Genèse 4

1. Et le adam connut

at-Ève, sa ischah,

et elle fut enceinte

et elle accoucha at- Caïn.


Et elle dit:

j'ai acquis un isch

at-Yhwh.















2. Et elle ajouta d'enfanter at- son frère at- Hebel.


et  Hebel fut

faisant paître un peuple de dieu


et Caïn fut

cultivant la  adamah.
























3. Et il fut, en un terme des jours,

et Caïn fit venir du produit de la adamah

en offrande pour Yhwh








4. Et Hebel fit venir,

aussi-lui,

des aînées (primipares)

du peuple de dieu de lui

et l'huile  d'elles.

Et  YHWH

considèra Hebel

et son offrande,









5. Et ne considéra pas Caïn et  son offrande


Et cela s'enflamma beaucoup pour Caïn

et ses faces tombent.








6. Et YHWH dit à Caïn:

pourquoi cela te met en grande colère

et pour quoi ta face est-elle tombée ?


7. Si tu es dans le Bon tu seras levé.


Mais si tu ne corriges pas à l 'entrée une faute, il y a un tapi et son désir se porte vers toi,

et toi tu compareras avec lui.
















8. Et Caïn parle à Hebel son frère

et ce fut,

quand ils étaient  dans le champ,

Caïn se dressa contre Hebel, son frère,

et il le tua.


























9. Et Yhwh parle à Caïn: Où est Hevel ton frère ?

Et il dit : je ne sais pas. Suis-je moi-même gardien de mon frère ?



10. Et il dit: qu'as-tu fait ! La voix des sangs de ton frère crie vers moi hors de la adamah.


11. Et maintenant tu es maudit hors de la adamah qui a ouvert at- sa bouche pour prendre at-les sangs de ton frère de ta main.


12. Quand tu cultiveras at-la adamah elle ne continuera pas à te donner sa force.

Tu seras errant et sans repos sur la terre.


13.Et Caïn dit à Yhwh: mon crime est trop grand pour être levé.


14. Voici que tu  m'as chassé  ce jour  de sur l'étendue de la adamah et loin de ta face, et je serai errant et sans repos sur le globe terrestre.

Et quiconque me trouvera me tuera.


15. Et Yhwh lui dit: c'est pourquoi  quiconque tuera un Caïn sera vengé sept fois.

Et YHWH  plaça à Caïn une lettre pour que celui qui la trouve ne l'abatte pas.


16.Et Caïn sort face à Yhwh et s'assoit au pays de Nod, à l'est de l'Eden.


17. Et Caïn connut at

 sa femme

et elle fut enceinte

et elle enfanta at Henok

et  il bâtit une ville

et il appela le nom de la ville comme le nom de son fils Henok.


18.Et fut enfanté pour Hénok at IRAD

et Mehouyaël engendra at

Metoushaël

et Metoushaël

engendra at

Lemek


19.Et Lemek prit pour lui deux femmes Le nom de l'une Ada

et le nom de la deuxième Cilla.


20. Et Ada enfanta at Yadal. Lui  il fut père de ceux qui habitent une tente et un troupeau.


21 Son frère s'appelait Youbal

Lui il fut le père de tous ceux qui jouent de la cithare et de la flûte.


22.Et Cilla quant à elle enfanta atToubal-Caïn marteleur de tout, artisan du bronze et du fer; et la soeur de Toubal-Caïn était Naama.


23.Et Lemek dit à ses femmes "Ada et Cilla entendez ma voix, femmes de Lemek, écoutez mon dit: oui j'ai tué un homme pour ma blessure,

un enfant pour ma meurtrissure


24.car sept fois Caïn sera vengé

et Lemek septante sept fois.


25.Et Adam connut encore at sa femme et elle enfanta un fils et elle l'appela at son nom Seth car Elohim a posé pour moi une autre descendance à la place de Hbl (Abel) car Caïn l'a tué. 
















26.Et pour Seth aussi lui fut enfanté un fils et il l'appela at son nom Enosch; alors il fut commencé de crier dans le NOM de YHWH.




















































































A partir du verset 4,1 le dieu  est appelé YHWH sans Elohim.

1. Sens du verbe "connaître": relation sexuelle physique capable de pro-créer. Ce verbe "yada" est différent du verbe "davaq "utilisé en Gen.2.24 : et qui signifie : "s'attacher à, ou coller fortement à", ce qui n'a rien à voir avec l'acte sexuel physique , mais devrait le précéder. 


