premierdimanche

Les textes et leurs commentaires

Traduction de "la Bible expliquée" dans la colonne de GAUCHE -Commentaires de "la Bible expliquée" dans la colonne du CENTRE- Commentaires de Jean Charles Thomas dans la colonne de DROITE.

Impression papier des commentaires: très facile. Les trois colonnes sont formatées pour tenir sur une feuille classique format A4. Demandez à votre imprimante les pages, de 2 à la fin (la page 1 n'est pas utile, elle donne seulement les titres, photos et boutons de navigation)

Si vous avez seulement besoin d'un petit passage,sélectionnez-le avec la souris et reportez-le dans un document word ou open office et imprimez-le ou envoyez-le dans un mail.

 

Vous pouvez lire également sur votre SMARTPHONE, PORTABLE.

Les colonnes ne seront pas juxtaposées.

Défileront d'abord les TRADUCTIONS,

puis les Commentaires de la BIBLE EXPLIQUEE,

et enfin les COMMENTAIRES de Jean Charles THOMAS

Message de Vie annoncé à Marie

Arcabas, peintre

Traduction en Français courant de

"la Bible expliquée"

avec les autorisations de l'éditeur

 

 

 

Sagesse 7

7 à 11

Salomon n’était

qu’un homme

1-2Je suis, moi aussi, un mortel comme tous les autres hommes ; je suis un descendant du premier être humain façonné avec la poussière du sol. J’ai été engendré par la semence d’un homme, dans le plaisir de l’amour. Dans le ventre maternel, mon corps a pris forme ; durant neuf mois le sang de ma mère lui a donné consistance. 3Quand je suis né, je suis arrivé sur la terre qui nous reçoit tous pareillement, j’ai aspiré l’air que nous respirons tous et, comme les autres nouveau-nés, j’ai poussé mon premier cri en pleurant. 4On m’a enveloppé avec des langes et l’on s’est occupé de moi avec soin. 5Aucun roi n’a commencé autrement son existence. 6Il n’y a qu’une seule façon pour tous d’entrer dans la vie et qu’une seule façon d’en sortir.

Amour de Salomon

pour la Sagesse

7Voilà pourquoi j’ai prié,

et Dieu m’a accordé l’intelligence ; je me suis adressé à lui et j’ai reçu *l’esprit de la Sagesse.

8Je l’ai jugée plus importante qu’un trône ou que le pouvoir royal.

La richesse n’était rien à mes yeux en comparaison d’elle ; 9la pierre la plus précieuse me paraissait sans valeur à côté d’elle.

En effet, par rapport à la Sagesse, tout l’or du monde est comme une poignée de sable et l’argent ne compte pas plus que la boue.

10Je l’ai plus estimée que la santé et la beauté,

je l’ai préférée à la lumière, car son éclat

ne s’assombrit jamais.

11Or, en même temps que la Sagesse, tous les biens m’ont été accordés ; elle tenait en ses mains une richesse incalculable.

12J’ai joui de tous ces biens, parce que c’était la Sagesse qui me les apportait ; mais je ne savais pas encore qu’elle-même en était la mère. 13Ce que j’ai appris d’elle avec un coeur sincère, j’en fais part aux autres sans réserve. Je ne cache rien de sa richesse, 14car elle est pour les hommes un trésor inépuisable. Ceux qui acquièrent ce trésor obtiennent l’amitié de Dieu : les effets de l’instruction les rendent recommandables à ses yeux.

 

Hébreux 4

12-13

6Ceux qui avaient été les premiers à entendre la Parole de Dieu ne sont pas entrés dans ce repos parce qu’ils ont refusé d’obéir. Par conséquent, il est encore possible pour d’autres d’y entrer. 7C’est pourquoi, Dieu fixe de nouveau un jour appelé « aujourd’hui ». Il en a parlé beaucoup plus tard par l’intermédiaire de *David, dans le passage déjà cité : «Si vous entendez la voix de Dieu aujourd’hui, ne refusez pas de comprendre. » 8En effet, si Josué avait conduit le peuple dans ce repos, Dieu n’aurait pas parlé plus tard d’un autre jour. 9Ainsi, un repos semblable à celui du septième jour reste offert au peuple de Dieu. 10Car celui qui entre dans le repos préparé par Dieu se repose de son travail comme Dieu s’est reposé du sien. 11Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos ; faisons en sorte qu’aucun de nous ne tombe, en refusant d’obéir comme nos ancêtres.

