prieres


Quelques

Prières de  JCThomas

Notre Père


NOTRE PERE  QUI ES AUX CIEUX

En toi, Père, le ciel et la terre communient. Grâce à toi, le cosmos accueille notre planète. Depuis des millions d’années ils communiquent.  Chacun à sa place, comme tu l’as voulu. Galaxies encore insoupçonnées, étoiles et planètes jonglent ensemble jour et nuit.  Ces myriades célestes nous émerveillent. Le peu que nous en connaissons,  par rapport à ce qui existe, nous dit quelque chose de ton éternité, de ton immensité,  de ton champ de conscience sans limites.

NOTRE PERE QUI ES AUX CIEUX,


TU FAIS NOTRE ADMIRATION 


QUE TON NOM SOIT SANCTIFIE

Jésus, Ton Fils devenu notre frère, a voulu que nous te donnions le NOM de Père  lorsque nous prions. Lui-même te priait ainsi. Il s’adressait à toi avec affection et respect, proximité et considération. Il était Un avec Toi, aux heures de joie  comme aux moments les plus sombres, sur la croix et dans la lumière de la résurrection.  Il demeure éternellement Un avec Toi et l’Esprit Saint.

Ton Nom est saint, trois fois saint. Nous n’avons aucun pouvoir de le rendre plus saint.  Mais nous pouvons et voulons reconnaître que ton Nom est saint. Nous en réjouir.  Le proclamer. Ne jamais le profaner, en le réduisant à nos propres limites. 

Nous désirons que personne ne salisse ton beau Nom de Père. Tu seras toujours plus grand et admirable que nos mots les plus louangeurs. Tu es le seul Saint,  source toute sainteté.  Tu es Beauté, Justice, Force et Mesure, Allégresse et Miséricorde,  notre Protecteur et notre Défenseur, notre Douceur et notre Vie éternelle. Patience et Amour.

NOTRE PERE QUE TON NOM SOIT SANCTIFIE


 

QUE TON REGNE VIENNE

   

Tu n’imposes pas ton règne : Tu le proposes à chacun. Tu règnes sur ceux et celles    qui te choisissent comme Guide pour la route, Modèle à imiter, Amour à aimer.    Tu n’extermines pas ceux qui préfèrent s’opposer à Toi. Tu laisses à chacun le temps de revenir vers Toi. Tu patientes avec ceux qui hésitent à Te reconnaître. Tu te laisses trouver par ceux qui te cherchent. Tu patientes devant nos obéissances trop passives    et nos fidélités sélectives.

Tu nous communiques Ton Esprit pour montrer la porte d’entrée dans ton Royaume de Vérité, de Justice, de Paix, d’Amour et de Liberté.   

Puisse l’Humanité ne plus redouter ton influence, ne plus suspecter tes intentions    et ne plus entrer en opposition avec toi. Un jour viendra où les Humains, ayant cessé de redouter ton Règne, accepteront de franchir le seuil de ton Royaume, les palmes à la main, venant de toutes cultures, langues et nations. Ce jour-là le Soleil se lèvera    pour ne plus se coucher; ou plutôt, comme dit l’apocalypse, notre monde    n’aura plus besoin du soleil puisque toi-même, notre Seigneur, tu seras son Soleil éternel, éclairant et réchauffant nos pauvres humanités.

Vienne ce jour !    Nous avons tellement besoin qu’il advienne.     

NOTRE PERE QUE TON REGNE VIENNE     



QUE TA VOLONTE SOIT FAITE       

SUR LA TERRE COMME AU CIEL

  

Ta volonté est Bienveillance à l’égard de tout ce que tu as créé. Tu désires pour chacun    ce qu’il y a de meilleur. Tu es bienveillant envers tous, y compris envers ceux que nous regardons sans aucune bienveillance.    Tu es toujours Bienveillant, universellement Bienfaisant.   

Jésus, ton Bien-Aimé, a radicalement choisi ta Volonté, même lorsqu’elle comportait    un calice de souffrance à boire. Il savait que toi, Père, tu cherches toujours notre bonheur, tu passes ton temps à tirer le Bien de ce qui nous fait mal.   

Renforce notre amour de ta volonté, notre désir de la connaître.    Rends-nous certains que ta Volonté  vise notre Vie, notre Salut,    notre grandeur et notre Libération du Mal.   

