la Bonne Nouvelle

selon le 4°Évangile

plus couramment appelé

évangile de JEAN


Une nouvelle façon de lire l'évangile de Jean

proposée par Jean Charles Thomas et Catherine Cheyns Vrignaud


Jean à deux voix

une voix féminine,une voix masculine 


En cours de création jusquà 2022 environ

Le chapitre 5 représente la précision vers laquelle nous tendons


 

L'ensemble de l'évangile est présenté 

selon les 35 ensembles ou blocs

mis en évidence par Xavier Léon-Dufour.


Il nous semble important de  déconnecter les mémoires des traductions courantes.

Nos traductions sont fondées sur l'utilisation de BibleParser, logiciel performant de Didier Fontaine, donnant pour chaque mot grec les traductions françaises, le nombre d'emplois dans la Bible, l'analyse grammaticale du mot, le temps du verbe etc. Ce logiciel est également le seul à fournir

l'analyse lemmatique de chaque mot.

CCV emploie en plus le précieux dictionnaire GREC-FRANÇAIS

d' ÉMILE PESSONNEAUX édition de 1935.

Nos commentaires donneront la référence aux textes bibliques

que l'évangéliste a manifestement en tête.

Nous tenons compte des lieux, de la chronologie des années 28 à 30,

des fêtes du Judaïsme auxquelles Jésus a participé.

Toutes ces précisions sont repérables dans le texte grec original.



JC Thomas et Catherine Cheyns-Vrignaud.



Vérifier l'exactitude

géographique et chronologique

Jean    chapitres 13 à 17

avec citations des Synoptiques

Traduction et commentaires de CCV

Publications de JC Thomas et de Catherine Vrignaud-Cheyns

accessibles sur ce site. http://www.thomasjch.one/index.html

Lire également la traduction et les commentaires de

Catherine Vrignaud Cheyns

à partir du texte en hébreu sur

les quatre  premiers chapitres de la Genèse.


La lecture de ce début de la Bible est importante

dans la mesure où on y trouve

le code permettant de comprendre la  signification des textes cités par l'ensemble de la Bible. 


genunquatre



********

Les pages qui suivent ci-dessous

correspondent  à la version de l'année 2019

Nous vous conseillons la version régulièrement actualisée

de chaque chapitre de

l'évangile de Jean

dont la référence pour chaque chapitre apparaît 

ci-dessus  surlignée de jaune.

 

Version 2019

Chapitre 1


 Jn 1, 1 à 18 Premier ensemble

traduction de JCT, le 9 avril.

1 En commencement  (en archè)  était le dire (o logos) , et le dire (o logos)  était pour le Dieu (pros),  et Dieu était pour le dire (o logos)  
2 Celui-ci (le dire) était en commencement  (en archè) vers le Dieu (Ywhw en hébreu, theos en grec)
3 Toutes choses par le dire sont advenues et sans le dire pas même une seule chose n'est advenue.

4 Dans le dire était vie (zoè)  et la vie (zoè) était la lumière (phos) des humains,
5 Et la lumière brille dans l'obscurité (skotia), et l'obscurité  ne l’a pas saisie (katelaben).

6 Advint un humain ( anthrôpos ) envoyé ( apostellô) de la part de Dieu ( YHWH), son nom était Jean (johannès)
7 Celui-ci vint pour un  témoignage,( marturia) afin qu'il témoigne (marturein) au sujet de la lumière, afin que tous croient (pisteuein) par lui.
8 Celui-là n’était pas la lumière, mais afin qu'il  témoigne (marturein) au sujet de la lumière.
9 Existait la lumière, la véritable (alèthinè), qui illumine (photizei) tout humain(anthrôpos), venant dans le monde (kosmos).
10 Elle  était dans le monde (kosmos), et le monde par elle est advenu (egeneto)  
11 Elle est venue vers les siens (ta idia) et les siens ne l’ont pas accueillie (parelaben).
12 A tous ceux d'autre part  qui l’ont reçue,(elabon)  elle a donné  pouvoir (exousia) pour devenir (genestai) enfants (tekna) de Dieu, à ceux qui croient(pisteuein) en son Nom (onoma).
13 eux qui ne viennent pas des sangs (aimaton) , ni d’un vouloir (telema) de chair (sarkos) , ni d’un vouloir de mari  (aner)  mais sont nés (eggenethesan) de Dieu.(YHWH)
14 Et le dire ( o logos)  est devenu chair (sarx), et il a établi sa tente ( eskènosen) en nous (en umin). Et nous avons contemplé (theasameta) sa gloire (doxa),  gloire comme celle d'un unique engendré (monogenes) d'auprès du Père, plein (plèrès) de joie (kharis) et de vérité (aletheia).
15 Jean témoigne (marturei)  à propos du dire (logos), et il a crié (kekragen) en disant Celui-ci (outos) était celui dont j'ai dit : le venant derrière (opiso) moi est advenu devant (emprosthen) moi parce qu'il était premier (prôtos) par rapport à moi.
16 parce que nous avons tous reçu (elabomen) de sa plénitude (plèromatos)  et joie(kharis) après joie (kharis)
17 parce que  la Loi (nomos) a été donnée par l'intermédiaire de (dia) Moïse, la joie (kharis) et la vérité (aletheia) sont venues par (dia) Jésus Christ.
18 Dieu, personne n'a jamais vu (eoraken), dieu unique engendré (monogène) celui qui est sur le sein (kolpon) du Père, celui-là a raconté (exègesato).






