troisiemedim

Les textes et leurs commentaires

Traduction de "la Bible expliquée" dans la colonne de GAUCHE -Commentaires de "la Bible expliquée" dans la colonne du CENTRE- Commentaires de Jean Charles Thomas dans la colonne de DROITE.

Impression papier des commentaires: très facile. Les trois colonnes sont formatées pour tenir sur une feuille classique format A4. Demandez à votre imprimante les pages, de 2 à la fin (la page 1 n'est pas utile, elle donne seulement les titres, photos et boutons de navigation)

Si vous avez seulement besoin d'un petit passage,sélectionnez-le avec la souris et reportez-le dans un document word ou open office et imprimez-le ou envoyez-le dans un mail.

 

 

Vous pouvez lire également sur votre SMARTPHONE, PORTABLE.

Les colonnes ne seront pas juxtaposées.

Défileront d'abord les TRADUCTIONS,

puis les Commentaires de la BIBLE EXPLIQUEE,

et enfin les COMMENTAIRES de Jean Charles THOMAS

Ecouter ce que disent l'Esprit du Seigneur

la Conscience et les événements du Monde

Traduction en Français courant de

"la Bible expliquée"

avec les autorisations de l'éditeur

 

 

Actes 1

15-17, 20a c-26

Le successeur de Judas

12Les *apôtres retournèrent alors à Jérusalem depuis la colline qu’on appelle mont des Oliviers. Cette colline se trouve près de la ville, à environ une demi-heure de marche. 13Quand ils furent arrivés à Jérusalem, ils montèrent dans la chambre où ils se tenaient d’habitude, en haut d’une maison.

Il y avait Pierre, Jean, Jacques et André, Philippe et Thomas, Barthélemy et Matthieu, Jacques le fils d’Alphée, Simon le nationaliste et Jude le fils de Jacques. 14Tous ensemble ils se réunissaient régulièrement pour prier, avec les femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec les frères de Jésus.

 

15Un de ces jours-là, les croyants réunis étaient au nombre d’environ cent vingt. Pierre se leva au milieu d’eux et leur dit : 16« Frères, il fallait que se réalise ce que le Saint-Esprit a annoncé dans l’Écriture : s’exprimant par l’intermédiaire de *David, il y a parlé d’avance de Judas, devenu le guide de ceux qui arrêtèrent Jésus. 17Judas était l’un d’entre nous et il avait reçu sa part de notre mission. 18–Avec l’argent qu’on lui paya pour son crime, cet homme s’acheta un champ ; il y tomba la tête la première, son corps éclata par le milieu et tous ses intestins se répandirent. 19Les habitants de Jérusalem ont appris ce fait, de sorte qu’ils ont appelé ce champ, dans leur langue, “Hakeldama”, c’est-à-dire “champ du sang”. – 20Or, voici ce qui est écrit dans le livre des Psaumes : “Que sa maison soit abandonnée, et que personne n’y habite.” Et il est encore écrit : “Qu’un autre prenne ses fonctions.”

21-22Il faut donc qu’un homme se joigne à nous pour témoigner de la *résurrection du Seigneur Jésus. Cet homme doit être l’un de ceux qui nous ont accompagnés tout le temps que le Seigneur Jésus a parcouru le pays avec nous, à partir du moment où *Jean l’a baptisé jusqu’au jour où il nous a été enlevé pour aller au ciel. »

 

23On proposa alors deux hommes : Joseph, appelé Barsabbas, surnommé aussi Justus, et Matthias.

24Puis l’assemblée fit cette prière :

« Seigneur, toi qui connais le coeur de tous, montre-nous lequel de ces deux tu as choisi 25pour occuper, dans cette fonction d’apôtre, la place que Judas a quittée pour aller à celle qui lui revient. »

26Ils tirèrent alors au sort et le sort désigna Matthias, qui fut donc associé aux onze apôtres.

 

I Jean 4

11 à 16

 

 

Dieu est amour

7Mes chers amis, *aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu. Quiconque aime est enfant de Dieu et connaît Dieu. 8Celui qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour.

9Voici comment Dieu a manifesté son amour pour nous : il a envoyé son Fils unique dans le *monde, afin que nous ayons la vraie vie par lui. 10Et l’amour consiste en ceci : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés ; il a envoyé son Fils qui s’est offert en *sacrifice pour le pardon de nos *péchés.

