genunquatre

" Voici Je fais toutes choses nouvelles"

 

(Apoc 21, 5 )

 

Genèse 1 et 2, 3 et 4

Mise à jour du 2 juin 2018

 

 

 

 

 

PAGES,

NOTES

et COMMENTAIRES

EN COURS

DE COMPOSITION

et de PRESENTATION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PAGES,

NOTES

et COMMENTAIRES

EN COURS

DE COMPOSITION

et de PRESENTATION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PAGES,

NOTES

et COMMENTAIRES

EN COURS

DE COMPOSITION

et de PRESENTATION

Pourquoi ces pages ?

 

 

 

Parce qu'une grande partie des Français a entendu parler de la création de l'univers “en” six jours d'horloge, de Dieu qui “créa” l’homme et la femme, de “l’antériorité de l’homme,” de “la femme côte d'Adam" de "la pomme d’Adam“, du "péché originel, de surplus hérité ", inné, de “la supériorité de l’homme sur la femme”, la première et seule fautive ….. d'un “paradis perdu”, et ignore la naissance enfin après Caïn et Abel, deux mal engendrés, du premier "fils", nommé Seth.

 

Autant d'idées déformées, d'ignorances, mais qui ont la vie dure.

 

Même ceux qui n'ont jamais ouvert une Bible ont probablement entendu parler de ces affirmations "invraisemblables".

 

Les catholiques qui en sont restés à leur "catéchisme" des années 1950/1960 et à "l'histoire sainte" qu'on y associait, comprennent spontanément qu'il y a des malentendus.

Mais lesquels ?

 

Aucun Français n'a jamais imaginé qu'au temps de La Fontaine le corbeau chantait, que le loup et l'agneau discutaient au bord de l'eau, que le renard et la belette...etc. Tout Français possède la bonne clé de lecture des Fables: " Je me sers d'animaux pour instruire les hommes", disait La Fontaine. Evident. Tout le monde l'a compris.

 

Trop de lectures rapides et sans faire suffisemment attention aux lettres, trop de traductions erronnées, de commentaires et de doctrines, ont engendré des enseignements néfastes à la Sagesse biblique proposée : entre autres, ignorance, rejet, méconnaissance de YHWH et de YHSCHWH ( Jésus), fausses croyances, mépris du corps, du mariage. La sexualité, nommée “l’oeuvre de chair” devient pour certains synonyme du péché originel. C'est contredire YHWH qui dit clairement qu'il n'est pas bon pour l'être humain ( mâle et femelle) d'être seul de lui. Et Jésus a confirmé en disant que cette compréhension n'est pas donnée à tous. ( Mt. 19, 12)

 

De tout ceci résultent dénigrement et oppression de la femme, idolâtrie, déchristianisation, athéisme, absence d'intérêt porté aux réalités spirituelles, mais surtout manque de bonne et correcte initiation à la vie chrétienne par le mariage et donc à la vie éternelle, qui devrait être le plus haut désir en réponse à la volonté du Dieu de Jésus que nous connaissons par son NOM propre: YHWH

 

 

Ce n'est plus une Bonne Nouvelle !

mais plutôt un ensemble de mauvaises nouvelles,

d’un dieu auquel il vaut mieux ne pas croire.

 

 

 

Jésus parle d’ivraie, de zizanie ! semée par l'opposant, le satan, le diable, l'antique serpent, sur ce qui devrait être de l'initiation à la vie divine ici sur terre : le sens et le but de la création et de la vie, pour et par l'union de l'homme et de la femme dans le NOM du Dieu biblique : YHWH pour l'Adam d'en haut : le ROI. De Jésus, fils de l’humain et fils divin, il est dit dans le dernier livre de la bibliothèque biblique, « Révélation» dit apokalypse: qu’il est le Roi des Rois.

 

Car, en hébreu, basarh ( la bonne nouvelle/évangile en grec ) c'est l’accomplissement de basar ( la chair) avec du souffle (h) , celui de YHWH, pour la Personne /Chair ( basar) Une (Ehad en hébreu est un Nom divin).

 

Genèse 6,13 au temps de Noé YHWH dit : “ l’accomplissement de toute chair vient devant ma Face”

 

Mc 1,1 : “ Principe de la bonne nouvelle de Jésus Christ ( Fils de Dieu)

Le 4° Évangile renvoie à Genèse dès la première ligne.

A propos de la noce à Cana, le troisième jour, il précise qu'il s'agit là du “PRINCIPE“, et non pas premier, des signes réalisés par Jésus pour la foi des disciples. (Jn 2, 11)

"Et pour Seth aussi lui fut enfanté un fils et il appela at son nom Enosh. Alors il fut commencé de crier ( allumer le feu) dans le NOM DE YHWH." (Gen. 4, 26 )

 

Nous avons donc choisi de partir d’un texte originel inspiré,

rédigé en fin de compte en hébreu carré.(celui de la BHS)

En essayant de le traduire au plus près des lettres, des mots, de leur succession, de leur dynamique.

Pour en faire jaillir le sens, l'originalité, l'intelligence.

Pour nous déconnecter des interprétations automatiques,

trop souvent fausses, qui traînent encore dans les mémoires.

 

Cet essai de traduction d'étude, destinée à la lectio divina, la méditation,

seul ou de préférence en groupe, peut bousculer, même choquer.

 

Elle figure à gauche, en couleur verte. Nous vous proposons de la lire à la suite, même à plusieurs reprises, avant d’en faire la lectio divina.

A droite, quelques brefs commentaires et explications

peuvent fonder et justifier le choix de cette traduction

qui parle déjà d’elle-même.

 

Des renvois à des pages complémentaires vous proposent des études plus développées, des points de vue différents, des références bibliographiques, des textes plus anciens déjà publiés...

Ils apparaissent surlignés en jaune.

Cliquez dessus, lisez .... puis revenez sur cette page en utilisant, en haut à gauche, la flèche de retour (indiquant la gauche).

 

Nous espérons que ces textes fondateurs vont nous “parler” et nous feront parler.

Ils nous proposent le principe de la Création, son origine et sa fin,

le sens de la vie en sa structure et son fonctionnement pour la première et la plus grande Loi divine sur deux ( selon Jésus)

et pour l'accomplissement de la Création selon le dieu biblique : YHWH (gen. 1 et 2). Ils parlent aussi de la voie négative que l'homme et de sa femme sont capables de choisir lorsqu'ils se comportent en époux et épouse écoutant un serpent, l' opposant à YHWH. Ils montrent aussi les conséquences qui en découlent dans leur progéniture, et les moyens mis à leur disposition pour sortir de ces malheurs.( Gen. 3 et 4).

Et Jésus, YH-SCH-WH (dont le Nom signifie "YHWH donne le salut"), nous renvoie directement à Genèse 1,27 et 2,24 (Mat 19,4 à 6 - Marc,10, 6 à 9).

 

 

Jean Charles THOMAS,

ancien évêque de Corse et de Versailles,

webmestre

 

Initiative, traduction et explications

de Catherine VRIGNAUD CHEYNS

 

L'un et l'autre, en binôme, membres du comité éditorial de

"la Bible expliquée"

publiée par l'Alliance Biblique Française

 

Genèse 1

 

 

 

 

1. En tête Elohim

crée

at les ciels

et at la terre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Et la terre était tohou wawbohou

et une obscurité sur la face de l’océan primordial

et le souffle d’Elohim

planant sur la face des eaux.