L'adam masculin ici  engage seul une  relation sexuelle physique  avec sa Eve.  Cette relation faussée  n'est pas  basée ni fait  suite à la relation spirituelle proposée dans Genèse 1, 26 à 2, 25 : le davaq !   Cette relation annule l'égalité et la complémentarité de la relation masculin/féminin.  En plus elle va engendrer une mauvaise relation entre parents/enfants. 


Par conséquent Eve  ne reconnaît pas la paternité de son adam.

Mais ce qui est très grave : elle dit "acquérir" (signification du nom Caïn, j'ai acquis ), se donner à elle,  s'approprier un isch, en plus totalement Yhwh, donc à la fois époux et  roi, à lui tout seul la personne Une, sans féminin à reconnaître ! Un célibataire  ROI ( Messhiah en hébreu, Christ en grec). 

Elle ne met pas au monde un humain mâle .  Caïn ne pourra plus se développer, s'éveiller, venir à la maturité adulte   : il est bloqué, mangé par sa mère. Il s'agit d'une situation incestueuse spirituelle. Elle ne fait que continuer la perversion des relations du couple et de la famille.

Ajoutons que l'infinitif "caniti" veut dire également "être jaloux" ou  également "être passionné".


2. Elle  accouche Comme Esav et Jacob.  deux mal engendrés, dont l'un devient le meurtrier de l'autre. Car  Hebel, prononcé Abel, signifie vapeur, futilité, un rien, devenir ou être ou faire un rien, sans consistance, vanité...  le ( h)  ne pas (bl). Le "ne pas":  sans objet direct ! Pas a/t YHWH  comme son frère ,  pas possédé par sa mère .   Mais alors quelle chance pour lui ! A lui de la prendre , ce que fait ici Abel.

Pour Eve, il est seulement le frère de Caïn. La seule chose que  Caïn possède, lui qui est totalement possédé  par sa mère, c'est son frère Abel.

Ève persévère à ne pas mettre au monde des enfants mâles, destinés à être  éduqués, élevés  pour  devenir des fils de YHWH, des frères.  Elle leur ferme le jardin en Eden pour leur avenir personnel. Elle n'est plus elle-même dans le jardin et elle empêche sa progéniture d'y entrer.

L'adam mâle n'est plus époux  ni père. Il est totalement absent. Il ne nomme pas ses enfants.

Dans ce verset 2, Abel est nommé en premier pour ce qu'il est et ce qu'il fait dans ce 7 jour. Caïn est rétrogradé en second à cause de ce qu'il n'est pas et ne fait pas ce qu'il devrait être et faire. Comme Esav et Jacob.  Nous voyons ici Abel dans  la loi ontologique première, la rigueur. Nous verrons plus loin que Caïn sera dans la miséricorde de Yhwh. 

Comme  toujours en hébreu puisque les lettres sont séparées, le nom  HBL ( Abel)  peut se lire aussi comme " Souffle ". A ce titre le second né , appelé par sa mère le "ne rien" , est nommé ici en premier comme s' il était l'ancien, l'ainé, le presbytre en grec. Ceci explique bien qui est "un ancien, un presbytre" dans le N.T. Ce mot est différent du mot prêtre: kohen en hébreu ,  hierus  en grec. 

De plus le mot "petit bétail" peut se lire " un peuple de dieu " en occurence ici ce dieu est YHWH. Jésus dira de lui-même "moi, je suis le bon berger " ( Jn, 10, 11-15).  Il commandera à Pierre, homme marié  de "faire paître " et non pas de se considérer comme "le berger à la place de Jésus ". ( Jn, 21, 15-17)

Le premier, Caïn , déjà totalement YHWH selon sa mère et lui-même , devient le second. 

3.

Un  terme des jours fait allusion à un  septième jour parmi des nombreux termes.   Ces 7°  jours sont des grands Jours décrits à partir de Genèse 2,4 où pour la première fois le NOM propre du dieu de la Bible apparaît : YHWH ELOHIM.  Caïn  veut honorer YHWH mais il se trompe sur la volonté de YHWH -Elohim par ignorance.

  Caïn  offre  le fruit de la terre et de son travail. Il  ne s'instruit pas lui-même de la volonté d' Elohim en Gen. 1,26 et  selon  YHWH Elohim en Gen. 2 . Il est en premier lieu personnellement  absent de son offrande.  Il ne se fait pas venir lui-même  en offrande. Il n'advient pas .

4. Abel, contrairement à Caïn,  au delà  des fruits de son travail des six jours ( de tous les arbres du jardin manger tu mangeras), fait venir lors d'un  7° jour lui-même  comme offrande : il est modèle exemple . Le mot gm (=aussi) relié à lui indique l'emphase. Il accomplit la vocation humaine , qui est le premier et le plus grand commandement selon Jésus.