12En effet, la parole de Dieu est vivante et efficace.

Elle est plus tranchante qu’aucune épée à

deux tranchants.

Elle pénètre jusqu’au point où elle sépare âme et esprit, jointures et moelle.

Elle juge les désirs et les pensées du coeur humain.

13Il n’est rien dans la *création qui puisse être caché à Dieu.

A ses yeux, tout est à nu,

à découvert, et c’est à lui

que nous devons

tous rendre compte.

 

 

Marc 10

17 à 30

L’homme riche

(Voir aussi Matt 19.16-30 ;

Luc 18.18-30)

 

17Comme Jésus se mettait en route, un homme vint en courant, se jeta à genoux devant lui et lui demanda : « Bon *maître, que doisje faire pour obtenir la vie éternelle ?» 18Jésus lui dit : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Personne n’est bon, à part Dieu seul. 19Tu connais les commandements : “Ne commets pas de meurtre ; ne commets pas d’adultère ; ne vole pas ; ne prononce pas de faux témoignage contre quelqu’un ; ne prends rien aux autres par tromperie ; respecte ton père et ta mère.” » 20L’homme lui répondit :

« Maître, j’ai obéi à tous ces commandements depuis ma jeunesse. »

21Jésus le regarda

avec amour et lui dit :

« Il te manque une chose : va vendre tout ce que tu as et donne l’argent aux pauvres, alors tu auras des richesses dans le *ciel ; puis viens

et suis-moi. »

22Mais quand l’homme entendit cela, il prit un air sombre et il s’en alla tout

triste parce qu’il

avait de grands biens.

 

23Jésus regarda ses disciples qui l’entouraient et leur dit : «Qu’il est difficile aux riches d’entrer dans le

Royaume de Dieu !»

24Les disciples furent troublés par ces paroles.

Mais Jésus leur dit encore :

« Mes enfants, qu’il est difficile d’entrer dans le Royaume de Dieu ! 25Il est difficile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille, mais il est encore plus difficile à un riche d’entrer dans le

Royaume de Dieu. »

26Les disciples étaient de plus en plus étonnés,

et ils se demandèrent les uns aux autres :

« Mais qui donc

peut être sauvé ?»

27Jésus les regarda et leur dit : « C’est impossible aux hommes, mais non à Dieu, car tout est

possible à Dieu. »

 

28Alors Pierre lui dit :

« Écoute, nous avons tout quitté pour te suivre.»

29Jésus lui répondit :

« Je vous le déclare, c’est la vérité : si quelqu’un quitte, pour moi et pour la Bonne Nouvelle, sa maison, ou ses frères, ses soeurs, sa mère, son père, ses enfants, ses champs, 30il recevra cent fois plus dans le temps où nous vivons maintenant : des maisons, des frères, des soeurs, des mères, des enfants et des champs, avec des persécutions aussi ; et dans le monde futur, il recevra la vie éternelle.

 

31Mais beaucoup qui sont maintenant les premiers

seront les derniers,

et ceux qui sont maintenant

les derniers seront les premiers. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires de

"la Bible expliquée"

avec les autorisations de l'éditeur

 

 

Sagesse 7

7 à 11

 

Tous égaux de naissance (7.1-6)

Contrairement aux rois orientaux qui prétendaient descendre d’une divinité, Salomon se sait

limité et fragile.

 

Ayant la même origine que tous les humains, il n’avait ni plus ni moins de dispositions que les autres à recevoir la Sagesse.

 

 

Préférer la Sagesse

(7.7-14)

Salomon a préféré la Sagesse à la puissance, aux richesses, à la santé, à la beauté et à la lumière.

 

A sa prière, la Sagesse,

mère de tous ces biens, est venue à lui pour le réjouir (1 Rois 3.6-13).

 

 

A l’exemple de Dieu,

il veut partager avec l’humanité ce trésor inépuisable qui conduit

à l’amitié avec Dieu.

 

 

 

 

 

Hébreux 4

12-13

 

 

Le repos possible

(4.1-13)

 

Les Israélites qui se sont révoltés dans le désert n’ont pas bénéficié de la

promesse divine.

 

Elle ne disparaît

pas pour autant.

L'aujourd’hui de Dieu entendu dans le désert

(3.15) devient pour celui qui lit la lettre aux Hébreux un nouvel aujourd’hui (v.7).

 

Le repos promis par Dieu –c’est-à-dire finalement

le salut, la victoire

sur les forces du mal qui agissent en nous–

est toujours possible.