 

 Jn 1, 1 -10 Traduction de Catherine Vrignaud 11 avril 2020

1 En tête était le dire, et le dire  était à propos du Dieu, et Dieu était le dire.
2 Celui-ci était en tête relativement  au Dieu .
3 Tout par lui fût, et ni sans lui  un unique est  né .

4 En lui était subsistance  et la vie était la lumière des humains,
5 Et la lumière brille dans le caché, et la ténèbre de la nuit ne l’a pas saisie .

6 Advint un humain  envoyé  de la part de Dieu, nom à lui :  Jean .
7 Celui-ci vint pour un  témoignage afin qu'il témoigne  au sujet de la lumière, afin que tous puissent croire  par elle.
8 Celui-là n’était pas la lumière, mais afin qu'il  témoigne au sujet de la lumière.
9 Existait la lumière, la véritable  qui illumine  tout humain venant dans le monde.

10 Elle  était dans le monde , et le monde dépend d’elle.

 


Commentaires provisoires par JCT 

--Ce premier ensemble est couramment appelé "prologue".  Il se termine par l'affirmation:Personne n'a jamais VU Dieu , car YHWH est Esprit - mais Jésus de Nazareth, dans les années 27 à 30, en a été la manifestation visible: unique incarnation de la Voie, la Vérité et la Vie. 

--Les 18 versets de ce prologue énumèrent plus de 21 mots (3 fois 7) que l'auteur va reprendre et répéter au long de 21 chapitres.

Ils "ouvrent" sa rédaction...à la façon de l'ouverture d'un opéra annonçant  tous les thèmes qui seront mis en musique.

--L'existence historique de Jésus, ses actes de bienfaisance, ses enseignements, les réactions qu'ils ont suscité ont marqué des millions de personnes. Manifestement inspiré, l'évangéliste désigne d'emblée ce Jésus comme Parole de Dieu devenue personne humaine, incarnation du YHWH dont parlent les Ecrits, engagé dans une réforme de l'Humanité et des religions issues de la Bible.  

--Son objectif est clairement annoncé: "Jésus a accompli encore, en présence des disciples, beaucoup d'autres signes qui ne sont pas décrits dans ce livre. Mais ceux-ci ont été décrits afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu, et pour que croyants vous ayez la Vie dans le  Nom" de lui .  (Jn 20, 30-31).


Ecrits bibliques à lire en harmonie avec ces 18 versets:

Genèse 1et 2;Psaume 127; Apoc. 21 & 22;Ezéchiel 40; Jérémie 31; Esaïe 66; Psaume 104/105;Hébreux,1 & 2;


Jn 1,19 à 51 Second ensemble



 Traduction Osty et Trinquet  revue par JCT 

19 Et voici  le témoignage de Jean, lorsque, de Jérusalem, les Juifs envoyèrent des prêtres et des lévites pour l’interroger : “ toi, qui es-tu ?”
20 Et il affirma, et il ne nia pas, et il affirma : “Moi, je ne suis pas le Christ”.
21 Et ils l’interrogèrent : “Quoi donc es-tu? Es-tu Elie ?” Et il dit : “Je ne le suis pas”. “Es-tu le prophète ?” Et il répondit : “Non”.
22 Ils lui dirent alors : “Qui es-tu ?"pour que nous donnions réponse à ceux qui nous ont envoyés. "Que dis-tu de toi-même ?”
23 Il déclara : “ Je suis la voix  clamant dans le désert : Rendez droit le chemin du Seigneur , ainsi que l'a dit Isaïe le prophète”.
24 Et les envoyés étaient des Pharisiens.
25 Et ils l’interrogèrent, et ils lui dirent : “alors, pourquoi baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le prophète ?”
26 Jean leur répondit en disant : “Moi, je baptise dans l’eau ; au milieu de vous se tient quelqu’un que vous ne connaissez pas,
27 celui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne, moi, de délier la lanière de sa sandale”.
28 Ces choses advinrent à Béthanie au-delà du Jourdain, où Jean était à baptiser.


29 Le lendemain, il aperçoit Jésus venant vers lui, et il dit : “Voici l’Agneau de Dieu,  enlevant le péché du monde,
30 celui-ci au sujet duquel moi j’ai dit : derrière moi vient un homme qui est advenu devant moi, parce qu'il était premier par rapport à moi.
31 Et moi je ne le connaissais pas, mais pour qu’il soit manifesté à Israël je suis venu, moi, baptisant dans l’eau”.
32 Et Jean témoigna en disant : “J’ai vu l’Esprit  descendant comme une colombe venant du ciel, et il est demeuré sur lui.
33 Et moi je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser en eau, celui-là m’a dit : Celui sur lequel tu verras l’Esprit descendant et demeurant sur lui, c’est lui qui baptise en Esprit Saint.
34 Et moi j’ai vu, et j’ai témoigné que celui-ci est le Fils de Dieu”.


35 Le lendemain, Jean se tenait encore là avec deux de ses disciples,
36 et regardant Jésus marchant il dit : “Voici l’Agneau de Dieu”.
37 Et les deux disciples l’entendirent parler, et ils suivirent Jésus.
38 et Jésus, s'étant retourné et les ayant regardés le suivre, leur dit : “Que cherchez-vous ?” Ils lui dirent : “Rabbi (mot qui veut dire : Maître), où demeures-tu ?”
39 Il leur dit : “Venez et vous verrez”. Ils vinrent donc et virent où il demeurait, et ils demeurèrent auprès de lui ce jour-là ; c’était environ la dixième heure.
40 André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu Jean et suivi [Jésus].