 

 

 

 

 

 

 

3. Et Elohim dit :

que lumière soit

et lumière fut.

 

 

 

 

 

4. Et Elohim vit

at-la lumière que-bon,

et Elohim

distingua

entre la lumière et

entre l’obscurité.

 

 

 

5. Et Elohim

cria pour lumière jour

et pour obscurité il cria nuit.

 

Et fut un soir

et fut un matin

jour Un.

 

6. Et Elohim dit

que soit une étendue

au milieu des eaux

et qu’elle soit distinguant

entre les eaux par rapport aux eaux.

 

7. Et Elohim fit at l’étendue

et il distingua entre les eaux

celles au dessous de l’étendue

et entre les eaux celles au dessus de l’étendue

et il fut ainsi.

 

8. Et pour l’étendue Elohim cria ciels.

 

Et fut un soir

et fut un matin

jour deuxième.

 

9. Et Elohim dit

que s’amassent

les eaux en dessous des ciels

vers un lieu Un

et que soit vu le sol sec.

 

Et il fut ainsi.

 

10. Et Elohim cria

pour ce qui était sec terre ( erets)

et pour la masse des eaux il cria mers

et Elohim vit que- bon.

 

11. Et Elohim dit

que la terre fasse

verdir verdure,

herbe ensemençant semence,

arbre à fruit faisant fruit selon son espèce

et ayant en lui

sa semence sur la terre.

 

Et il fut ainsi.

 

12. Et la terre fit sortir verdure,

herbe ensemençant semence selon son espèce

et arbre faisant fruit ayant sa semence en lui selon son espèce.

 

Et Elohim vit que-bon.

 

13. Et fut un soir

et fut un matin

jour troisième.

 

 

14. Et Elohim dit

qu’il soit des luminaires

dans l’étendue des ciels

pour séparer

entre le jour et entre la nuit

et qu’ils soient

pour signes

et pour des rencontres

et pour des jours

et des années.

 

15. Et ils seront pour luminaires

dans l’étendue des ciels

pour éclairer sur la terre

et il fut ainsi.

 

16. Et Elohim fit at

les deux luminaires les grands

at- le grand luminaire

pour la domination du jour

et at- le luminaire le petit

pour la domination de la nuit

et at les étoiles.

 

17. Et Elohim les mit

dans l’étendue des ciels

pour éclairer sur la terre

18. Et pour dominer

sur le jour et sur la nuit

et pour séparer

entre la lumière et entre l’obscurité.

 

Et Elohim vit que-bon.

 

19. Et fut un soir

et fut un matin

jour quatrième.

 

20. Et Elohim dit

que grouillent les eaux

bêtes grouillantes êtres vivants

et oiseaux qui volent

au dessus de la terre sur la face

de l’étendue des ciels.

21. Et Elohim créa

at- les monstres marins les grands

et at tout-être le vivant

celui qui remue

dont grouillèrent les eaux

pour leur espèce

et at tout-oiseau à aile pour son espèce

et Elohim vit que-bon.

 

22. Et Elohim les bénit en disant

portez fruit et devenez nombreux

et emplissez

at- les eaux dans les mers

et oiseaux

qu’ils deviennent nombreux sur la terre.

23. Et fut un soir

et fut un matin

jour cinquième.

 

24. Et Elohim dit

que la terre fasse sortir

âme vivante

pour son espèce

bête et bestiole et animal de la terre

pour son espèce

et il fut ainsi.

25. Et Elohim fit

at- l’animal de la terre pour son espèce

et at-la bête

pour son espèce

et at toute-bestiole du sol

pour son espèce

Et Elohim vit que-bon.

 

 

26. Et Elohim dit :

que nous fassions adam

à notre réplique

comme notre ressemblance.

Et qu’ils commandent

sur le poisson de la mer

et sur l’oiseau des ciels

et sur la bête

et sur la terre entière

et sur toute la bestiole rampant sur la terre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

27. Et Elohim créa

at- le adam à sa réplique,

à la réplique d’Elohim

Il créa lui,

mâle et femelle

Il créa eux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

28. Et Elohim les bénit

et Elohim leur dit:

portez fruit

et devenez nombreux

et emplissez at- la terre

et soumettez-la

et commandez sur le poisson de la mer

et sur oiseau des ciels

et sur tout animal celui

qui rampe sur-la terre.

 

29. Et Elohim dit

voici je donne pour vous

at-toute herbe ensemençant semence

qui sur -la face de toute la terre

et at- tout arbre ayant en lui

un fruit d’arbre ensemençant semence sera pour vous pour nourriture.

 

30. Et à tout- animal de la terre

et à tout-oiseau des ciels

et à tout rampant sur la terre

qui-en lui âme vivante

at- toute la verdure de l’herbe

pour nourriture.

Et il fut ainsi.

 

31. Et Elohim vit

at- tout ce qu’il avait fait

Et voici- beaucoup bon

 

Et fut un soir

et fut un matin

jour le sixième.

 

Genèse 2

1. Et furent terminés

les ciels et la terre et tout- son ornement.

2. Et Elohim acheva dans le jour le septième son œuvre qu’Il avait faite

et Il cessa au jour le septième

toute son oeuvre

celle qu’Il avait faite.

3. Et Elohim

bénit at- le jour le septième

et Il le sanctifia

car en lui Il cessa

toute son œuvre

qu’Elohim avait créée

pour faire.

 

 

 

 

4. Tel fut l'engendrement

des ciels et de la terre

quand ils furent créés

dans le jour

du faire YHWH Elohim terre et ciels.

 

5. Et tout buisson du champ

n’était pas encore sur la terre

et toute herbe du champ

n’avait pas germé

car YHWH Elohim n’avait pas

fait pleuvoir sur la terre

et aucun adam

pour cultiver at la adamah.

 

6. Et un courant d’eau douce

montait de la terre

et at il irriguait

toute la surface de la adamah.

 

7. Et YHWH Elohim façonna

at l’adam,

poussière venant de la adamah

et il souffla dans ses narines

une respiration des vies

 

et l’adam devint

pour un souflle vivant.

 

8. Et YHWH Elohim

planta un jardin en Eden oriental

et Il y plaça pour cette raison

at l’adam qu’Il avait façonné.

 

9. Et YHWH Elohim fit germer

hors de la adamah

tout arbre

agréable pour la vue

et bon pour la nourriture

et l’arbre des vies

au milieu du jardin

 

et l’arbre

du bon et mauvais connaître.

 

10. Et un cours d'eau permanent

sortant d’Eden

pour irriguer at le jardin

et de là il se divisait

et devenait pour quatre têtes.

 

11. Nom de l’Un, Pischôn,

celui qui entoure

at tout le pays de la Hawilah,

que là l’or.

12. Et l’or de ce pays celui–là bon ;

là le bdellium et la pierre de l’onyx.

 

13. Et le Nom du deuxième fleuve Guihôn , lui, celui qui entoure

at tout le pays de Kouch.

 

14. Et le nom du troisième fleuve

Tigre lui, celui qui va

à l’orient d’Aschour

 

 

et le quatrième fleuve, lui, le Pérat.