 

Lui, le créateur, qui s’est reposé le septième jour à la fin du travail de la création, offre à tous d’entrer

dans ce repos-là :

à une condition,

se laisser instruire et juger par la parole de Dieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marc 10

17 à 30

 

 

 

 

 

Comment suivre Jésus (10.17-31)

 

La réponse du Maître à un homme inquiet qui cherche l

e chemin de la vie éternelle est facile à comprendre,

mais exigeante :

 

pour devenir disciple,

il faut laisser derrière soi tout ce qui peut retarder l

a marche vers le Royaume.

 

L’enseignement est clair : l’attachement aux biens matériels peut rendre le Royaume inaccessible.

 

 

Suivre Jésus, c’est découvrir une solidarité nouvelle

dans une famille nouvelle

et vivre une vie de qualité infiniment supérieure.

 

Commentaires de

Jean Charles Thomas

 

Sagesse 7

7 à 11

 

L’auteur de ces réflexions se présente sous le nom de Salomon, le roi à la sagesse légendaire. Il s’adresse directement aux responsables et aux puissants. Il veut les convaincre :

pour bien gouverner il faut adopter le point de vue de Dieu, suprême Sagesse, parfait connaisseur de l’être humain.

Cet homme est un Juif, profondément croyant, partageant la culture grecque du monde dans lequel il vit, probablement à Alexandrie, environ 80 à 50 ans avant notre ère.

A partir du chapitre 6, il s’applique à faire découvrir l’origine, la nature, l’action de la Sagesse et le moyen de l’acquérir.

Et ce Juif croyant interprète alors les intimes convictions de Salomon, le roi sage : « Je ne suis moi aussi, qu’un homme mortel, semblable à tous les autres » (v.1).

Il invite à reconnaître la grandeur et le réalisme de la condition humaine.

Il désarme ainsi la double tentation des responsables : se considérer comme des êtres supérieurs et mépriser les autres. Avec lucidité, il accepte son statut :

« Il n’y a pour tous qu’une façon d’entrer dans la vie comme d’en sortir » (v.6) Avec logique, il se tourne vers Dieu, source de Sagesse : il le prie de lui donner sagesse et intelligence.

Il remercie le Seigneur de l’avoir comblé de ces deux qualités qu’il estime supérieures à tout ce qu’on peut désirer sur terre : argent, santé, beauté, pouvoir.

 

Le rédacteur, sage et croyant, commence alors son éloge de la Sagesse. Il va en parler comme d’une qualité centrale de Dieu qui cherche à la communiquer aux humains puisqu’elle apporte lumière et bonheur : «nous sommes dans sa main, nous et nos discours, et toute notre intelligence et toute notre habileté » (v.16)

*

Jésus parlera de son statut de Fils d’homme avec la même sagesse. Les évangélistes en témoigneront, Jean notamment qui le présentera comme Parole, Lumière et Vie de Dieu devenue personne humaine, chair et sang.

Chaque personne humaine devrait méditer ces lignes pour prendre conscience de sa dignité, la respecter chez les autres.

Et toute personne exerçant des responsabilités (religieuses, politiques, sociales, culturelles) devrait méditer périodiquement ces pages pour ne jamais sombrer dans une surestimation d'elle-même, proche du risque d’autoritarisme ou de despotisme.

 

 

Hébreux 4

12-13

 

L'auteur a commencé sa Lettre en exprimant sa conviction: Dieu ne cesse de parler depuis les origines.

A ce moment solennel de l'histoire c'est par un Fils que Dieu s'adresse aux humains, un Fils rayonnement de sa gloire, assis à sa droite après avoir purifié les péchés du monde.

Ce Fils considère les humains

comme des frères puisqu'il a

partagé leur humanité.

 

Jean l'évangéliste a commencé son témoignage sur ce Fils, Jésus,

en écrivant solennellement

et de façon réaliste:

il était la Parole de Dieu,

dès le commencement de tout,

Lumière, Vie;

tout fut créé par cette Parole

qui devint personne humaine,

planta sa tente au milieu de son Peuple

et laissa resplendir son rayonnement,

le rayonnement même de Dieu que personne n'a jamais vu. (Jn 1, 1 à 18).

 

La Lettre invite donc à

écouter cette Parole Incarnée

et à mettre en actes ce qu'elle demande pour entrer dans le repos intérieur d'une conscience illuminée jusqu'à sa source. L'auteur la compare à un glaive à deux tranchants.