41 Il trouve en premier son propre frère Simon et lui dit : “Nous avons trouvé le Messie !” (ce qui veut dire : Christ).
42 Il l’amena vers Jésus. Le regardant, Jésus dit : “toi, tu es Simon, le fils de Jean ; toi, tu seras appelé Képhas”, ce qui signifie : Pierre.


43 Le lendemain, (Jésus) voulut aller vers la Galilée. Et il trouve Philippe et lui dit : “accompagne-moi”.
44 Philippe venait de Bethsaïde, la ville d’André et de Pierre.
45 Philippe trouve Nathanaël et lui dit : “Celui dont Moïse a écrit dans la Loi, ainsi que les Prophètes, nous l’avons trouvé ! C’est Jésus, fils de Joseph, de Nazareth”.


46 Et Nathanaël lui dit : “De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ?”

Philippe lui dit : “Viens et vois”.
47 Jésus vit Nathanaël venant vers lui, et dit à son sujet : “Voici vraiment un Israélite, en qui il n'y a pas de tromperie”.
48 Nathanaël lui dit : “d'où me connais-tu ?”

Jésus répondit et lui dit : “Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu”.
49 Nathanaël lui répondit : “Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! c’est toi, le roi d’Israël !”
50 Jésus lui répondit et lui dit : “Parce que je t’ai dit : Je t’ai vu sous le figuier, tu crois ? Tu verras de plus grandes choses que celles-ci”.
51 Et il lui dit : “En vérité, en vérité je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les messagers de Dieu montant et descendant au-dessus du Fils de l’homme”.




Commentaires provisoires par JCT

--Cet ensemble est centré  sur les mots : Jean, témoignage, juifs de Jérusalem (désignant ici les autorités responsables du Judaïsme, d'obédience sadducéenne), pharisiens (groupe de fidèles lisant et pratiquant la Torah, ils croient à la résurrection des morts, nombreux parmi les spécialistes de l'écriture).

Saul de Tarse adhérait à cette spiritualité.

--Jésus entretenait de multiples relations avec des pharisiens:invité à leur table il gardait sa liberté de parole envers eux, faite de  respect et d'exigence. Nous avons tort de porter sur eux un regard prioritairement négatif.

--Deux séries de questions sont posées à Jean : celles des Autorités du Judaïsme qui veulent situer Jean par rapport aux personnages des Ecritures Saintes: Elie, Esaïe, Le prophète. Les pharisiens posent des questions différentes: elles portent sur l'activité de Jean. Il baptise (le mot signifie "plonger dans") alors qu'il est prêtre du Temple de Jérusalem et qu'il n'en exerce pas les fonctions .

Jean "plonge" dans l'eau du Jourdain. Il est une voix,(et non pas la Parole incarnée). Il répète le message d'Esaïe 40,3 (début du message de réconfort, proclamé par un prophète postérieur au Prophète historique Esaïe (son activité se développa de -740 à -686 ). On peut lire de deux façons la citation de 40,3: soit "la voix proclamant dans le désert -rendez droit le chemin du Seingeur " - soit "la voix proclamant: dans le désert rendez droit le chemin du Seigneur".

Jean annonce sa mission principale: orienter la pensée de ceux qui l'écoutent vers la présence d'un personnage important, encore inconnu.

L'évangéliste situe géographiquement ce double témoignage de Jean: à Béthanie d'au-delà du Jourdain, côté est, du fleuve (actuellement la Jordanie).


Evocations bibliques: Josué 3; Josué 24 1 à 28; I Chroniques 23 & 24; 2 Rois,5 (Guérison du Syrien Naaman)


1. Une première journée relate la réponse de l'évangéliste aux questions posées par les autorités  du Temple Jérusalem (appelées ici les Juifs). Jean devrait officier dans ce temple puisqu'il en est "prêtre", étant fils du "prêtre" Zacharie. Or, il exerce une fonction de "prophète", dans le désert, et baptise (plonge) dans le Jourdain. D'où lui vient cette mission ?

2. Une seconde journée est consacrée au témoignage de Jean le Baptiseur concernant Jésus de Nazareth. 

L'évangéliste annonce clairement qu'il en a fait la découverte, en passant du "Je le connaissais pas" à un homme qui est au-dessus de moi, - d'un homme sur qui l'Esprit a demeuré comme une colombe pendant que le Baptiseur le plongeait dans le Jourdain et qu'une voix en donnait la signification, c'est lui le Fils de Dieu.

3. Une troisième journée où le Baptiseur invite deux de ses propres disciples (dont André et  l'autre,  appelé seulement l'autre disciple) à entrer en relation avec Jésus comme Agneau de Dieu).

Cette invitation à deux devient source d'une cascade d'appels de Jésus, au frère d'André, à Philippe, à Nathanaël.

Noter que la transmission se fait à l'initiative de chaque appelé,

et non pas directement par Jésus.

L'ensemble comporte la profession de foi de Nathanaël,

suivie de l'annonce faite par Jésus: Vous verrez le ciel ouvert et les messagers de Dieu monter et descendre sur le Fils de l'homme.