Mais en plus,  il laisse participer en offrande les ainées (un féminin ! pluriel ) du peuple de son dieu.  Les femmes sont présentes .

Il fait venir aussi  le meilleur , le sacré d'elles  : le  GALBANUM, l'huile sacrée qui sera prescrite pour les offrandes agréables à YHWH : cf Exo 34,19; Lev 3,16, etc.... ( Une note complémentaire sur galbanum sera insérée ultérieurement. )

Au vu de ces trois sortes de "venus" en offrande, Yhwh juge que Abel répond parfaitement  à sa volonté. Il accomplit la vocation et la mission.

5 Yhwh n'apprécie pas  Caïn ni ce qu'il  lui offre. Caïn ne comprend pas que Yhwh, dans sa bonté,  l'avertit pour qu'il redresse sa situation  causée par l'ignorance et  les erreurs de sa mère, de son père, et la fourberie et les  mensonges du serpent auxquels ils ont adhéré avant sa conception.

Au lieu de tenir compte de l'avertissement bienveillant de Yhwh, il ne cherche pas où se trouve la cause . Ceci va le rendre incapable de "relever ses faces" et en même temps le rend meurtrier, de lui-même  et de son frère. Ne dit-on pas en langage familier : il fait la gueule , ce qui appartient à l'animal. En hébreu les lettres RM se lisent comme "ver de terre" ou "élévé . Clin d'oeil à Jonah et le nom premier Abrm, qui devient   Abraham.   


6 Yhwh ne comprend pas que Caïn persiste dans les erreurs de ses ascendants, au lieu de les redresser pour connaître vraiment la volonté de Yhwh qui conduit à la vie sur terre et à la Vie éternelle.




7

Ce même verbe répété est dit aussi "mixte" et signifie alors   tov = bon . Comme Jésus dit : seul Dieu est BON.  Je peux alors aussi comprendre cette première phrase du verset 7 :

Si tu vis selon Genèse 2 avec la bonne traduction de "avisés" et non pas "nus"tu seras ressuscité.

 Yhwh est malheureux de  la non-existence de Caïn. Il ne peut accepter son offrande. Il  persiste,  par amour, à expliquer à Caïn ce qu'il doit faire, pour redresser la faute et erreurs des ascendants. Le verbe souvent traduit par "dominer" veut aussi dire "comparer", paraboliser . Il lui donne des   indices :   une "faute"  ( de lecture et de traduction),  mot féminin en hébreu, est à corriger. La première signification de "hattat" est non pas "péché , mais "faute" . Il s'agit de corriger une faute à l'origine  !

Le serpent mange les humains, s'en nourrit . Les humains le nourrissent , en sont esclaves .

L' expression " Dominer la faute et le serpent" consiste à  les identifier, les  corriger  et surtout ne pas  tomber dans la tentation du serpent et chuter à son tour. Il s'agit de faire échec au venin du serpent.

La prière de "Père de nous" le dit expressément : ne nous laisse pas tomber dans la tentation et libère nous du malin, du mauvais, du scélérat, du meurtrier , du totalitaire , du serpent, du ver de terre. 


 

8.  Caïn s'adresse   à Hevel son frère.

SDH ( sadeh) est le champ, aussi de conscience  et SD (sad) est le sein, la mamelle. Le mot besorah veut d'abord dire " la bonne nouvelle" la Personne sainte, UNE : Basar Ehad .  Il s'agit du champ de YHWH-Elohim, qui donne la nourriture spirituelle : la loi ontologique . La rigueur. Le côté droit. Notions reprises par Jésus .Bizarrement le même mot hébreu prononçé différement est "sainteté"ou " prostitution"

Caïn  impose à Hevel  son frère  la façon dont il lit et interprète lui le dire et le NOM de YHWH.  Il s'agit aussi de son nom de Caïn (acquis par sa mère et déjà  totalement YHWH ) et la façon dont il comprend le nom de son frère ( vanité, inexistant, futile, un qui ne vaut rien, qui n'est rien ) . Or le nom HBL (Abel) peut se lire comme vanité, mais aussi comme le souffle (celui de Yhwh dès le commencement, dès le principe).


Pour faire taire Abel, Caïn porte ses mains sur son frère, il le frappe, il le prend à la gorge, l'étouffe jusqu'à le tuer. Caïn , le célibataire, croit qu'il a raison et qu'il doit se débarrasser de son frère  pour plaire à Dieu. 