 

15. Et YHWH Elohim

prit at- le adam

et Il le fit demeurer

dans le jardin en Eden

pour la cultiver

et la garder

 

16. Et YHWH Elohim

ordonna à l’adam pour transmettre :

de tout arbre du-jardin manger tu mangeras.

17. Et de l’arbre du bon et mal connaître tu ne mangeras pas de lui

car au jour tu mangeras de lui

mourir tu mourras.

 

 

 

18. Et YHWH Elohim dit:

pas- bon l‘être adam isolé de lui-même, je ferai pour lui un secours

comme son vis-à-vis.

 

19. Et YHWH Elohim

façonna à partir de la adamah tout-vivant du champ

et at tout-oiseau des ciels

et fit venir vers-l’adam

pour voir quoi il criera- lui

 

et tout ce que l’adam- cria à l’âme vivante c’est son nom.

20. Et cria l’adam des noms

pour toute –la bête

et pour l’oiseau des ciels

et pour tout vivant du champ

 

et pour l’adam

il ne trouva pas un secours

comme son vis-à-vis.

 

 

21. Et YHWH Elohim fit tomber

un sommeil profond sur l’adam

et il s’endormit

et Il prit un côté

il ferma la chair en dessous.

22. Et YHWH Elohim

bâtit at le côté

qu’il avait pris de l’adam

pour une épouse

et la fit venir vers l’adam.

23. Et l’adam dit :

« cette fois os de mon os

et chair de ma chair

pour celle-ci il sera crié ischah

car d’un isch celle-ci a été prise".

 

24. C’est pourquoi

chacun quittera

at-son père et at-sa mère

et s’attachera à son épousé

et les deux sont pour une personne Une.

 

25. Et eux deux étaient avisés

l’adam et son épousée

et ils ne se faisaient pas honte.

 

 

 

 

 

 

 

Genèse 3

 

 

1.Et le serpent était avisé

plus que tout vivant du champ

que YHWH Elohim avait faits

et il dit à la ischah :

« vraiment Elohim a dit

que vous ne mangerez pas

de tout arbre du jardin ?»

 

2.Et la ischah dit au serpent:

"du fruit de l’arbre du jardin

nous mangeons.

3. Et du fruit de l’arbre

celui au milieu-du jardin

Elohim a dit:

vous ne mangerez pas de lui

et vous ne le toucherez pas

de peur que vous mourriez".

 

4. Et le serpent dit à la femme:

"ne pas mourir vous mourrez !

5.Car Elohim sait

que de votre fait de manger de lui

vos yeux se dessilleront

et vous serez comme des dieux comprenant bien et mal.

 

 

6.Et la femme vit

que l’arbre était bon à manger

et qu’il était lui un délice pour les yeux

et désirable l’arbre pour discerner

 

et elle prit de son fruit

et elle mangea

et elle donna aussi pour

un homme (féminin) avec elle

et il mangea.

 

7.Et les yeux d’eux deux se dessillent

et ils comprirent que nus eux

et ils cousirent du feuillage du figuier

et ils firent pour eux des ceintures.

 

8.Et ils entendirent

at- la voix de YHWH Elohim

qui va dans le jardin

pour l’esprit du jour

 

et se dissimula

l’adam et son épousée

de la Face de YHWH Elohim

au milieu de l’arbre du jardin.

 

9. Et YHWH Elohim cria vers l’adam

et il lui dit :

où es-tu ?

10.Et il dit :

j’ai entendu at-ta voix dans le jardin

et j’ai eu peur

car-nu moi

et je me suis dissimulé.

 

11.Et Il dit :

« qui t’a raconté que nu toi ?

est-ce que de l’arbre

que je t’ai ordonné de ne pas manger

de lui tu as mangé ?

 

12.Et l’adam dit :

la femme que tu as donnée avec moi

elle m’a donné de l ‘arbre

et j’ai mangé.

 

 

13.Et YHWH Elohim dit à la femme : quoi- ceci tu as fait ?

 

et la femme répond :

le serpent m’a trompée et j’ai mangé.

 

 

14.Et YHWH Elohim dit au SERPENT: parce que tu as fait cela

tu es maudit

entre toute bête

et entre tout animal des champs ;

sur ton ventre tu iras

et tu mangeras de la poussière

tous les jours de ta vie.

 

15.Et je mettrai une hostilité

entre toi et entre la ischah

et entre ta descendance et entre sa descendance

elle te visera la tête

et toi tu lui viseras le talon.

 

 

16.A il dit à la Ischah :

multiplier je multiplierai

ta douleur et ta grossesse ;

avec peine tu enfanteras des fils

et vers ton mari ton désir intense

et lui se rendra maître de toi .

 

17.Et il dit à ADAM:

puisque tu as entendu la voix d’Aschtak et tu as mangé de l’arbre

que j’avais ordonné pour transmettre :

tu ne mangeras pas de lui :

maudite est la adamah

à cause de toi ;

avec douleur

tu mangeras d’elle

tous les jours de ta vie.

 

18.Et épine et chardon

elle fera surgir pour toi

et tu mangeras

at de l’herbe du champ

 

19.Avec transpiration de tes narines

tu mangeras du pain

jusqu’à ce que tu

retournes vers la adamah

car d’elle tu as été pris

car tu es poussière

et à poussière tu retourneras.

 

 

20.Et l'Adam cria le nom de sa femme : "Chavah"

car lui fut

mère de l’entier-vivant.

 

 

21.Et YHWH Elohim fit

pour Adam et pour sa femme

des tuniques d’animal

et Il les en habilla.

 

 

22.Et YHWH Elohim dit :

voici que l’Adam est

comme UN de nous

 

à cause du connaître

bon et mauvais.

 

Et maintenant,

qu’il n'envoie pas sa main

et prenne aussi de l’arbre des vies

et mange

et vive pour toujours.

 

23.YHWH Elohim

le fit aller hors du jardin d’Eden

pour cultiver at la adamah

celle de là qu’il avait été pris .

24. Et il chassa at l’adam

 

et Il fait demeurer

à l’orient du jardin en eden

at les gardiens du temple

et la flamme de l’épée celle qui tournoie pour garder

at-chemin de l’arbre des vies.

 

 

Genèse 4

1. Et le adam connut at- une chawah,

sa ischah

et elle fut enceinte

et elle accouche at- Caïn

 

Et elle dit:

j'ai acquis un isch

at-Yhwh.

 

 

 

 

 

 

 

2. Et elle continue d'accoucher,

at- son frère at- Hebel

 

et Hebel fut

faisant paître du petit bétail

 

et Caïn fut

cultivant adamah.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Et c'est au terme des jours

Caïn fit venir du fruit

de la adamah

en offrande pour Yhwh

 

4. Et Hebel fit venir,

aussi lui,

des aînées

de son petit bétail

et leurs graisses.

Et YHWH

porta son regard

vers Hebel

et vers son offrande,

 

5. Et vers Caïn

et vers son offrande

Il ne vit pas

ses regards.

Et cela s'enflamma beaucoup pour Caïn

et ses faces tombent.

 

6. Et YHWH dit à Caïn:

pourquoi es-tu en colère

et pour quoi tes face sont-elles tombées ?

 

7. Si tu fais bien, ne te lèveras-tu pas ?

 

Mais si tu ne fais pas bien

une faute se couche à ta porte

et son désir se porte vers toi,

mais à toi de dominer sur elle.