11Mes chers amis, si c’est ainsi que Dieu nous a aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres. 12Personne n’a jamais vu Dieu. Or, si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous et son amour se manifeste parfaitement en nous.

13Voici comment nous savons que nous demeurons unis à Dieu et qu’il est présent en nous : il nous a donné son *Esprit.

14Et nous avons vu et nous témoignons que le Père a envoyé son Fils pour être le Sauveur du monde.

15Si quelqu’un reconnaît que Jésus est le *Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et il demeure uni à Dieu.

16Et nous, nous savons et nous croyons que Dieu nous aime. Dieu est amour ; celui qui demeure dans l’amour demeure uni à Dieu et Dieu demeure en lui.

17Si l’amour est parfait en nous, alors nous serons pleins d’assurance au jour du Jugement ; nous le serons parce que notre vie dans ce monde est semblable à celle de Jésus Christ.

18Il n’y a pas de crainte dans l’amour ; l’amour parfait exclut la crainte.

La crainte est liée à l’attente d’un châtiment et, ainsi, celui qui craint ne connaît pas l’amour dans sa perfection. 19Quant à nous, nous aimons parce que Dieu nous a aimés le premier.

20Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu », et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur.

En effet, s’il n’aime pas son frère qu’il voit, il ne peut pas aimer Dieu qu’il ne voit pas. 21Voici donc le commandement que le Christ nous a donné : celui qui aime Dieu doit aussi aimer son frère.

 

 

 

 

Jean 17

11 à 19

 

9«Je te prie pour eux. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as confiés, car ils t’appartiennent. 10Tout ce que j’ai est à toi et tout ce que tu as est à moi ; et ma gloire se manifeste en eux. 11Je ne suis plus dans le monde, mais eux sont dans le monde ; moi je vais à toi. Père saint, garde-les par ton divin pouvoir, celui que tu m’as accordé, afin qu’ils soient un comme toi et moi nous sommes un.

12Pendant que j’étais avec eux, je les gardais par ton divin pouvoir, celui que tu m’as accordé. Je les ai protégés et aucun d’eux ne s’est perdu, à part celui qui devait se perdre, pour que l’Écriture se réalise. 13Et maintenant je vais à toi. Je parle ainsi pendant que je suis encore dans le monde, afin qu’ils aient en eux-mêmes ma joie, une joie complète.

14Je leur ai donné ta parole, et le monde les a haïs parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, comme moi je n’appartiens pas au monde. 15Je ne te prie pas de les retirer du monde, mais de les garder du Mauvais.

16Ils n’appartiennent pas au monde, comme moi je n’appartiens pas au monde. 17Fais qu’ils soient entièrement à toi, par le moyen de la vérité; ta parole est la vérité.

18Je les ai envoyés dans le monde comme tu m’as envoyé dans le monde.

19Je m’offre entièrement à toi pour eux, afin qu’eux aussi soient vraiment à toi.

20« Je ne prie pas seulement pour eux, mais aussi pour ceux qui *croiront en moi grâce à leur message.

21Je prie pour que tous soient un. Père, qu’ils soient unis à nous, comme toi tu es uni à moi et moi à toi.

Qu’ils soient un pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires de

"la Bible expliquée"

avec les autorisations de l'éditeur

 

 

 

Actes 1

15-17, 20a c-26

 

Rétablir le groupe des douze apôtres

(1.13-26)

Dans la chambre située en haut de la maison, lieu d’attente et de prière pour les onze apôtres, Pierre interprète les Écritures (v.20; Ps 69.26).

 

Il ne s’agit pas simplement de trouver un successeur à Judas, qui a perdu sa place et péri dans le champ acheté au prix de sa trahison.

 

Afin d’avoir une compétence suffisante pour témoigner, le groupe que Jésus a choisi doit être au complet, au nombre de douze.

 

Ce nombre présente le groupe des apôtres comme le noyau du peuple qui va naître par l’Esprit

du Seigneur.

 

N’accède pas qui veut au groupe des témoins de Jésus ressuscité.

 

Il est nécessaire d’avoir suivi concrètement Jésus, et d’être désigné par le Seigneur lui-même,

ici par le moyen

du tirage au sort.

 

 

 

 

 

 

 

 

I Jean 4

11 à 16

 

Un signe de l’amour

de Dieu

(4.7-12)

L’amour désintéressé n’est pas naturel :on le reçoit de Dieu, par la foi.