Résultat: le meurtre. Une guerre fraternelle, en fait de religion.  Mais, selon la sagesse biblique, le  mort , Abel, demeure vivant, tandis que le encore vivant, Caïn, est déjà mort. Il est réduit à l'animalité comme le serpent .

-Clin d'oeil à Nbres 21, 8-9 . Sortis d'Egypte, de l'esclavage,  les Hébreux sous la conduite de Mosché ( Moïse) sont mordus par des serpents et ils meurent dans le désert. Ils ne rentrent pas dans la terre promise.  Moïse supplie YHWH d'intervenir, ce que fait YHWH. Il donne l'ordre à Moïse de faire un saraph . Le verbe est "brûler". les trois lettres schin/ reisch / phé désignent schin et phe celui qui attaque, recouvre,  le principe reich : la Tête . Les serpents pervertis sont des pervers narcissiques qui dévorent et qui tuent.  Ils répètent le serpent (nahash) de Genèse 3 qui tue à la racine de l'arbre des vies, aux pieds,  et fait couler le sang. Que fait Moïse ? Il fit un serpent d'airain ( un mélange) et quiconque qui était mordu et le regardait, comparait Genèse 2 et Genèse 3 vivait .

-Dans Jn, Jésus dit d'élever le Fils de l'humain ! car dans le mot séraphin, , saraph  les lettres reisch/ phe "Raph" est celui qui dans le schin ( la résurrection) guérit. RaphaEl est le dieu médecin, thérapeute. Le verbe brûler est aussi celui qui "enveloppe " Jean Baptiste dit de Jésus : "voici l'agneau de Dieu qui enlève le péché du monde " Genèse 3. ( note sur agneau viendra) . Clin d'oeil à ceux qui avaient le coeur tout brûlant ! Car berechit est berit esh : alliance de feu = AMOUR.



10. " Qu'as-tu fait ? " (cf 3,13). Le sang est considéré comme le principe vital. Le mot est toujours au pluriel en hébreu.




11Hors de la adamah serait le jardin, le gan. C'est le jardin qui de sa bouche .....











14.










15.



16













17 à 22. Le rédacteur insère ici une tradition sur la descendance de Caïn origine des civilisations :

- urbaine ( avec Hénoch) - de la polygamie (Lemek prend deux femmes )

- rurale avec des éleveurs se déplaçant avec leurs troupeaux (Yabal) - des artistes (Youbal)

- des travailleurs du bronze et du fer (Toubal).
















Polygamie




  






















23







24



25

Le nom générique d'adam (être humain) devient ici un nom propre: Adam.(voir 5, 1-2).


Il n'y plus le nom Eve !  Malheureusement, toute une tradition ne cesse de mentionner Adam et Eve comme des personnages ayant un nom propre, alors que le texte ne mentionne nullement Eve, mais Adam, nom propre et son épouse à lui, nommée Ishah. Ce nom, ishah, femme, est donné par l'isch, en genèse 2, avant genèse 3.


La femme, ainsi reconnue par son homme,  devient capable de reconnaître que ce troisième  enfant, Seth,  est  appelé "un fils ".  Il est accordé par Elohim pour remplacer Abel tué par Caïn. De ce fait Abel est reconnu comme "un fils".  Elle  ne répète plus l'erreur qu'elle avait faite pour Caïn.

Seth veut dire fondement . Pour Seth la femme est présente : c'est elle qui enfante pour lui.

Il engendre lui-même un flls appelé Enosch (autre façon poétique de nommer l'être humain en général, comme Adam). Enoch est considéré comme un modèle de comportement relationnel avec Dieu: "il marcha avec Dieu, puis il disparut; car Dieu l'avait pris" (5,23).( cf Sir 44,16; Heb 11,5; lettre de Jude, v.14-15)


26. "Alors on commença de crier dans  le nom de YHWH".

Le rédacteur date de cette époque le Nom Propre de l'Elohim du peuple d'Israël: YHWH...dont l'origine est rapportée à l'époque de Moïse (Exode 3)....


Et alors que depuis le début de ce texte le rédacteur a toujours appelé YHWH      l'Elohim des deux premiers frères de l'humanité.

Ce qui signifie bien que YHWH est le dieu du mariage et qu'il s'agit du mariage dans sa droiture ou dans sa perversité.









Regarder attentivement les deux illustrations ci-dessous

Chaque détail met en relief un élement du texte

sur Abel et Caïn

 et sur le regard que Yhwh porte

concernant les attitudes intérieures

des deux premiers frères de l'Humanité.

Lire Genèse chapitre premier

gchap1 


Lire Genèse chapitre deux

gchap2


Lire Genèse chapitre trois

gchap3