Empêche-nous de déformer ce que nous appelons « Ta Volonté ».    Eclaire-nous quand nous  sommes tentés de préférer nos petites volontés    à Ta Grande Volonté.     

QUE TA VOLONTE SOIT FAITE   

SUR LA TERRE COMME AU CIEL       




 

 

DONNE-NOUS AUJOURD’HUI 

NOTRE PAIN DE CE JOUR

Pas seulement le pain indispensable à notre survie, à notre bonne santé.    Fais-nous partager ton désir que tous les humains puissent manger à leur faim.     Ton Fils Jésus, bouleversé en voyant des foules errer sans berger et sans nourriture,     nous dit aujourd’hui comme alors : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ! »   

Rends-nous sensibles à toutes les faims qui éprouvent nos contemporains à travers la planète : faims de pain, de respect, de considération, de relations, de liberté.    Rends-nous attentifs aux attentes de nos proches, de nos amis, de ceux qui partagent nos  choix religieux. Donne-nous la lucidité pour découvrir leurs faims spirituelles     et le courage de chercher ensemble comment répondre à leurs besoins.     Sans riposter intérieurement :  « Suis-le gardien de mon frère ? Suis-je obligé de me préoccuper des manques qui le font souffrir ? »   

Et à nous, aujourd’hui, donne le Pain substantiel de ta Parole, la certitude de ta Présence, le réconfort de partager le Pain de la Vie et la Coupe de l’Alliance,     dans la joie d’une communion dont nul ne sera exclu.    Au soir du Jeudi Saint, Ton Fils Jésus s’est livré entre nos mains, définitivement,    pour toujours: livré entre nos pauvres mains de disciples capables d’abandonner,     de renier ou de trahir. Il n’exclut  personne de son Repas Sacré, lui qui s’est donné en communion à Pierre, comme à Judas ou au disciple bien-aimé.   

Aujourd’hui et jusqu’à sa Venue, donne-nous le Pain qui vient du Ciel.     Le Pain super-substantiel. Le Monde en a tellement besoin pour mieux vivre,     pour être en meilleure santé.   

DONNE-NOUS AUJOURD’HUI   

NOTRE PAIN DE CE JOUR 


    


PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES   


Certaines de nos pensées, certains de nos comportements ou de nos choix      sont une offense contre ce que Tu es et ce que Tu veux. Contre l’évangile du Christ.     Nous le reconnaissons, avec sincérité.     

Nous le savons, Tu accordes priorité d’attention et de service à ceux qui sont méprisés, tenus pour quantité négligeable, humiliés sans moyen de défense. Tu es proche de ceux qui souffrent dans leur corps, dans leur cœur et dans leur esprit. Tu as même affirmé     que tu étais en eux, qu’ils étaient toi, que tu t’identifiais à eux.    Prends en pitié ceux qui font souffrir parce qu’ils souffrent.   

Nous le reconnaissons, nous offensons souvent nos frères et sœurs, grands ou petits, puissants ou démunis, en pensées, en paroles, par actions et par omissions.    Tu as révélé par les Prophètes que tu pardonnes sans délai toutes les fautes que nous reconnaissons. En cet instant, nous prenons conscience de nos fautes. Nous regrettons les manquements dont nous nous rendons responsables chaque jour :     

PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES




         

COMME NOUS PARDONNONS AUSSI 

A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES 

Jésus nous en a prévenus : nous serons pardonnés comme nous pardonnons,   nous serons jugés comme nous jugeons,   la mesure que nous utilisons envers les autres nous sera appliquée.  Père très bon, Jésus t’a prié  d’accorder ton pardon   à ceux qui ne savent pas ce qu’ils font.  Rends-nous conscients du mal que nous causons.   

Ouvre nos cœurs aux propositions de pardon. Conduis-nous jusqu’à la décision d’accorder notre pardon à ceux qui nous ont offensés. Donne-nous la générosité de pardonner jusqu’à soixante dix fois sept fois, autrement dit jour après jour,   comme toi-même tu pardonnes sans limite à ceux qui reviennent vers toi   en reconnaissant leurs torts.