 

Un tel amour trouve son origine en Dieu seul.

 

Dieu a montré son amour en prenant l’initiative d’envoyer son Fils comme sauveur du monde.

 

Demeurer dans

l’amour de Dieu (4.13-21)

Le don de l’Esprit atteste la présence de Dieu

dans le croyant.

 

Mettre sa foi dans le Fils de Dieu, envoyé par amour pour sauver le monde, est la condition pour vivre en union avec Dieu.

 

 

L’assurance d’être unis à Dieu devrait bannir toute peur face au jugement divin, car l’amour et la peur sont inconciliables.

 

L’amour vient de Dieu,

qui demande de le répandre autour de soi.

 

 

 

 

Jean 17

11 à 19

 

 

Protection maximale (17.11-13)

 

L’unité du Père et du Fils assure l’unité de

ceux qui appartiennent

au Fils.

 

La vie qu’ils reçoivent de Dieu leur donnera une

joie parfaite,

la joie même du Christ.

 

 

 

 

Appartenir au Dieu de vérité (17.14-19)

 

La vérité, dans l’évangile de Jean, est la révélation de Dieu identifié à la personne de Jésus.

 

Parce qu’il se met entièrement au service de Dieu, le croyant ne peut plus suivre

le prêt-à-penser

imposé par les séducteurs de ce monde.

 

 

La parole de Dieu l’émancipe des illusions mensongères

 

Commentaires de

Jean Charles Thomas

 

Actes 1

15-17, 20a c-26

 

En rentrant du mont des Oliviers, la toute première communauté des disciples rejoint la salle haute de la maison mise à la disposition de Jésus par un de ses amis de Jérusalem (Luc 22,9 à 13. Pourquoi pas "le disciple que Jésus aimait" ? )

Le petit groupe est constitué d'hommes et de femmes, probablement des couples. D'un commun accord, Ils sont assidus à la prière quotidienne telle que la pratiquaient les Juifs fidèles.

En leur sein, le groupe des Douze, alors réduit à Onze depuis l'abandon de Judas. Luc nous en donne la liste (à rapprocher de Luc 6, 14 à 16). Jean, fils de Zébédée, est nommé aussitôt après Pierre. La famille de Jésus est explicitement mentionnée, en premier lieu Marie, "la mère", et les frères de Jésus. Le groupe ne dépasse pas les capacités d'accueil de la salle haute.

Simon Pierre prend l'initiative devant un groupe de 120 disciples ( nombre symbolique ? 10 fois le nombre des Envoyés de Jésus ou Apôtres).Ne les imaginons pas réunis dans la salle haute. Donc ailleurs. Où ?

Notons la structure de cet ensemble de croyants. Il portera bientôt le nom d'Eglise, assemblée de ceux qui répondent à l'appel du Seigneur.

 

Il devrait en aller ainsi lorsque nous employons aujourd'hui le mot Eglise: des hommes et des femmes, unis en couple, croyants, disciples du Ressuscité, constituant la Famille de Dieu. En son sein, pour y prendre des initiatives et en assurer la cohésion fondée sur la foi au Christ ressuscité, un groupe d'Envoyés en mission, rappel des Douze, parmi lesquels Pierre.

***

Celui-ci prend la parole - en citant les Saintes Ecritures - pour en tirer des orientations adaptées à la situation présente: désigner un nouvel apôtre assumant la mission désertée par Judas: témoigner de la résurrection. - Pierre organise cette désignation: - il sollicite les suggestions de tous les membres de la communauté, - qu'il place sous le regard de Dieu par la prière. - Tous laissent à Dieu le choix ultime.

** Ce modèle sera repris un peu plus tard (Actes 15) pour régler un problème devenu important.

Les Eglises chrétiennes devraient se référer à ce type d'assemblée quand elles cherchent aujourd'hui les solutions véritablement "ecclésiales" à leurs préoccupations, tout particulièrement à l'évidente et scandaleuse division des disciples du Christ.

Ou encore à l'uniformité des organisations confondue avec l'unité des chrétiens.

Ou encore au rôle dévolu au successeur de Pierre.

Ou encore à la priorité accordée à l'évangélisation et au souci prioritaire des personnes les plus oubliées ou méprisées.