 

8. Et Caïn parla à Hebel son frère

et il fut,

quand ils étaient aux champs,

Caïn se dressa contre Hebel,

son frère,

et le tua.

 

9.

 

 

 

10.

 

 

 

 

11.

 

 

 

 

12.

 

 

 

 

13.

 

 

 

 

14.

 

 

 

 

 

15.

 

 

 

 

16.

 

 

 

 

17.

 

 

 

 

 

 

 

18.

 

 

 

 

19.

 

 

 

 

20.

 

 

 

 

21.

 

 

 

 

22.

 

 

 

 

23.

 

 

 

 

24.

 

 

 

 

25.

 

 

 

 

26.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ATTENTION ! Genèse 1 n'est pas un reportage, ni le compte rendu d'un témoin qui aurait assisté pendant six jours à la création de la planète Terre au milieu du Cosmos avec tout ce qu’elle comporte jusqu’à la création de l’humain et le projet d’Elohim pour et par eux.

 

Avec Genèse 2 il forme un tout : un seul texte imagé, plein de symboles, de paraboles, de mythes, proposé pour initier en toute liberté le lecteur d'hier et de toutes les époques à une Sagesse divine révélée pour comprendre et vivre avec intelligence . Il s’agit en fin de compte de sortir vivant de la mort sur terre.

1 BéRéchit : En tête, en un commencement, dans un principe...

Le quatrième évangile commencera ainsi, en grec " en archè" était

LA PAROLE

Il renvoie immédiatement à Genèse 1 et 2 .

 

- En tête serait alors la création de deux têtes, deux maisons : le macrocosme et le microcosme qu’est l’adam (l'étre humain).

En effet, son cerveau contient six couches principales. Bara shit=créa six.

 

-Alliance de Feu : berechit peut aussi se lire berit esch

Le verbe "faire"avec les mêmes lettres de esch en hébreu, différent du verbe créer, ne sera autre que de" faire ce feu." Une histoire d'amour .

 

Elohim : dieux, c'est le pluriel de El, dieu.

 

Elohim crée : un sujet pluriel avec un verbe au singulier, dans une langue qui ne connaît pas le pluriel de politesse !

En hébreu, les lettres sont également des nombres, de 1 à 1.000. Par exemple, la première lettre d'Elohim est le Aleph, le A français, le alpha grec, valeur 1. Le aleph final vaut 1.000.( Apokalypse)

,

at= de aleph à tav, première et dernière lettre de l'alphabet hébreu= L’alphabet hébraïque comporte 22 lettres : de aleph (1) à tav (400, le signe ) et 6 de ces mêmes lettres dites finales : des centaines de 500 à 900 écrites autrement + un millième. Façon de dire: totalement, tout en introduisant le mot, la lettre, le chiffre qui suit, en orientant vers lui le lecteur. Nous avons décidé de laisser ces deux lettres dans la traduction de l'original, contrairement à la majorité des traductions qui les retranchent.

Compléments sur l'alphabet hébreu

 

Les ciels pronocés schamaïm en hébreu signifient le nom dans les eaux. Ceci annonce déjà le chapitre 2 où nous trouvons le NOM d' Elohim : YHWH. Ce Nom signifie le mariage pour le Fils, l'Héritier. C'est dans ce NOM que Jésus demande de plonger, baptiser en grec, d' initier de cette eau , cette information pour être formé et construit de l'intérieur.

Le Nom Jésus en hébreu est la résurrection ( la lettre schin/sin selon la ponctuation) au milieu de YHWH.

En hébreu les lettres ne se touchent pas. Il n'y a pas de voyelles.

Ainsi, sch/m, prononcé schem signifie le nom: prononcé sham signifie là, le lieu, la place;

Ce sera le jardin. m/i/m prononcé maïm signifie les eaux.

La terre : une évolution commencera avec elle.

 

2. La terre,(erets) mot différent de la adamah, d'elle il est dit qu'elle

" était" tohou.

En effet, la dernière lettre de l'alphabet hébreu est le tav (400) Le tav de tohou est comme un premier cycle terminé. Un second cycle commence avec un beit. C’est un double redoublement, Tohou wawBohou. La première instance est reliée à la seconde par la lettre waw. Elle vaut 6 et signifie la conjonction et, le crochet ou l'humain selon sa ponctuation.

Complément sur l'écriture de l'hébreu,

les massorètes note 1,1

 

 

 

Apparaît ici deux fois le mot "face"

3. La rencontre du masculin et du féminin donne la lumière, l‘énergie, la vie. Notez que le soleil n'est créé qu'au quatrième jour.

La lumière dont il est question de ce jour UN est celle de Dieu, rayonnant sur et en tout ce qu'il crée. C’est l’énergie, la force vitale.

L'évangéliste et Jean de l'Apocalypse diront plus tard que la Parole créatrice est Lumière éclairant toute personne (Jn 1, 4-5) (Ap 22,5)

 

Elohim dit et cela est. En hébreu l'expression équivaut à une équation parfaite.

 

4 Elohim vit . Elohim voit maintenant ce qu'il a dit et ce qui est.

Aussitôt, et pour la première fois, il affirme que la lumière, la vie, est bonne. Il fait une différence entre la lumière et la non-lumière, la non vie, ce qui est mort, le ne pas encore né. Est-ce pour cela qu'il "cria", autre verbe, appela, également l'obscurité, la nuit ? Crier signifie habiter alors ce qui est nommé; allumer le feu, appeler à la lumière, à la vie ?

 

 

5 Ce jour entier, jour et nuit, est nommé UN, Ehad en hébreu et non pas Premier qui est un autre mot.

Comme "YHWH UN" ( Deut.6,4-7) qu'il faut écouter et " les deux pour Personne UN ( e) " (Gen. 2, 24)

Le 4e Évangile le répètera souvent: Jn 17,20-24.

 

 

6 et 7 Une étendue, un espace, un éloignement, une distance, un écart: entre les eaux d'en dessous et celles d'en dessus.

L'échelle de Jacob illustre bien cette notion. Échelle, escalier, école...Jésus reprendra cette image à Nathanaël. ( Jn.1, 45-51)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8 Entre les deux eaux, l'étendue est "criée" "les ciels".

En hébreu le verbe choisi, qara, signifie nommer, ce qui est y habiter, donner un nom, proclamer, appeler, inviter, annoncer, allumer le feu...

Voici les cieux ouverts ! "Père de nous , qui es aux cieux. Que ton NOM soit sanctifié. Que ton royaume arrive. Que TA volonté... "

Important : Le refrain "que-bon" n'est pas prononcé pour le deuxième jour. Seul jour non qualifié de bon ! Et pourtant la structure des ciels est en place. Alors pourquoi ? Peut-être parce que les ciels ne sont pas encore habités par l'Adam d'en haut car pas encore de Adam en bas ni créé, ni fait.

 

 

 

9 Vers un lieu UN: EL MAQOM EHAD, sont trois noms divins.

Le SEC, appelé TERRE, signifie sol sec, erets en hébreu. Différent de sol cultivable, adamah, sol cultivé par l'adam, lire 2,5 à 8.

Le sec s'oppose aux eaux. Elohim souhaite que le sol sec soit vu.

 

 

 

10 Et pour la masse des eaux on peut également traduire " il cria jours".

En effet Yom est Jour, Yam est Mer. Ils ont le même pluriel Yamim.