Textes des Saintes Ecritures du Judaïsme à lire

parce qu'ils habitent la pensée de l'évangéliste:

Genèse 32, 25 à 33- Lévitique, 8 -Deutéronome 1, 16 à 19-Deut 12 - Deut 13, punition des faux prophètes - La Pâque, Deut 16, 1 à 8 - Deut 30, spécialement v.15 à 20- Daniel 7 concernant le Fils de l'homme - Les appels lancés aux prophètes : Isaïe 6- Jérémie 1 - Ezéchiel 1 - Michée 1 -Amos 2, 6 à 16, crimes des gens du royume de Juda et du royaume d'Israël -Amos 6, sur l'inconscience des grands chefs.- Osée 1- 



Chapitre 2


Jn 2, 1 à 12 Troisième ensemble,

( Traduction Osty et Trinquet.) Sera revue par JCT et CCV

1 Et le troisième jour, il y eut une noce à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était.
2 Jésus aussi fut invité à la noce, ainsi que ses disciples.
3 Et le vin venant à manquer, la mère de Jésus lui dit : “Ils n’ont pas de vin”.
4 Et Jésus lui dit : “Que me veux-tu, femme ? mon heure n’est pas encore arrivée”.
5 Sa mère dit aux servants : “Faites tout ce qu’il vous dira” .
6 Il y avait là six jarres de pierre destinées aux purifications des juifs, et contenant chacune deux ou trois mesures.
7 Jésus dit aux [servants] : “Remplissez d’eau ces jarres”. Et ils les remplirent jusqu’au bord.
8 Et il leur dit : “Puisez maintenant, et portez-en à l’intendant du festin”. Ils [en] portèrent.
9 Quand l’intendant eut goûté l’eau devenue du vin (et il ne savait pas d’où cela venait, mais les servants le savaient, eux qui avaient puisé l’eau), l’intendant appelle le marié
10 et lui dit : “Tout le monde sert d’abord le bon vin, et quand les gens sont ivres, le moins bon. Toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent”.
11 Tel fut le premier des signes de Jésus ; il le fit à Cana de Galilée. Et il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.
12 Après cela, il descendit à Capharnaüm, ainsi que sa mère, ses frères et ses disciples, et ils n’y demeurèrent que quelques jours.



Commentaires en attente

Références bibliques

Osée 6,1-2 , Apoc 4,7; 21,19 et bcp d'autres passages dans Apoc...


***


Jn 2, 13 à 25 Quatrième ensemble

Traduction Osty et Trinquet... Sera revue par JCT et CCV.


13 Et nul n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est au ciel.
14 Et de même que Moïse éleva le serpent au désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l’homme,
15 pour que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle.
16 Dieu en effet a tant aimé le monde qu’il a donné le Fils, l’Unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.
17 Car Dieu n’a pas envoyé le Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
18 Celui qui croit en lui n’est pas jugé ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas voulu croire en le nom de l’unique Fils de Dieu.
19 Tel est le jugement : La lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière ; car leurs oeuvres étaient mauvaises.
20 Tout homme, en effet, qui commet le mal déteste la lumière et ne vient pas vers la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient réprouvées.
21 Mais celui qui pratique la vérité vient vers la lumière, pour qu’il soit manifesté que ses oeuvres sont opérées en Dieu”.
22 Après cela, Jésus vint avec ses disciples en terre de Judée, et là il séjournait avec eux et il baptisait.
23 Jean aussi était à baptiser à Énon, près de Salim, parce qu’il y avait là beaucoup d’eau, et les gens se présentaient et ils étaient baptisés.
24 Car Jean n’avait pas encore été jeté en prison.

Commentaires en attente

****


Chapitre 3

Jn 3,1 à 21 Cinquième ensemble

Traduction Osty Trinquet, Sera revue par JCT et CCV.

1 Or, il y avait parmi les pharisiens un homme du nom de Nicodème, un chef des Juifs.

2 Il vint de nuit trouver Jésus et lui dit: «Maître, nous savons que tu es un enseignant envoyé par Dieu, car personne ne peut faire ces signes miraculeux que tu fais si Dieu n'est pas avec lui.»

3 Jésus lui répondit:

«En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu.»

4 Nicodème lui dit:

«Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le ventre de sa mère et naître?» 5 Jésus répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d'eau et d'Esprit, on ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

6 Ce qui est né de parents humains est humain et ce qui est né de l'Esprit est Esprit.

7 Ne t'étonne pas que je t'aie dit: 'Il faut que vous naissiez de nouveau.'

8 Le vent souffle où il veut et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d'où il vient, ni où il va. C'est aussi le cas de toute personne qui est née de l'Esprit.»

9 Nicodème reprit la parole et lui dit: «Comment cela peut-il se faire?»

10 Jésus lui répondit: «Tu es l'enseignant d'Israël et tu ne sais pas cela!

11 En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu, et vous ne recevez pas notre témoignage. 12 Si vous ne croyez pas quand je vous parle des réalités terrestres, comment croirez-vous si je vous parle des réalités célestes?

13 Personne n'est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme [qui est dans le ciel].

14 »Et tout comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut aussi que le Fils de l'homme soit élevé

15 afin que quiconque croit en lui [ne périsse pas mais qu'il] ait la vie éternelle.

16 En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.

17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

18 Celui qui croit en lui n'est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

19 Et voici quel est ce jugement: la lumière est venue dans le monde et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leur manière d'agir était mauvaise.

20 En effet, toute personne qui fait le mal déteste la lumière, et elle ne vient pas à la lumière pour éviter que ses actes soient dévoilés.

21 Mais celui qui agit conformément à la vérité vient à la lumière afin qu'il soit évident que ce qu'il a fait, il l'a fait en Dieu.»



Commentaires en attente


*******************


Jn 3, 22 à 36 Sixième ensemble

Traduction Osty et Trinquet,  Sera revue par JCT et CCV.

22 Après cela, Jésus, accompagné de ses disciples, se rendit en Judée; il y séjourna avec eux et il baptisait.

23 Jean aussi baptisait à Enon, près de Salim, parce qu'il y avait là beaucoup d'eau, et l'on s'y rendait pour être baptisé.