Nous constatons encore beaucoup de décalages entre la pratiques de ces Eglises et ce que Luc présente comme "allant de soi", "normal", "évident".

*

A propos de la mort de Judas et de l'achat du champ hakeldama, comparer avec Matthieu 27, 3 à 10. Luc n'en parle pas dans son évangile, mais ici, dans les Actes, il attribue cette version à Pierre s'adressant à l'assemblée des disciples pour justifier le remplacement de Judas. Matthieu, lui, tient surtout à montrer le rapport avec le texte du prophète Zacharie (Za 11, 12-13, sur les trente pièces. Lire plus largement 7 à 17 sur les vauriens de bergers ).

 

 

 

 

I Jean 4

11 à 16

 

Jean définit Dieu par l'Amour, l'amour d'agapè **

Qu'est-ce donc qu'aimer de cet Amour (en grec, agapè) ?

- aimer avant même d'être aimé: faire le premier pas, aller vers, au lieu de seulement répondre.

- vouloir le meilleur possible pour celui qu'on aime d'agapè. Désirer qu'il soit heureux, en bonne santé, pleinement développé humainement et spirituellement, utile, rayonnant...

- non seulement désirer mais proposer, offrir, donner ce qui peut susciter ce bonheur de l'autre.

- livrer à celui qu'on aime son propre secret du bonheur et de l'amour. Ne pas garder pour soi ce qui nous rend épanoui, heureux, rayonnant. Livrer son "âme", son intimité.

* Quel est le modèle de cet Amour?

- Jésus de Nazareth, le Fils unique, qui s'est totalement livré pour le bonheur, la guérison, la santé, le salut des personnes humaines

- Dieu le Père créateur, qui a envoyé son Fils, humain parmi les humains, pour devenir leur modèle concret d'Amour. *

L'important, c'est l'Amour - L'Amour d'agapè est tellement fondamental que, selon Jean, il définit la nature profonde de Dieu.

- Toute personne vivant selon l'Amour d'agapè est en relation avec Dieu, qu'elle connaisse ou non Jésus, qu'elle se proclame croyante ou non.

- Si une personne se déclare croyante, chrétienne, et ne pratique pas cet amour d'agapè, Jean affirme que cette personne vit dans le mensonge et les ténèbres.

 

 

 

 

Jean 17

11 à 19

 

Que demandait Jésus quand il priait?

- Il pensait à ses disciples, plus qu'à lui-même. A ceux et celles qui deviendraient ses disciples tout au long de l'histoire humaine.

- Il demandait à son Père de les préserver du Mauvais, du Pervers, du pervertisseur (comme dans la dernière demande du "Notre Père")

- Il ne demande pas de les retirer du monde réel dans lequel ils vivent, malgré ses erreurs, ses mensonges, ses perversions sans oublier ses bonnes réalisations,

- afin qu'ils puissent y témoigner des intentions du Père en faveur des personnes réelles,

- et y vivre une communion de pensée et d'amour entre eux, comme Lui et son Père.

 

Jésus consacre la première partie de sa prière aux disciples, demandant qu'ils deviennent saints, conduits par l'Esprit, comme il l'est lui-même. Qu'ils vivent dans la Vérité. Qu'ils se comportent en Envoyés, en Apôtres, comme il est lui-même l'Envoyé du Père. Qu'ils soient des gens profondément heureux: leur harmonie intérieure étant le meilleur témoignage qui puisse interpeller "le monde". **

Jésus consacrera la seconde partie de sa prière à toutes les personnes qui deviendront croyantes grâce à la Parole. Il répètera cinq fois la demande que ses disciples soient UN, comme s'il pressentait que les divisions seraient l'épreuve principale tout au long de l'histoire.

Avec ses conséquences désastreuses sur la transmission de la foi chrétienne? Nos divisions séparatrices, les condamnations que nous portons les uns contre les autres, églises chrétiennes contre églises chrétiennes, anéantissent nos plus beaux plans d'évangélisation du monde actuel.

Nous ne sommes plus crédibles.

Nos comportements doivent être reconnus et convertis.

 

Nous devrions jour après jour reprendre et méditer cette prière du Fils au Père.

En la plaçant ici, juste avant la Passion, l'évangéliste Jean

lui donne la dimension de

suprême volonté du Christ,

de permanente "passion"

du Fils Unique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

© Copyright 2015. All Rights Reserved