Jonas restera trois jours dans le ventre du gros poisson femelle dans l'eau. Le Christ doit rester les trois jours suivant dans le ventre de la terre, du sec .

 

Ce troisième jour est dit BON à deux reprises: ici, la première fois, où le sec est seulement vu.

C'est comme pour combler le silence du second jour, où les ciels seraient faits, mais vides. La seconde fois au v.12.

 

11. Elohim commande à la terre de produire verdures et arbres à fruits, avec une grande diversité.

Il donne à chaque élément tous les moyens de se reproduire sur la terre, en ayant sa semence en lui-même.

 

 

 

 

 

12 Et la terre répond au souhait d'Elohim : elle est programmée.

Pour la seconde fois en ce troisième jour et ici à propos de la verdure, de l'herbe, de l'arbre faisant fruit et de la semence en lui, il est dit que cela est bon.

 

L'arbre à fruit est un symbole biblique fort.

Compléments sur Jardin persan, note 2,8

L'arbre sera souvent évoqué, ainsi que la semence, en lien et avec les interventions divines. (Genèse 2).

Parabole du semeur : le semeur est sorti pour semer sa semence.(Luc 8,5). Parabole des talents (Mat 25, 14-30) ou des mines (Luc 19, 11-27 ).

 

13 Le troisième jour demeurera le jour d'une première action aboutie.

Le troisième jour termine une première sous-unité sur 6 jours crées.

Les deux sous-unités, qui forment ensemble une seule unité, sont reliées par la lettre waw : l'humain, mâle et femelle pour l'homme.

 

L'expression " le troisième jour" sera fréquemment utilisée dans la Bible pour caractériser une action divine atteignant son objectif (Osée 6,1-2, Gen 22,4...)

Dans le NT "le troisième jour": le mariage, l'union à Cana, "principe" des signes et non pas "premier" signe: la Résurrection (I Cor 15, 3-4).

 

 

 

14-19 Luminaires : d'abord pour devenir des SIGNES,

organiser des RENCONTRES, établir le CALENDRIER des jours et des années.

Le rédacteur pense aux SEMAINES comportant six jours d'activité et un jour de célébration, le septième.

 

Le calendrier Lunaire, fondé sur la durée basique de sept jours, est à l'époque et demeure encore un calendrier suivi par beaucoup.

 

Le calendrier solaire s'en distingue, permettant de donner l'heure, la minute, la seconde, le jour, le mois, l'année. L'horloge suivie mondialement.

 

ECLAIRER la terre jour et nuit correspond à la seconde utilité des luminaires.

 

Avec ce quatrième jour commence une seconde sous-unité de trois jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20

Le cinquième jour est consacré aux vivants,

à ce qui remue, se déplace: pour peupler le ciel, la mer.

 

L'action d'Elohim suit une logique, une montée, une croissance...

 

On peut remarquer les redoublements permanents, les distinctions, les enrichissements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22.

Elohim BENIT:

-dit du bien de ces vivants,

-approuve et désire leur reproduction, logiquement puisqu'il leur en a donné les moyens.

-Il souhaite qu'ils se multiplient au lieu de se s'éteindre.

 

 

 

-Bénir c'est aussi accorder sa PROTECTION, souhaiter bonheur et prospérité, JOIE.

 

 

 

 

 

 

 

24

 

Le rapport entre la Terre (erets, en hébreu) et tout ce qui est en lien avec elle est clairement affirmé, souhaité . En 25 Elohim passe à l'acte . Cependant dans le "faire" il y a une variante importante :

 

 

 

 

 

 

 

 

25

A la dernière ligne apparaît pour la première fois le mot Sol (adamah, en hébreu ADMH ), sol cultivable différent du mot eretz : terre sèche.

Une certaine "espèce" : une bestiole du sol est faite par Elohim. Jésus parlera de "engeance de vipères ".

Est-ce déjà une allusion au serpent de genèse 3 ? : " avisé plus que tout animal des champs ".

Le mot espèce est souvent répété en 24 et 25. Il ne le sera plus pour les humains. Il n'y a pas "d'espèce humaine". Les petits d' humains sont à élever, non pas à dresser ni à sacrifier comme pensait ABRAM d’Isaac.

 

26

Commence ici la seconde partie du 6° jour. Il s'agira d'une parfaite égalité. Un héritage ousia en grec , différent de bios . Parabole de l' enfant prodigue.

Elohim émet son désir, son souhait, son aspiration, qui sera en même temps et la liberté de l'humain d'y répondre et la réponse à son désir le plus haut . Il annonce genèse 2.

Ces adam là recevront ( un pluriel) plein pouvoir sur .... Ils seront "sujets" ayant le savoir, le pouvoir et le vouloir.

Ils formeront la fraternité de dieux, issue du même dieu : YHWH est son NOM. Pour être frères il faut que les frères ( pluriel des masculins et féminins, issus de la adamh, mot féminin) en humanté aient un même père.

 

Faire est un verbe différent de créer.

Il est employé au pluriel pour la première fois comme Elohim qui est un pluriel. C'est un "NOUS". Jésus qui reprend le psaume ( ) dit "vous êtes des elohim", des dieux.

Le nom générique "adam" ADM apparaît pour la première fois.

Ce verbe "faire" n'est autre que "faire le feu " : l'AMOUR .

 

- Ces adam sont voulus par Elohim :

 

"à" la réplique, " à" l'image, "dans" l'icône d'Elohim. (lettre beit, qui vaut 2 et signifie maison).

"comme" sa ressemblance, (lettre kaf qui signifie 20, plante du pied, hanche, paume de la main).

 

-Adam, ADM, lu à la lettre, peut être compris comme ad vapeur et M final, qui vaut 600. Il s'agirait de l'Adam d'en haut. AD est Aleph, l 'énergie divine au sein de Dalet, la porte, pour l'Homme cosmique final, le Roi : M.

Aussi la porte, le dalet, le 4, au milieu de AM : la mère.

De Jésus il sera dit : " Ecce Homo" "Voici l 'Homme ." Jésus dira : "Je suis la porte ".

Ad est la vapeur qui sort du sec. ( gen. 2,6)

 

- Adam peut également se comprendre comme "Aleph A( l 'énergie divine) dans le sang (dam DM)" Le globule rouge du sang est la seule cellule du corps qui perd son noyau. Mystère ?

 

Beaucoup de mots sont construits autour du mot sang : ressemblance, silence, repos, milieu, calme, tombeau, ressembler, larme : le sang de l'oeil.

27 Elohim passe à l'acte en deux phases :

1. Il crée l'adam , avec article, uniquement à sa réplique : il le répéte 2 fois. Le mot réplique indique bien un double redoublement !

Le redoublement est une constante dans la Bible.( ps.?).

La création de l'adam à la réplique d'elohim en mâle et femelle indique une double distinction, une double séparation.

 

2. Mais, précision importante, il ne crée pas l'adam comme sa ressemblance: il laissera à l'adam mâle et femelle le soin d'y travailler avec lui.

Il ne les crée ni homme et femme , ni époux et épouse, ni fiancé et fiancée mais seulement adam mâle et adam femelle .

 

Ici il s'agit de l'adam du sixième jour : le terrien.

Il reçoit les moyens, le bios, pour devenir co-créateur de l'Adam d'en haut.

