dira au chapitre 4 du livre, pour quelles raisons il n'est pas d'accord avec Yahvé: celui-ci est trop patient et miséricordieux.

3. Mais Yahvé ne lâcheras pas Jonas un seul instant. Il va lui donner de multiples signes de sa présence et de son désir de voir enfin Jonas fidèle à sa mission. (chapitres 1 et 2).

Le morceau de récit que nous lisons aujourd'hui commence avec le chapitre 3 Et ne signale pas les versets non lus !.

4. L'auteur de ce livre tout à fait original utilise de multiples expressions qui parsèment la Bible pour faire comprendre que tout vrai croyant est appelé par Dieu (vocation) et envoyé en mission.

5. La mission est souvent difficile, parfois impossible car beaucoup d'humains résistent à la Parole de Dieu. Mais parfois, ce sont de vrais miracles qui se produisent lorsque des groupes h umains qu'on jugeait imperméables à la Parole de Die s'y ouvrent, y croient et changent leur comportement en se convertissant.

6. Et si je suis Jonas, pour ma part, quel est mon rapport à la Parole de Dieu, à son Appel (vocation) et à la Mission qui m'est confiée dans le cadre de mon existence de couple, de professionnel, de chrétien engagé dans le Monde ?

 

COMPARER AVEC EZECHIEL 2, 25

1. Ici, les destinataires sont des gens d'Israël déportés à Babylone. Yahvé se plaint de leur énorme résistance à sa Parole. Dans le livre de Jonas, les bénéficiaires de la Parole de Dieu se montrent empressés à écouter la Parole et à adhérer à Yahvé: d'abord l'équipage du navire faisant route vers Tarsis - puis les gens de Ninive, si redoutés des gens d'Israël qu'ils ont déportés.

2. Ici, le prophète Ezéchiel écoute la Parole de Yahvé, s'en nourrit, l'aime, et l'annonce et...est peu écouté. Le prophète Jonas, lui, est théoriquement fidèle à Yahvé, mais il fuit devant sa Face, il est rétif à sa vocation d'écoutant Dieu, il choisit sa mission. Finalement, il ne comprend pas Yahvé qui s'adresse à des gens dont Jonas n'apprécie pas la "religion"- il s'étonne de la rapidité et de la qualité de leur conversion. Et c'est Jonas; le récalcitrant, qui a besoin de faire un long cheminement de conversion - comme les gens de son peuple à la tête dure ***

La Bible nous présente des grands et vrais prophètes, accomplissant leur mission fidèlement, mais sans cesse repoussés par leurs coreligionnaires : les Ezéchiel, Jérémie, Esaïe et beaucoup d'autres. Elle nous fait lire également le merveilleux petit livre qui présente un prophète peu conforme aux désirs de Yahvé. Ce faisant, la Bible fait réfléchir les croyants, quels qu'ils soient, prophètes ou auditeurs des prophètes.

Tous peuvent être soit fidèles, soit infidèles.

Tous peuvent aimer la Parole de Dieu ou se boucher les oreilles pour ne pas l'entendre.

La véritable perfection consiste à être fidèle à sa vocation (écouter la Parole et y être fidèle) et à la mission reçue (annoncer la Parole où et quand Dieu le demande).

***

Tous les chrétiens sont invités

-à se nourrir de la Parole en la mettant en pratique

- à se convertir avant de juger que les autres ont besoin de conversion

- à se comporter en bons prophètes ou porte-Parole de Dieu avec leurs proches ou ceux auxquels l'appel de Dieu les envoie..

 

 

I Corinthiens 7

29 à 31

Paul s'efforce de répondre à diverses questions que lui ont posées des chrétiens de Corinthe. Vers l'année 52.

Il est absolument indispensable de situer dans leur contexte les deux petits versets sélectionnés pour la liturgie de ce dimanche (sans mentionner les passages non lus !!). Sans cela, on risque de faire dire à Paul que le mariage a moins de valeur spirituelle que le fait de ne pas être marié (et beaucoup de commentaires ou de prédications sont tombés dans ce travers au long des siècles passés et encore aujourd'hui).

L'ensemble concerne le couple.

1. Paul distingue nettement ses opinions personnelles et les (rares) ordres exprimés par le Christ. Respectons cette distinction fondamentale.

2. Paul fonde ses conseils sur deux convictions.

- L'histoire approche de sa fin, le temps est compté, le Seigneur est sur le point de clore l'histoire par sa venue: tel est l'horizon à regarder au lieu de s'installer dans le quotidien comme s'il devait se prolonger pendant des siècles.