24 En effet, Jean n'avait pas encore été mis en prison. 25 Or, une discussion surgit entre les disciples de Jean et un Juif au sujet de la purification.

26 Ils vinrent trouver Jean et lui dirent: «Maître, celui qui était avec toi de l'autre côté du Jourdain et à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui baptise, et tous vont vers lui.»

27 Jean répondit: «Un homme ne peut recevoir que ce qui lui a été donné du ciel. 28 Vous-mêmes m'êtes témoins que j'ai dit: 'Moi, je ne suis pas le Messie, mais j'ai été envoyé devant lui.'

29 Celui qui a la mariée, c'est le marié, mais l'ami du marié, qui se tient là et qui l'entend, éprouve une grande joie à cause de la voix du marié. Ainsi donc, cette joie qui est la mienne est parfaite.

30 Il faut qu'il grandisse et que moi, je diminue.

31 Celui qui vient d'en haut est au-dessus de tous; celui qui est de la terre est de la terre et il parle des réalités terrestres. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous,

32 il rend témoignage de ce qu'il a vu et entendu, et personne n'accepte son témoignage. 33 Celui qui a accepté son témoignage a certifié que Dieu est vrai.

34 En effet, celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu lui donne l'Esprit sans mesure.

35 Le Père aime le Fils et a tout remis entre ses mains.

36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu reste au contraire sur lui.»


Commentaires en attente



********************


Chapitre 4

Jn 4, 1 à 42 Septième ensemble


 Traduction Osty Trinquet... Sera revue par JCT et CCV.

1 Quand donc le Seigneur connut que les Pharisiens avaient entendu dire que Jésus faisait plus de disciples et en baptisait plus que Jean ―
2 et pourtant, ce n’était pas Jésus lui-même qui baptisait, mais ses disciples―
3 il quitta la Judée et s’en alla de nouveau en Galilée.
4 Il lui fallait traverser la Samarie.
5 Il vient donc dans une ville de Samarie appelée Sychar, près du domaine que Jacob avait donné à Joseph, son fils.
6 Là se trouvait la Source de Jacob. Jésus donc, fatigué du voyage, était assis à même la Source. C’était environ la sixième heure.
7 Vient une femme de Samarie pour puiser de l’eau. Jésus lui dit : “Donne-moi à boire”.
8 Ses disciples en effet étaient partis à la ville pour acheter des provisions.
9 La femme samaritaine lui dit donc : “Comment ! toi qui es juif, tu me demandes à boire, à moi, qui suis une femme samaritaine !” Les Juifs en effet n’ont pas de relations avec les Samaritains.
10 Jésus répondit et lui dit : “Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, c’est toi qui l’en aurais prié, et il t’aurait donné de l’eau vive”.
11 Elle lui dit : “Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond. Comment donc l’aurais-tu, cette eau vive ?
12 Serais-tu plus grand, toi, que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits et y a bu, lui, et ses fils et ses bêtes ?”
13 Jésus répondit et lui dit : “Quiconque boit de cette eau aura encore soif,
14 mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif : l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant en vie éternelle”.
15 La femme lui dit : “Seigneur, donne-la-moi, cette eau, que je n’aie plus soif et que je ne me rende plus ici pour puiser”.
16 Il lui dit : “Va, appelle ton mari et viens ici”.
17 La femme répondit, et elle dit : “Je n’ai pas de mari”. Jésus lui dit : “Tu as bien dit : Je n’ai pas de mari,
18 car tu as eu cinq maris, et maintenant celui que tu as n’est pas ton mari ; en cela tu as dit vrai”.
19 La femme lui dit : “Seigneur, je vois que tu es un prophète !. . .
20 Nos pères ont adoré sur cette montagne, et vous dites, vous, que c’est à Jérusalem qu’est le Lieu où il faut adorer”.
21 Jésus lui dit : “Crois-moi, femme, elle vient, l’heure où ce n’est ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.
22 Vous adorez, vous, ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons, nous, ce que nous connaissons, parce que le Salut vient des Juifs.
23 Mais elle vient, l’heure ―et c’est maintenant !― où les véritables adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité ; tels sont, en effet, les adorateurs que cherche le Père :
24 Dieu est esprit, et ceux qui adorent doivent adorer en esprit et vérité”.
25 La femme lui dit : “Je sais que le Messie (celui qu’on appelle Christ) doit venir ; quand il viendra, celui-là, il nous annoncera toutes choses”.
26 Jésus lui dit : “Je le suis, moi qui te parle”.
27 Là-dessus vinrent ses disciples, et ils étaient étonnés de ce qu’il parlait avec une femme ; aucun pourtant ne dit : “Que [lui] veux-tu ?” ou : “Pourquoi parles-tu avec elle ?”
28 La femme laissa donc sa cruche et s’en fut à la ville. Et elle dit aux gens : “
29 Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Ne serait-il pas le Christ ?”
30 Ils sortirent de la ville, et ils venaient vers [Jésus].
31 Entre-temps les disciples le priaient, en disant : “Rabbi, mange”.
32 Mais il leur dit : “Moi, j’ai à manger une nourriture que vous, vous ne connaissez pas”.
33 Les disciples se disaient donc entre eux : “Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger ?”
34 Jésus leur dit : “Mon aliment, c’est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé et d’accomplir son oeuvre.
35 Ne dites-vous pas, vous : Encore quatre mois, et la moisson vient ? Voici que je vous dis : Levez les yeux et voyez les campagnes ; elles sont blanches pour la moisson. Désormais,
36 le moissonneur va recevoir un salaire et amasser du fruit pour la vie éternelle, afin que le semeur se réjouisse en même temps que le moissonneur.
37 Car en cela le proverbe est véridique : autre est le semeur, autre le moissonneur.
38 Moi, je vous ai envoyés moissonner ce pour quoi vous, vous n’avez pas peiné ; d’autres ont peiné, et c’est vous qui profitez de leur peine”.
39 Bon nombre de Samaritains de cette ville crurent en lui à cause de la parole de cette femme, qui témoignait : “Il m’a dit tout ce que j’ai fait”.
40 Quand donc les Samaritains vinrent vers lui, ils le prièrent de demeurer chez eux, et il y demeura deux jours.
41 Et c’est en bien plus grand nombre qu’ils crurent à cause de sa parole à lui,
42 et ils disaient à la femme : “Ce n’est plus à cause de tes dires que nous croyons ; nous avons entendu nous-mêmes et nous savons qu’il est vraiment le Sauveur du monde”.