COMME NOUS PARDONNONS AUSSI 

A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES  




ET NE NOUS LAISSE PAS ENTRER EN TENTATION

 

Par expérience nous connaissons nos faiblesses et nos points faibles.  Ne nous laisse pas entrer en complicité avec le Mauvais.  Ne nous laisse pas pactiser avec ceux qui font le mal.  Ne permets pas que nous soyons éprouvés au-delà de nos capacités de résistance.  Ne  laisse pas la tentation nous séduire, nous fasciner, nous emporter. Ne laisse pas l'épreuve nous faire reculer, couper notre relation avec Toi.   

NE NOUS LAISSE PAS SUCCOMBER A LA TENTATION

NE NOUS LAISSE PAS ENTRER EN TENTATION   

 



MAIS DELIVRE-NOUS DU MAL

du MAUVAIS

 

Délivre-nous du Mauvais, du Pervers, du Menteur, du Meurtrier,   du Faux Témoin, du Méchant qui ne pense qu’à mal faire.  Délivre-nous des griffes du Mauvais s’il les a déjà enfoncées dans notre chair. 

Donne-nous la résistance contre ce qu’il nous suggère. 

Rends-nous libres par rapport aux conformismes et aux idoles   qui se proposent comme des dieux à honorer : avidité, esprit de puissance, exploitation, besoin  de faire peser son autorité sur les plus faibles, déconsidération des autres, persécution et avilissement des valeurs humaines  et spirituelles. 

DELIVRE-NOUS DE TOUT MAL

et du MAUVAIS qui nous propose ce qui est MAUVAIS.


 NOTRE PERE

DONT L’AMOUR EST TOUT PUISSANT.   


Jean Charles THOMAS 

Ancien Evêque d’Ajaccio et de Versailles,   

Conseiller spirituel national de RELAIS d’amitié et de prière 

Rencontre nationale à Lille Marcq, 23 JANVIER 2010     



Mariage Xt Eglise selon König

PRIERE pour CHAQUE MATIN


Prière pour Aujourd’hui

Aujourd’hui, tandis que ma vie

s’écoule au fil du temps

Tu es le même qu’hier et demain:

Tendresse et Force, Amour et Compassion, Douceur et Puissance.


Vois ma détresse et

accorde-moi de reprendre souffle.


Laisse-moi t’écouter pour que

je dise les paroles qui font vivre.


Garde ma confiance envers Toi

si tout m’invite à douter .


Donne-moi la force de supporter

ce qui me pèse ou m’accable,

aujourd’hui, seulement pour aujourd’hui.


J’abandonne entre tes mains

mon passé et ses erreurs

Car à chaque jour suffit sa peine

et demain sera un autre jour.


Que Ton Esprit Saint m’indique

la route du Bien, du Beau et du Vrai

et me donne la force de la suivre.


Aujourd’hui fais de moi

un instrument de paix et de réconciliations


Donne-moi la force de

pardonner à ceux qui m’ont offensé.


Aujourd’hui je suis heureux de croire, d’espérer et d’aimer.


Aujourd’hui, comme si c’était mon dernier jour !


« Que ton Visage s’éclaire

et nous serons sauvés ».


Je ne t’ai jamais vu mais je vais

contempler le Visage de Ton Fils

en méditant sa Vie,

en écoutant son Evangile


Maintenant, pour sanctifier

ce jour que Ta bonté me donne…



Jean Charles Thomas

Conseiller spirituel de

« Relais d’amitié et de prière »

(Association pour familles dont l'un des membres est atteint

de maladie ou de trouble psychique) de 2001 à 2012


"A tes yeux mille ans sont comme hier

C’est un jour qui s’en va, une heure dans la nuit “

( Psaume 89/90 que je peux prier aussi maintenant)


Site de RELAIS LUMIERE ESPERANCE

www.relaislumiereesperance.fr/

JE VOUS SALUE MARIE


JE VOUS SALUE MARIE.

MERE DE MISERICORDE


VOUS ETES PLEINE DE GRACE


MODELE DE RELATION

HARMONIEUSE AVEC TOUS


MODELE DE RELATION


AVEC LE DIEU DE TOUTE MISERICORDE

qui ne cesse d'attendre le retour des prodigues, pour leur pardonner

et les rétablir dans l'Amour,

INTERCEDEZ POUR NOUS.


MODELE DE RELATION AVEC TOUS,

avec JOSEPH, votre époux, que vous aimiez, avec JESUS, votre enfant, que vous adoriez, avec les DISCIPLES de Jésus, que vous suiviez,

avec la FOULE, malgré ses passions,

avec ceux qui persécutent le JUSTE.