En Luc 15, le fils prodigue demandera le "ousia" en grec : l' héritage. Il ne reçoit que le" bios". Il part loin de son père YHWH , délapide tout son bios, malade et surtout sans salut.

Psaume 127

 

Ceci explique le verbe "que nous fassions", un pluriel, différent du singulier "Elohim crée" .

 

La ressemblance sera à croire, à faire, à réaliser, à rendre réelle, à sanctifier par l'enseignement parfait de Jésus.

 

3. Notons enfin une affirmation capitale. Dès les premiers instants de leur création, Elohim crée en même temps, l'adam masculin et l'adam féminin: "il créa eux", un pluriel.

Les mots sélectionnés sont sans ambiguïté, "mâle" et "femelle". Il n'y a donc aucune antériorité ni supériorité de l'un par rapport à l'autre, du terrien masculin par rapport au terrien féminin.

 

 

28 Il les BENIT: il les approuve, dit du bien d'eux, et les prend sous sa protection.

Il résume leurs missions.

Il leur souhaite bonheur, développement et multiplication.

Ils doivent aussi nommer et prendre soin de l'équilibre entre mers, ciels et terre et tout ce qui y vit (fondement d'une saine écologie).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3O Elohim créant l'humain mâle et femelle en même temps atteint le sommet de sa création. Il ne créera seul rien au-delà . Il se reposera de créer par forte chaleur : chômer, de cauma en latin.

 

 

31 D'où le grade : Très bon ! Le plus que bon, le plus que bien . Au chapitre 4 nous verrons que Abel offre " le meilleur" : le superlatif, grade encore supérieur. Ici ce termine la seconde sous-unité de trois jours. Elohim n'ira pas seul à créer au delà des six jours , qui forment une unité totale. Le macrocosme est en parfait état de marche. Le microcosme qu'est l'humain également. Deux têtes .

 

S'il n'y a que six couches dans le cerveau humain, il y a pourtant un 7° jour après les 6 jours de la semaine. Elohim, le dieu créateur donne à l'humain mâle et femelle le "bios" afin de travailler ensemble à l'héritage du 7° jour. Son logiciel est en état d'être rempli par les Paroles du dieu de la Bible :YHWH . Il s'agit de l' initiation d'une Sagesse à comprendre, à aimer, à s'en servir pour servir. Vocation et mission. Il s'agit de la première et plus grande Loi : la Loi de l 'être, Loi ontologique , le "Je Suis " et le "Je Suis Celui Je Suis. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 Tout est en place pour achever l'oeuvre des six jours terminés.

 

 

2 Ce verbe contient le mot melek: le roi . Au 7° jour il s'agit de faire le Roi du Ciel avec l'humain mâle et femelle. Notons le renversement : engendrement des ciels et de la terre créés/du faire YHWH-Elohim terre et ciel.

 

 

 

 

 

 

 

 

Complément sur numérotation des chapitres et versets dans les Bibles, note 2,4

 

 

4. Engendrement: une action qui continue.

Elle implique désormais YHWH Elohim,

NOM personnel du Dieu d'Israël (ainsi appelé tout au long de Genèse 2 et 3 et souvent dans la Bible ) Les prophètes n'auront cesse de rappeler au peuple de revenir à YHWH.

 

Nous trouvons ici pour la première fois le NOM propre de ce dieu Elohim créateur qui va "faire" en ce 7° jour : YHWH.

 

La tête, première lettre de ce Nom, est le Yod , 10, l'unité , et deux fois le H , souffle et 5, lié par le 6, le waw: l'humain. Le poids du NOM est 26 tout comme le mot GLOIRE. Jésus dira : " Que tous soient unité".

La Gloire du Seigneur est la Gloire de l'Homme. Et c'est au couple humain de rendre Gloire à Dieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

7 L'adam, l'être humain masculin et féminin, est formé entièrement par YHWH/ Elohim biologiquement en adulte et informé. A ce stade, il n'est pas encore homme ou femme. La traduction en langue française induit gravement en erreur quand elle emploie les mots homme et femme à la place de être humain, adam, masculin et féminin.

Car, en plus, l'adam reçoit le souffle de YE et Il est invité à devenir une âme vivante, un être spirituel. Appelé à répondre, en se développant jusqu'à devenir ressemblance de YE, (YHWH Dieu de nous, YHWH UN (Deut 6,4-7).

Pour cette raison, au verset 8, YE va faire surgir un lieu de rencontre, de protection, d'union, le lieu de ce possible : un jardin pour le Roi.

 

 

8. Le mot hébreu gn (prononcé gan, et traduit en français par jardin) est expliqué en Deut 11,10 comme jardin potager, en Isaïe 58,11, comme jardin bien arrosé /irrigué, en Ez 28,13 et 31,8, comme jardin de YHWH.

Ici, il est présenté comme installé dans un lieu aride: plaine/jungle/désert, stérile. En hébreu il est écrit " gan be eden", ce qui veut dire "jardin en eden". Et non pas "jardin d'Eden".

 

Compléments sur jardin persan, note 2,8

 

Malheureusement, la culture occidentale a présenté l'Eden comme lieu de délices. C'est , tout au contraire, le jardin qui est le lieu de la puissance, de la jouissance, et de la possession.

C'est aussi le seul lieu où l'humain peut "rendre gloire à Dieu". Car le poids numérique du mot gloire, kavod, est identique à celui du Nom Yhwh : 26. Kavod est aussi le foie, ficus en latin : le figuier . Cet arbre est le symbole du désir. Mais il y a aussi une sorte de figuier donnant de mauvaises figues: le nicolaoi. (Apok.) Les Évangiles parleront de ces figuiers différents.

 

Le mot hébreu sch/m peut se prononcer de deux manières:

- schem, qui veut dire Nom (YHWH)

- scham, qui veut dire là, le lieu.

- Y-shem : placer.

Le verbe "placer", en hébreu Yod/sch/m, veut dire mettre le Yod, l'unité ou le 10 dans ce lieu et dans ce Nom. C'est bien au 10° mois que naît l'enfant . Comme Jésus fait la comparaison dans le 4° Év. à Nicodème qui ne comprend encore rien. Et pourtant il est le conducteur d'Israël ! Quelle contradiction.

 

9. Seul l'arbre des vies se trouve au milieu du jardin.

Tandis que l'arbre de la connaissance du Bon et du mauvais ou l'arbre de la bonne et mauvaise connaissance se trouve quelque part ailleurs dans le jardin. Malheureusement la ishah, la femme dans sa réponse au Tentateur-Menteur, le mauvais, le "ne pas bon", placera cet arbre au milieu du jardin, prouvant ainsi qu'elle ne connaît pas comme il convient la volonté de Yhwh ( gen 3, 3) Son mari d'ailleurs pas plus ! C'est à deux qu'ils seront sauvés de la mort, c'est à deux qu'ils se perdent.

 

Il ne s’agit pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal mais de l'arbre de la bonne et de la mauvaise connaissance.

Une règle grammaticale confirme cette traduction :

Un substantif ( arbre) suivi d’un infinitif construit, utilisé comme un substantif déterminé par l’article ( hdaath = le connaître, la connaissance), mais flanqué de deux objets directs indéfinis coordonnés (tov vera) qui peuvent être lus comme des adverbes.

Il faut choisir : le couple avec YHWH ou le couple avec l'opposant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15. C'est bien les humains mâles et femelles séparés que Yhwh Elohim prend et installe dans le Jardin en Eden.