- Seconde conviction: se comporter en être libre, minimiser les contraintes au maximum: le sommet de la liberté étant de garder les yeux fixés sur le Seigneur qui nous libère. D'où les célèbres "comme si..." répétés par Paul

3.La décision de se marier ou de rester célibataire, de prendre épouse ou de ne pas le faire ? A chacun de choisir ce qui lui convient le mieux. Les deux situations sont possibles: ne pas les comparer, ne pas affirmer la supériorité de l'une sur l'autre. (v. 36 à38)

4. La femme devenue veuve peut se remarier, mais en choisissant un époux chrétien. Elle peut également ne pas se re-marier: Paul émet l'hypothèse qu'elle sera plus heureuse.

 

Quelques années après cet avis, Paul développera plus longuement ce qu'il conseille aux veuves, selon l'âge auquel elles sont devenues veuves . (Comparer avec I Timothée 5, 3-16: les communautés locales ont alors organisé le soutien matériel et spirituel des veuves de plus de soixante ans. Paul conseille de ne pas inscrire dans ces organismes "les veuves les plus jeunes": il préfère qu'elles se remarient)

*

Paul conclut: "C'est là mon opinion, et je pense avoir, moi aussi, l'Esprit de Dieu".

Avertissement destiné aux responsables de communautés locales:

- n'édictez pas d'ordres personnels comme s'ils venaient du Seigneur:

- restez discrets sur ces questions. Il n'est pas inutile de rappeler qu'à cette époque la majorité des responsables de communautés étaient des gens mariés ayant une réelle expérience de la vie en couple.

- A fortiori aujourd'hui doit prévaloir la plus extrême discrétion dans la mesure où les responsables ecclésiaux sont exclusivement du monde masculin et célibataires.

 

Marc 1

14 à 20

 

Marc résume considérablement. Ici, en trois paragraphes, il évoque plusieurs comportements typiques de Jésus tout au long de sa vie publique.

1.Jésus centre sa prédication sur l'invitation à écouter la Parole de Dieu, qui suscite un changement radical de l'esprit, du cœur et des actes pour entrer dans un renouveau intérieur qui s'appelle "Royaume de Dieu". Appel lancé à TOUS Rester là où chacun vit mais en changeant humainement et spirituellement d'état d'âme, en donnant un nouveau Sens à la Vie

2. Jésus appelle certains à vivre en proximité avec Lui. Plusieurs expressions décrivent cette communion avec Lui: le suivre, l'accompagner, aller avec lui.

3. Jésus en invite quelques-uns à changer d'activité, à devenir des professionnels de l'annonce de la Bonne Nouvelle (Evangile) et d'un changement d'état d'esprit. Quatre disciples sont ici invités à passer de la profession de pêcheurs de poissons à la profession de "pêcheurs d'hommes vivants" ( textuellement en grec) pour les aider à devenir plus humains, plus attentifs au Sens de la Vie, en se laissant guider par l'Esprit du Royaume de Dieu.

*

Le résumé de Marc pourrait donner à penser, que Jésus invite certains à le suivre alors qu'il les connaîtrait depuis seulement quelques instant.

Le quatrième évangile, lui, prend soin d'évoquer les toutes premières rencontres de Jésus avec André et Simon, Philippe et Nathanaël, des compatriotes de Jacques et Jean, fils de Zébédée (Jean 1,35 à 51). Jésus connaît ceux qu'il appelle. Mais il les choisit en toute liberté, y compris ceux qui le livreront par la suite ou déclareront ne pas le connaître. Jésus choisit des personnes ordinaires.

Ceux qui sont choisis ne doivent jamais croire qu'ils seraient devenus des personnes exceptionnelles, supérieures aux autres disciples.

*

Ceux qui sont appelés à devenir des "professionnels" de l'annonce évangélique sont toujours invités à aller de l'avant, à s'ouvrir à l'inattendu, à quitter librement certaines réalités matérielles auxquelles ils tenaient.

En fait, à devenir totalement libres pour faire ce que l'Esprit leur suggérera.

*

Le nom propre de ceux que Jésus appelle à l'Annonce de l'Evangile est, en grec apôtre (ce qui veut dire envoyé puisque Jésus appelle pour envoyer en mission spéciale) et, en latin, missionnaire,missus, envoyé).

Loin de les confiner dans leur petit univers,

le Christ demande à ses Envoyés de sortir d'eux-mêmes

et d'aller aux périphéries, aux mondes et univers culturels ou humains qui ont besoin d'être évangélisés,

appelés à devenir des évangiles vivants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright 2015. All Rights Reserved