************

Jn 4, 43 à 54 Huitième ensemble  


43 Après ces deux jours, il partit de là pour la Galilée.
44 Car Jésus lui-même avait attesté qu’un prophète ne jouit d’aucune estime dans sa propre patrie.
45 Lors donc qu’il vint en Galilée, les Galiléens lui firent bon accueil, pour avoir vu tout ce qu’il avait fait à Jérusalem pendant la fête ; car eux aussi étaient venus à la fête.
46 Il vint donc de nouveau à Cana de Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Et il y avait un officier royal dont le fils était malade à Carpharnaüm.
47 Ayant entendu dire que Jésus était arrivé de Judée en Galilée, il s’en alla vers lui, et il le priait de descendre et de guérir son fils ; car il était sur le point de mourir.
48 Jésus donc lui dit : “Si vous ne voyez signes et prodiges, vous ne croirez pas !”
49 L’officier royal lui dit : “Seigneur, descends avant que mon enfant ne meure”.
50 Jésus lui dit : “Va, ton fils vit”. L’homme crut la parole que Jésus lui avait dite et il se mit en route.
51 Comme déjà il descendait, ses esclaves vinrent au-devant de lui et ils dirent que son garçon était vivant.
52 Il leur demanda donc l’heure à laquelle celui-ci s’était trouvé mieux. Ils lui dirent : “C’est hier, à la septième heure, que la fièvre l’a quitté”.
53 Le père reconnut donc que c’était à cette heure-là que Jésus lui avait dit : “Ton fils vit”. Et il crut, lui et sa maison tout entière.
54 Tel fut le second signe que fit encore Jésus quand il vint de Judée en Galilée.


Chapitre 5

 Jn 5, 1 à 18 Neuvième ensemble


Traduction revue par JCT et CCV.

1 Après cela il y eut une fête des Judéens, et Jésus monta à Jérusalem.

2.D'autre part il existe dans les Jérusalems, en deça de la porte des brebis (probatikê) un bassin (kolumbêthra) surnommé  en hébreu Bethzatha  ayant cinq portiques (stoas)

3.Dans ceux-ci était couchée une foule de ceux qui étaient sans-force (asthéniques), aveugles, boiteux, desséchés (xêrôn ),

( 4.absent de certains manuscrits) qui attendaient lebouillonnement de l’eau ; car un messager du Seigneur descendait de temps en temps dans l’eau et agitait l’eau, et celui qui y descendait le premier, après que l’eau avait été agitée retrouvait la santé  de quelque mal il fût atteint )

 

5.Et était là d’autre part un certain humain,( antrôpos g; adam h )  38 ans ayant dans son asthénie. 

6.Jésus, ayant vu celui-ci étendu, et sachant qu'il a beaucoup de temps, lui dit : veux-tu devenir sain (ugiès g) ?

7.L’asthénique lui répondit : Seigneur  je n’ai pas d’humain (idem) afin que, quand l’eau est trouble, il  me jette dans le bassin et quand moi j’y vais un autre descend avant moi.

8.Jésus lui dit : mets-toi debout (egeire g), lève ton grabat et marche (peripatei g). 

9.Et aussitôt l’humain  devint sain ( ugiès g), leva son grabat et marchait. 


10.En ce jour là d’autre part c’était Sabbat.

 

Les Judéens disaient alors à celui qui était soigné  (tetherapeumenô g.): c’est sabbat, tu n’as pas le droit de lever ton grabat. 

11.Et celui-ci leur répondit d’autre part : celui qui m’a fait sain (ugiès)  celui-là m’a dit : lève ton grabat et marche !

12.Ils l’interrogèrent : qui est l’humain (anthrôpos g;  Adam h. )  qui t’a dit, lève et marche ?

13.Le guéri (iatheis g.) d’autre part  ne savait pas qui il était, en effet le Jésus avait été esquivé  de la foule qui était dans le lieu. 

14Après cela, le Jésus le trouve dans le temple (hieron g.)  et lui dit : vois, tu es devenu sain (ugiès), Ne pèche plus (amartane g) afin qu’il ne t’arrive pas quelque chose de pire.

15.L’humain partit de là et il annonça (aneggeilen,g) aux Judéens  que Jésus est celui qui l’avait fait sain (ugiès).

16.Et à cause de ceci les Judéens poursuivaient le Jésus, parce qu’il faisait ces choses pendant un sabbat.

17.Le (Jésus) d’autre part leur répondit : le Père de moi œuvre (ergazétai g.) jusqu’à présent ; et moi j’œuvre.