VOUS ETES VRAIMENT

LA MERE UNIVERSELLE

VOUS ETES NOTRE MERE.


INTERCEDEZ POUR NOUS

quand la haine nous menace,

quand les ruptures nous opposent,

et quand naissent de nouvelles divisions.


MANIFESTEZ-NOUS VOTRE PRESENCE

REDITES-NOUS

VOTRE MESSAGE DE MISERICORDE


MONTREZ-NOUS VOTRE VISAGE

de Paix,

de Transparence,

de Vie,

de Miséricorde et de Réconciliation.


( Prière composée à Ajaccio

pour la fête Patronale de

Notre Dame de la Miséricorde

célébrée par les Ajacciens

le 18 mars de chaque année)



AUJOURD'HUI


Aujourd'hui,  je veux Te donner

tout ce que je suis,

ô Toi, Jésus adorable,

parce que Tu m'as tout donné  !

Que ce jour nous rapproche   !

Puisse le monde que j'aime

Te découvrir aujourd'hui

et se laisser emporter par l'Esprit

vers Ton Père

avec Toi et comme Toi, Jésus,

Résurrection et Vie,

Lion vainqueur et Agneau immolé,

Seigneur et Serviteur,

Amour ineffable plus fort que la mort.

O viens, Seigneur Jésus !



Ajaccio, Pâques 1983



PRIERE AU CHRIST RESSUSCITE


Seigneur Jésus Ressuscité,

par Ta vie, Ta mort et Ta résurrection,

Tu as saisi la main

de l'homme et de la femme

pour les arracher à leur détresse

et les entraîner vers le Père,

dans la force de l'Esprit Saint.


Tu es toujours avec nous

jusqu'à la fin des temps.


Nous croyons en ta présence,

invisible et réelle,

silencieuse et efficace.



Tu pardonnes nos faiblesses, renouvelles notre confiance.


Tu nous envoies et nous consacres

au salut de tout homme.


Nous sommes Ton Eglise :

cette communauté

que Tu sauves

et par laquelle Tu fais signe au Monde pour qu'il réponde à Ton Amour Eternel.



Envoie sur nous Ton Esprit Saint !

Qu'il nous apprenne

à Te chercher,

comme Marie Madeleine,

parce que nous T'aimons,


et à souffrir

quand nous Te délaissons;


à Te trouver dans les Ecritures,

comme les disciples d'Emmaüs,

et Te recevoir comme

Pain rompu pour notre Vie;


à Te redire que nous T'aimons,

comme Pierre,

chaque fois que nous avons peur de reconnaître,

devant les autres,

Ton influence sur nous.



Que Ton Esprit nous communique

un souffle de Résurrection

et de Pardon,

de Guérison et de Communion

en faveur de tout homme

et de tout peuple,


avec priorité au service

des plus méprisés

et des plus oubliés,

mais sans exclusive,

sectarisme ou privilège.


Arrache-nous

à nos instincts de mort et d'agressivité,

à nos tentations de désespérer ou capituler devant le mal.


Fais de Ton Eglise

une communauté vivant

plus réellement de l'Amour

et de l'Espérance

dont elle doit rendre compte.


Aide-nous, aujourd'hui,

à entrer dans Ton mouvement

de Résurrection,

avec ceux qui Te cherchent

même sans Te nommer.


Toi, le Vivant

qui fait vivre pour les siècles des siècles.



+ Jean Charles THOMAS

Évêaue de Versailles pour les Yvelines.


VIENS ESPRIT SAINT



Viens, Esprit-Saint,

et envoie du haut du ciel

un rayon de ta lumière.


Viens en nous, père des pauvres,

viens, dispensateur des dons,

viens, lumière de nos cœurs.


Consolateur souverain,

hôte très doux de nos âmes

adoucissante fraîcheur.


Dans le labeur, le repos,

dans la fièvre, la fraîcheur,

dans les pleurs, le réconfort.


O lumière bienheureuse,

viens remplir jusqu’à l’intime

le cœur de tous tes fidèles.


Sans ta puissance divine,

il n’est rien en aucun homme,

rien qui ne soit perverti.


Lave ce qui est souillé,

baigne ce qui est aride,

guéris ce qui est blessé.