 

Il s'agit de cultiver et de garder " la adamah" dont il est question au verset 5, et non pas le jardin.

L'être humain fait partie de cette adamah puisqu'il est dit "poussière, tirée de la adamah". Il doit donc se cultiver et se garder lui-même afin de cultiver et garder la création entière (cf écologie).

Ceci expliquera pourquoi YHWH n'agrée pas Caïn ni son offrande.

 

 

 

17. C'est un avertissement: Yhwh Elohim ordonne à l'adam (être humain, masculin et féminin) de bien connaître sa volonté qu'Il exprime immédiatement. Ceci afin de faire échec au serpent et aux mensonges du serpent, adversaire et meurtrier en genèse 3.

 

 

 

 

 

 

18. Il s'agit d'un secours réciproque.

En hébreu, le mot secours ezer est au masculin. Le mot secours au féminin serait ezerah. La traduction courante utilisée en français (une aide) prête à confusion: elle fait de la femme seule une aide pour le masculin, alors qu'il s'agit d'une nécessité réciproque.

Le mot ezer est l'anagramme de zera= la semence ! Dans le cerveau nous avons des neurones miroirs !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20. Donner un NOM c'est reconnaître, et, d'une certaine façon, faire exister, être co-responsable, faire un discernement. D'une chose horrible le proverbe populaire affirme:"ça n'a pas de nom".

 

 

L'adam ne trouve pas ce dont il a besoin pour accomplir la volonté de Yhwh Elohim: un face-à-face.

 

 

 

 

 

 

 

 

21. Un côté et non pas une côte

En grec, pleura,

Du côté de Jésus transpercé par la lance il coula de l'eau et du sang ( Jn 19,34)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

23.

L'adam parle pour la première fois.

En hébreu, ish et ishah, Epoux, épouse. De mâle et femelle, créés par Elohim,( Gen 1, 27) ils deviennent l'un par l'autre homme et femme pour la personne une au ciel, selon Yhwh (Gen 3).

 

 

 

24 Le verbe ( davaq, en hébreu) signifie :"s'attacher à, ou coller fortement à", ce qui n'a rien à voir avec l'acte sexuel dit par un autre verbe : yada .

 

En gen 4.1 le texte utilise cet autre verbe (yada,en hébreu) qui veut également dire "connaître", mais cette fois au sens de relation sexuelle: pénétrer.

 

25. Avisés et non pas nus.

Avisé

Le texte emploie les lettres "ar-ou-mim" au pluriel. Ce mot veut dire avisés, ou rusés. Le verset suivant 3,1, choisit les lettres "ar-ou-m au singulier pour qualifier le serpent. Il est avisé et en même temps rusé, car c'est le même mot.

Significations: qui agit avec intelligence et à-propos, après avoir mûrement réfléchi, averti, habile, prudent...Sens contraires: imprudent, irréfléchi, mal avisé.

 

Nu

Les lettres utilisées sont "ayr-mm", qui signifie nus au pluriel. On le retrouve en gen 3.10, et 11, ayr-m, avec le sens évident de nu, au singulier

 

Ne pas se faire honte. Jér 17,13, "Yhwh, espoir d'Israël, tous ceux qui t'abandonnent sont couverts de honte. Ceux qui s'écartent de moi seront inscrits en terre car ils ont abandonné la source d'eau vive, Yhwh." Jésus y fait allusion dans l'épisode de la femme prise en flagrant délit d'adultère: " il se penche et écrit sur la terre" à deux reprises (Jean 8, 6 et 8).

 

 

 

1 Avisé, rusé: même mot en hébreu.

La ishah, qui était prise d'un isch, deviendra une chawah ( une ève, un campement, une chose provisoire) parce qu'elle a accepté de dialoguer avec un serpent. Ce serpent est rusé, plus que tout vivant du champ que Yhwh Elohim avait faits. Comme lui, elle a tordu le dire ou la Parole de Yhwh Elohim (2,15 à 17). Elle en a la mauvaise connaissance. Elle est devenue ce qu'elle a mangé:un serpent à son tour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Noter que le serpent trompeur n'appelle pas le créateur

par son NOM propre de YHWH mais seulement ELOHIM.

- Et la femme l'imite.

- Et elle dit faussement que Elohim a défendu

de manger de l'arbre des Vies (celui qui est au milieu du jardin). Ceci prouve qu'elle connaît mal la Parole de Yhwh Elohim en Gen 2,16-17. Elle mange exactement l'arbre défendu qu'elle situe, à tort, au milieu de tous les arbres alors que c'est l'arbre des vies qui est au milieu, qui doit être mangé comme base de l'existence selon Yhwh Elohim.

 

 

 

 

 

4. Dans la Bible, mourir évoque deux réalités:

mourir physiquement, perdre la vie physique

ou mourir spirituellement: ou cesser

d'être un vivant spirituel. (Ez 16, Romains 5...)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7. Figuier...et non pas pommier...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10. Nu, dépouillé...est ici le mot exact.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12. L'être humain ne répond pas à la question de YHWH .

Il ne reconnaît par sa part de responsabilité. Il la reporte

sur son partenaire et finalement sur le serpent trompeur.

 

 

 

 

 

 

 

13.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20 L'adam masculin change maintenant le nom de Ishah (femme) : il la rétrograde au statut d'adam femelle créée par Elohim (Gen 1, 27). De ce fait, il se rétrograde lui-même au statut d'adam mâle.

 

Il lui donne un nouveau nom, "campement" : Eve, en français, ce qui suggère l'idée "d'une chose provisoire", qu'on déplace ou remplace à sa volonté hors du jardin où Yhwh Elohim les avait "placés" dans son Nom. Ils quittent ainsi leur place dans le jardin, de leur propre fait. Ils retournent dans l'eden, la jungle, avec les animaux (v.suivant, 21).

 

L'adam masculin se considère, lui et lui seul, comme l'unique source du vivant total: "il" fut mère". Il dénigre la femme en même temps comme épouse et comme mère de l'Adam d'en haut. Il s'autoglorifie. C'est un totalitaire.

 

21 L'expression "tunique d'animal" souligne cette rétrogradation de statut homme/femme, époux/épouse, fiancé/fiancée, en adam mâle/femelle.

 

 

 

22. Autre traduction possible du verbe connaître: "faire attention, comprendre". Le texte demande d'être toujours très attentif à ce qui est réellement écrit, à la lettre près, pour saisir les multiples sens possibles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

24. L'apocalypse révèle que dans le monde nouveau

l'arbre des Vies

produit des fruits douze fois par an, et devient accessible à tous (Apc 22, 2-3). Et ne mentionne plus l'arbre du mauvais ou du bien connaître.

 

 

 

 

 

A propos du mot Caïn, lire la note 4,1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Sens du verbe "connaître": relation sexuelle capable de pro-créer. C'est un autre verbe que celui utilisé en Gen.2.24 :"s'attacher à, ou coller fortement à", ce qui n'a rien à voir avec l'acte sexuel.

 

L'adam masculin "seul" connaît: il n'engage pas de relation réciproque avec sa ishah, ni comme époux (ish) ni comme père par rapport au fruit de la relation.