18. A cause de cela les Judéens le cherchaient encore plus pour tuer (apokteinai,g), parce que non seulement il déliait (eluen) le shabbat, mais aussi il disait Dieu (theos g) son propre Père, se faisant lui-même égal au Dieu (theos g)



Commentaires concernant versets 1 à 18 

-Le texte est centré sur le regard de Jésus et l'efficacité de sa parole. 

--le verbe vouloir est primordial: "Veux-tu ?" (comparer avec Luc 5,17 à 26 - et avec Marc 1, 21 à 45 où il n'apparaît pas).

-Jésus attire l'attention du malade  sur sa propre santé. S'il se comporte de façon irresponsable il doit s'attendre à une dégradation de son état.

- Pécher, au sens biblique, c'est rater la cible, passer à côté de la cible. Ce n'est pas d'abord faire un acte bon ou mauvais, c'est fauter, se tromper, tordre l'Écriture . ( Gen. 3)

-Pour la première fois l'évangéliste, mentionne les raisons pour lesquelles des Juifs condamnent Jésus et cherchent à le tuer. Elles concernent sa façon d'interpréter la fidélité au sabbat - et surtout sa prétention d'être l'égal de Dieu.( Genèse 2 )

- Avant la porte au nord de Jérusalem par où entraient les animaux destinés au culte dans le Temple (Jn 2,15) se trouve la citerne d'eau du Guihon (percée) qui alimentait la ville en eau.

-Le bassin dédié aux soins était probablement proche du niveau de la rue. Les différents malades pouvaient y accéder. Il était dédiée au dieu guérisseur égyptien Sérapis, au dieu syro-grec médecin Aesculape, pendant l'occupation romaine ( rappel des 5 dieux  époux dans le dialogue de Jésus avec la Samaritaine, Jn 4,17-18 ?).

- Proches du niveau de la rue étaient aussi les bassins où on nettoyait les animaux destinés au culte dans le temple (Jn 2,13-23). L'ensemble constituait un complexe parcouru par une foule nombreuse, diverse, parlant divers dialectes.

- C'est l'écartement, l'opposition maximale. La religion de Judée avec son temple à Jérusalem n'est pas meilleure que celle de la Samarie avec ses montagnes destinées au culte, Jn 4,20 à 22.

-Bethzatha aurait dû être un lieu de miséricorde. Il est devenu un lieu de concurrence, du chacun pour soi, sans aucune entraide réciproque. Un lieu de commerce juteux.L'asthénique y est traité comme le pauvre des pauvres. Mais grâce à  Jésus ,tout change. Il est considéré, valorisé. Jésus l'invite à se mettre debout, à sortir de son habituelle inconscience, à devenir sthénique, fort, à se mettre en marche.

- Les soins consistaient à plonger et à ressortir le malade. Evocation de la dualité de l'eau: elle donne la vie ou la mort. De la dualité du mouvement: descendre ou monter.

- Le mot "bouillonnement" de l'eau peut faire penser au mot hébreu Cana qui signifie  zèle,

- L'asthénique appelle Jésus kurios, en grec. Ceci peut signifier simplement "monsieur" ou "Seigneur", en hébreu Yhwh, le Nom propre du Dieu  d'Israël.

- L'asthénique obéit à ce Jésus, lui fait confiance. Il ne se contente pas de respecter les usages sur le sabbat. Il vit un sabbat libérateur. Un vrai septième jour selon Genèse 2,v.2 et 3.

- Le nombre 38. Significations possibles. Choisi pour dire " presque toute la durée de la vie" ? - et/ou, selon la gématrie hébraïque, 30 et 8, lettre Lamed qui vaut 30 et lettre H qui vaut 8 et rapelle le péché, mais aussi le 8 jour qui n'est plus un jour mais l'éternité .   Penser également  à Deutéronome 2, 14 : le peuple hébreu stationna 38 ans dans le désert avant d'entrer dans la Terre promise et donnée par Yhwh.

- Jérusalem est ici au pluriel. L'évangéliste veut-il attirer l'attention du lecteur sur la réalité cosmopolite de Jérusalem, ville des Judéens, ville des Romains occupants, accueillant des gens de passage, ville dirigée par les chefs du Temple, grands prêtres de l'aristrocratie hasmonéenne, collaborateurs des Occupants romains ? Ville symbolisant la Jérusalem céleste? La Jérusalem à venir selon l'Apocalypse ?



Textes bibliques à lire:

- sur le sabbat qui  plaît à Yhwh : Esaïe 58, 13 et 14-

- concernant Yhwh, Ex 3, spécialement v.13 à 17 - Les paroles d'Etienne-Stephanos lorsque des Juifs ont décidé de le tuer par lapidation, Ac 6, 8 à 15, et tout le chapitre 7.

- à propos du culte des Samaritains, lire Josué tout le chapitre 24, et, sur les ossements de Joseph rapportés d'Egypte à Sichem, le verset 32.

-La ville de Sichem et celle de Sychar se trouvaient dans la cuvette entre le mont Ebal et le mont Garizim. Lire Dt 11,29; Dt 27, 4 à 12; Jos.8,30 ( environ 1800 mètres entre les deux monts. Actuellement ville de Nablus Naplouse visible sur internet)

- Le pluriel choisi pour désigner les Jérusalems veut-il évoquer la ville de Melchisédek le prêtre du Très Haut qui apporta du pain et du vin et qui bénit Abraham ? (Gen 14,17-20

- Concernant les "desséchés" du v.3, lire Mc 3,1-5. La guérison y est également mise en rapport avec le sabbat...et la décision de "faire périr Jésus", prise par entente entre Pharisiens et Hérodiens...