L'Apocalypse développe la même comparaison de l'épée acérée, à deux tranchants, sortant de la bouche du Christ dont le Visage ressemble au soleil lorsqu'il brille dans sa toute puissance.

Cette épée n'apporte pas la mort.

"N'aie pas peur! C'est moi qui suis le Premier et le dernier ! le Vivant. Je suis mort mais je suis Vivant à tout jamais" (Ap. 1,16 à 18).

 

La Parole Incarnée juge des sentiments et des pensées du cœur, met tout à nu pour bénéficier du juste jugement de celui à qui chacun devra rendre compte.

Tous les artistes ayant mis en image l'Apocalypse ont donné forme à cette Parole incisive qu'il ne faut

pas redouter puisqu'elle suscite

la Vie et non pas la mort.

 

 

Marc 10

17 à 30

 

La rencontre de cet homme riche avec Jésus est magnifiquement racontée par Marc qui développe le dialogue sur la difficile liberté du riche

(comparer avec Mat 19,16-30 et Luc 18, 18-30).

 

Voici un adulte, religieusement fort correct, pratiquant les commandements de Dieu, appréciant Jésus comme un "bon enseignant" des choses de la religion.

A tel point que Jésus le regarde droit dans les yeux, l'apprécie et l'aime (Marc est le seul à le dire).

 

Cependant, leurs routes vont se séparer, provoquant un immense étonnement

chez les disciples.

 

Revoyons les grands moments de cette rencontre mémorable.

- "Pourquoi me dis-tu bon? Personne ne l'est, sauf Dieu!". Jésus provoque.

Cet homme parle-t-il ainsi par obséquiosité ou parce qu'il pressent la grande proximité entre Jésus et Dieu?

- L'homme veut "hériter" de la vie éternelle. Un héritage de plus? Une valeur à acquérir et à posséder? Une de plus?

- Jésus le ramène à la condition commune: respecter la volonté de Dieu sans jamais nuire aux autres. L'homme est correct sur ces points.

- Jésus apprécie et lui propose d'aller plus loin en franchissant deux seuils, celui de la générosité (tout donner aux pauvres) et celui de la liberté (accompagner Jésus en disciple). L'homme, désarçonné, perturbé, "s'éloigne, attristé".

Pourquoi donc? " parce qu'il avait de grandes possessions".

- Et Jésus analyse les risques de la richesse: le plus important étant de perdre sa liberté, de devenir esclave, d'être possédé par

ce qu'on croit posséder,

de ne pouvoir ni le vendre,

ni le donner, ni surtout s'en séparer

pour devenir disponible,

afin "d'entrer dans le royaume de Dieu", c'est-à-dire d'adopter de nouvelles perspectives, de penser à autre chose qu'à la gestion des valeurs, de simplifier son existence, de se libérer du superflu.

Là, tout de suite, maintenant.

Par amour de ce Jésus, pour vivre à sa manière, libre d'aimer toute personne rencontrée, de donner son temps gratuitement, de choisir d'abord le bien et le bonheur des autres.

 

Marc répète: les disciples sont "effrayés", "excessivement impressionnés".

Selon eux, Jésus exagère, va vraiment trop loin: impossible de le suivre.

Jésus persiste: oui, impossible à l'humain seul, mais possible à l'humain vivant en priorité selon Dieu.

*

Pierre s'en inquiète:

et nous qui avons tout

quitté pour te suivre ?

Superbe réponse de Jésus:

vous aurez cent fois plus que ce que vous avez quitté: dès maintenant, cent fois plus d'amis, cent fois plus de personnes se comportant comme des pères et mères à votre égard, cent fois plus de sœurs, d'enfants et de terres".

L'abondance et non pas le dépouillement. Plus tu donnes,

plus tu reçois.

Mais aussi des critiques, des persécutions, des oppositions!

Et pour couronner votre existence terrestre selon le Royaume de Dieu, vous recevrez la Vie éternelle".

*Jésus vivait ainsi, parlait ainsi.

Avec la saveur et l'humour qui caractérisent l'homme selon Dieu le Père qui fait tout pour le bonheur de ceux qui croient en lui.

La richesse n'est pas diabolique.

On peut être un bon riche,

ou un mauvais pauvre.

Il faut d'abord regarder à quoi notre cœur est attaché.

Sommes-nous encore libres intérieurement ?

Là est la vraie question.

PAUL et JACQUES, répercuteront cet enseignement de Jésus, chacun dans son style.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright 2015. All Rights Reserved