 

La ishah, qui était prise d'un isch, est devenue une chawah (ève) parce qu'elle a accepté de dialoguer avec un serpent. Ce serpent est rusé, plus que tout vivant du champ que Yhwh Elohim avait faits. Comme lui, elle a tordu le dire ou la Parole de Yhwh Elohim (2,15 à 17). Elle en a la mauvaise connaissance. Elle est devenue ce qu'elle a mangé:un serpent à son tour.

 

Elle va accoucher de deux mal engendrés, dont l'un devient le meurtrier de l'autre.

 

Pour sa part, Ishah ne reconnaît pas la paternité de son isch.

De plus, elle dit "acquérir" (signification du nom Caïn, j'ai acquis ), se donner, s'approprier un isch, totalement yhwh, à la fois époux et enfant roi. Elle ne met pas au monde. Elle ne fait que continuer la perversion des relations du couple et de la famille.

 

Ajoutons que l'infinitif "caniti" veut dire également "être jaloux".

 

 

2. Hebel, prononcé Abel, signifie vapeur, futilité, un rien, devenir ou être ou faire un rien, sans consistance, vanité... le ( h) ne pas (bl). Le "ne pas": sans objet direct! Pas a/t YHWH ? pas possédé par sa mère ? .....? Mais alors quelle chance pour lui .

Pour Eve, Il n'est que le frère de CaÎn. Elle persévère à ne pas mettre au monde des enfants mâles, destinés à être éduqués, pas des fils de Yhwh. Elle leur ferme le jardin en Eden pour leur avenir personnel. Elle n'est plus elle-même dans le jardin et elle empêche sa progéniture d'y entrer.

L'adam mâle n'est plus époux ni père. Il ne nomme pas ses enfants. Il est totalement absent.

Tous ces personnages sont "vanités", selon l'Ecclésiaste-Qohelet, qui comence ainsi: "Futilité des futilités, dit Qohélet, futilité des futilités,tout est futilité".(Qo. 1,1) . En hébreu, ici, le mot futilité est également Abel.

 

3.

Le terme des jours fait allusion à la fin du septième jour, celui de Genèse 2.

Caïn offre ce que l'arbre produit tout seul grâce à YHWH. Abel s'offre lui-même et offre le fruit de son propre travail de pâtre spirituel.

 

 

4. Abel s'offre lui-même et offre le meilleur de son troupeau : les ainées (au féminin! ) les brebis, et leur graisse...(Ce qui sera prescrit pour les offrandes agréables à YHWH : cf Exo 34,19; Lev 3,16, etc...). Yhwh juge que Abel répond à sa volonté.

 

 

 

5 Yhwh n'apprécie pas Caïn ni ce qu"il lui offre. Caïn ne comprend pas que Yhwh, dans sa bonté, l'avertit pour qu'il redresse sa situation causée par les erreurs de sa mère, de son père, et les mensonges du serpent auxquels ils ont adhéré.

Au lieu de tenir compte de l'avertissement bienveillant de Yhwh, il ne cherche pas où se trouve la faute. Ceci va le rendre incapable de "relever ses faces" et en même temps le rend meurtrier, de lui-même et de son frère.

 

6 Yhwh ne comprend pas que Caïn persiste dans les erreurs de ses ascendants, au lieu de les redresser pour connaître vraiment la volonté de Yhwh qui conduit à la vie sur terre et à la Vie éternelle.

 

 

 

7. Yhwh est malheureux de la non-existence de Caïn. Il persiste, par amour, à expliquer à Caïn ce qu'il doit faire, pour redresser les fautes des ascendants. Il lui donne un premier indice: une "faute", comparée à un animal couché à la porte de la conscience ( un serpent) est prête à s'emparer de toi. Tu dois l'identifier et surtout ne pas tomber dedans, chuter à ton tour.

De plus, en hébreu le mot faute est féminin mais le verbe construit est au masculin. Cette faute grammaticale indique peut-être qu'il s'agit de comparer la volonté de Yhwh avec le nom que sa mère lui a donné, après avoir écouté le serpent, et être descendue du statut de ishah à celui d'un ève.

 

 

8. Au lieu d'agir selon le bon conseil de Ywhw, Caïn entre directement en dialogue avec à son frère ( les champs de conscience).

Il impose à son frère la façon dont il interprète son nom de Caïn (acquis par sa mère) et la façon dont il comprend le nom de son frère ( vanité, inexistant, futile ) . Or le nom HBL (Abel) peut se lire comme vanité, mais aussi comme le souffle (celui de Ywhw dès le commencement, dès le principe).

 

Pour faire taire Abel, Caïn porte ses mains sur son frère, il le prend à la gorge, l'étouffe jusqu'à le tuer.

Résultat: le meurtre. Mais, selon la sagesse biblique, le mort , Abel, demeure vivant, tandis que le encore vivant, Caïn est déjà mort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10. " Qu'as-tu fait ? " (cf 3,13). Le sang est considéré comme le principe vital.

 

 

 

 

 

 

 

 

11. "Le sol est maudit" : à cause du sang versé qu'il a "bu", il ne produira plus ses fruits.( cf. 3, 17-19)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15. YHWH protège Caïn contre les excès de vengeance:

qui tuera Caïn subira sept fois la vengeance.

La peur des représailles est censée faire réfléchir.

 

 

 

 

16.

 

 

 

17 à 23. Le rédacteur insère ici une tradition sur la descendance de Caïn origine des civilisations :

- urbaine ( avec Hénoch) - de la polygamie (Lamech prend deux femmes )

- rurale avec des éleveurs se déplaçant avec leurs troupeaux (Yabal) - des artistes (Youbal)

- des travailleurs du bronze et du fer (Toubal).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

23-24. Lamech exprime sa loi de la Vengeance et des représailles sans limite:

- Caïn sera vengé sept fois ( de par Dieu)

- mais Lamech sera vengé septante et sept fois (à l'infini).

 

Jésus de Nazareth renversera la loi de la vengeance, exprimée par Lamech, par la loi du pardon octroyé à l'infini (70 fois 7 fois) (Mat 18, 21-22)

 

 

 

 

 

25-26. Le rédacteur ouvre ici la descendance du premier couple:

le nom générique d'adam (être humain) devient ici un nom propre: Adam.(voir 5, 1-2).

Il en résultera une difficulté dans l'interprétation du terme adam: être humain, tout être humain, ou engendrant avec sa femme ce qui deviendra l'humanité.

 

La femme reconnaît que ce troisième fils, Seth, lui est accordé par Elohim pour remplacer Abel tué par Caïn.

Il engendre lui-même un flls appelé Enoch (autre façon poétique de nommer l'être humain en général, comme Adam). Enoch est considéré comme un modèle de comportement relationnel avec Dieu: "il marcha avec Dieu, puis il disparut; car Dieu l'avait pris" (5,23).( cf Sir 44,16; Heb 11,5; lettre de Jude, v.14-15)

 

26. "Alors on commença d'invoquer le nom de YHWH".

Le rédacteur date de cette époque le Nom Propre de l'Elohim du peuple d'Israël: YHWH...dont l'origine est rapportée à l'époque de Moïse (Exode 3)....

 

Et alors que depuis le début de ce texte le rédacteur a toujours appelé YHWH l'Elohim des deux premiers frères de l'humanité.

Ce qui signifie bien que YHWH est le dieu du mariage et qu'il s'agit du mariage dans sa droiture et dans sa perversité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright 2015. All Rights Reserved