Assouplis ce qui est raide,

réchauffe ce qui est froid,

rends droit ce qui est faussé.


A tous ceux qui ont la foi

et qui en toi se confient

donne tes sept dons sacrés.


Donne mérite et vertu,

donne le salut final

donne la joie éternelle.



Prière pour l'unité des Chrétiens


Seigneur Jésus, à la veille de mourir pour nous,

Tu as prié pour que tous tes disciples soient parfaitement un,

Comme toi en ton Père et ton Père en toi.


Fais-nous donc ressentir jusqu'à la douleur 

L'infidélité de notre désunion.


Donne-nous la loyauté de reconnaître

Et le courage de rejeter

Ce qui se cache en nous d'indifférence, de méfiance,

Et même d'hostilités mutuelles.


Accorde-nous de nous rencontrer en toi,

Afin que monte incessamment de nos âmes et de nos lèvres,​

La prière pour l'unité des chrétiens,


Telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.


En toi. qui es la Charité parfaite,


Fais-nous trouver la voie qui conduit à l'unité

Dans l'obéissance à ton amour et à ta vérité.

 

Père Paul Couturier

Apôtre de l'unité,

décédé le 24 mars 1953





SEIGNEUR

sois devant nous pour nous conduire,

sois derrière nous pour nous pousser,

sois au dessous de nous pour nous porter,

sois au dessus de nous pour nous bénir,

sois autour de nous pour nous protéger,

sois en nous pour que d'âme et de corps

nous Te servions à la gloire de ton Nom.

Amen


Nathan Söderblom,

archevêque luthérien d'Upsala

pionnier de l'unité aux origines de l'oecuménisme


  

"Mon  Père, je remets mon esprit entre Vos mains".

( Luc 23,46)


C'est la dernière prière de notre Maître, de notre Bien-Aimé....Puisse-t-elle être la nôtre...Et qu'elle soit non seulement celle de notre dernier instant, mais celle de tous nos instants:"Mon Père, je me remets entre Vos mains; mon Père, je me confie à Vous; mon Père, je m'abandonne à Vous; mon Père, faites de moi ce qu'il Vous plaira; quoi que Vous fassiez de moi, je vous remercie; merci de tout; je suis prêt à tout; j'accepte tout; je Vous remercie de tout; pourvu que votre Volonté se fasse en toutes Vos créatures, en tous Vos enfants, en tous ceux que Votre Cœur aime, je ne désire rien d'autre, mon Dieu; je remets mon âme entre Vos mains; je Vous la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon cœur, parce que je Vous aime, et que ce m'est un besoin d'amour de me donner, de me remettre en Vos mains sans mesure; je me remets entre Vos mains avec une infinie confiance, car Vous êtes mon Père.


( Commentaire rédigé par Charles de Foucauld, en mai 1896.

De ce commentaire a été tiré la " prière d'abandon" largement répandue )


Prière toute simple

de

Thomas MORE


Donnez-moi, Seigneur, une bonne digestion

et aussi quelque chose à digérer.

Donnez-moi la santé du corps,

avec le sens qu'il faut pour la garder au mieux.

Donnez-moi une âme saine, Seigneur,

qui conserve devant sa vue ce qui est bon et pur,

afin qu'en voyant le péché,

elle ne s'épouvante pas,

mais qu'elle trouve le moyen de redresser la situation.

Donnez-moi une âme qui ne connaisse pas l'ennui;

qui ignore le murmure, le gémissement et le soupir.

Et ne permettez pas

que je me fasse trop de soucis

pour cette chose encombrante que j'appelle « moi ».

Seigneur, donnez-moi

le sens de l'humour,

donnez-moi la grâce de savoir discerner une plaisanterie

pour que je tire quelque bonheur de la vie

et que j'en fasse part aux autres.


Angleterre. XVIe

Thomas More ( ou Morus)

né à Londres en 1478,

humaniste, ami d'Erasme,

auteur de l'Utopie, (1516),

juriste devenu chancelier  du Royaume en 1529,

premier laïc chancelier, marié, père de famille, fille Margaret

catholique opposé à  la Réforme de Luther.

Est disgracié en 1532 par le Roi Henri VIII

pour avoir désapprouvé son divorce et son implication

dans la création de "l'anglicanisme"

Emprisonné, condamné à être pendu comme traître;

finalement on lui trancha la tête

le 6 juillet 1535