- Premier message transmis par les disciples de Jésus: changer d'état d'esprit et de comportement (conversion), chasser beaucoup de "démons", faire des onctions d'huile et guérir de nombreuses personnes malades, Marc 6,12 et 13. et 16,8, et 16,15 à 20.



Jn 5, 19 à 47 Dixième ensemble

Traduction Osty et Trinquet,  revue par JCT et CCV

19.Le Jésus alors répondit et leur disait : amen, amen je vous  dis, le Fils ne peut de lui-même faire aucune chose s’il ne voit le Père faire cette chose. Les choses qu’en effet si (an g) celui-là fait, le Fils fait ces choses de la même manière.

              20.Car le Père aime (philei g) le Fils, et lui montre toutes les choses qu’il fait lui-même, et il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-ci afin que vous voyiez avec admiration (thomazô g).

              21.De même qu'en effet le Père réveille (egeirei,g) les morts et les rend vivants (zôopoiei g), ainsi également le Fils rend vivants (zôopoiei) ceux qu’il veut.

              22.En effet, le Père ne juge personne, mais il a donné tout le jugement  (krisis)  au Fils. 

              23.afin que tous honorent le Fils de même qu’ils honorent le Père, celui  qui le conduit.

              24. Amen, Amen je vous dis, celui qui entend ma parole et croit en celui qui me conduit a la vie éternelle et il ne vient pas en jugement (krisis g), mais il est passé de la mort à la vie (zoè).

              25.Amen, amen, je vous dis, qu'une heure vient, et elle est maintenant, quand les morts entendront la voix du Fils du Dieu, et ceux qui l'auront entendue vivront.

              26.En effet, de même que le Père a vie (zoe g.) en lui-même, ainsi également il a donné au Fils d’avoir vie en lui-même.

              27. Et il  lui a donné autorité (exousian g.) pour faire jugement (krisin) parce qu’il est fils d’humain.

              28. Ne vous étonnez pas de ceci, parce que une heure vient dans laquelle tous ceux qui sont dans les tombeaux (mnêmeiois g) entendront sa voix(phonê g)

              29. et ils sortiront,  ceux ayant fait les bonnes choses, pour une résurrection de vie, ceux ayant pratiqué les choses mauvaises, pour une résurrection (anastasis,g) de jugement. ( krisis g). 

              30.Moi, je ne peux faire aucune chose de moi-même; comme  j’entends je juge et le jugement, le mien, est juste parce que je ne cherche pas ma volonté mais la volonté de celui qui me conduit.

              31.Si moi je témoigne au sujet de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai.

              32. Le témoignant à mon sujet est un autre, et  je sais que le témoignage qu’il témoigne à mon sujet est vrai.

              33.Vous, vous avez envoyé vers Jean et il a rendu témoignage à la vérité.

              34.Moi, d'autre part, je ne reçois pas le témoignage d’un humain ( anthrôpos g; adam h. ) mais je dis ces choses afin que vous vous puissiez être sauvés (sôthête g).

              35.Celui-là  était la lampe, celle qui brûle et qui brille, et vous d'autre part, vous avez bien voulu vous réjouir pour une heure dans sa lumière.

              36. Et moi d'autre part j'ai le témoignage plus grand que celui de Jean car les œuvres que le Père m’a donné de conduire à leur accomplissement (teleio), ces œuvres même que j’ai faites témoignent à mon sujet que le Père m’a envoyé (apostollein,g).

              37. Et le Père me conduisant, (pempsas) celui-là il a témoigné à mon sujet. Ni vous n’avez jamais entendu sa voix (phonè), ni vous n’avez jamais vu sa manière d'agir (eidos).

              38. et sa parole ne demeure pas en vous parce celui qu'a envoyé celui-là en lui vous vous n'avez pas foi. 

                39.Vous scrutez les Ecritures (graphas) parce que vous vous pensez avoir en elles vie éternelle,( zoèn aiônion )et celles-là sont celles qui témoignent à mon sujet

                40.et vous ne voulez pas venir à moi afin que vous ayez vie. ( zoè)

                41. Je ne traite pas durement une croyance  venant  d' humains,

                42 mais je vous connais, parce que vous n’avez pas en vous-mêmes l’amour (agapè) du Dieu.

                43.  Moi je suis venu dans le nom du Père de moi et vous vous ne me recevez pas; si un autre vient dans son nom propre, celui-là vous le recevrez.

                44. Comment pouvez-vous  avoir foi, vous qui recevez votre croyance  les uns des autres et qui ne cherchez pas le principe  qui vient du seul Dieu ? 

                45. Ne pensez pas que je vous accuserai auprès du Père. c’est Moïse qui vous accuse, en qui vous avez mis votre espérance. 

                46.Car en effet, si vous aviez foi en Moïse, vous croiriez en moi, car c’est à mon sujet qu’il  écrivit.

                47. si d'autre part vous ne croyez pas en ses écrits (grammatôn) , comment croirez-vous en mes paroles (remata) ?





                Commentaires concernant les versets 19 à 47

                - L'évangéliste insère ici le premier enseignement de Jésus concernant sa Relation avec le Père et avec des Juifs de Jérusalem. Ceux-ci sont très critiques envers Jésus, ils ont déja formé le projet de le supprimer du monde des vivants.

                - Un retournement de situation est annoncé.

                - Jésus  fait vivre alors que ses accusateurs poursuivent sa mort.

                - Jésus jugera les humains car le Père s'en remet à lui pour porter un jugement fondé, équilibré. Jésus sait parfaitement ce qu'il en est de l'existence humaine.

                - L'humanité entière sera plongée en pleine lumière. Ceux qui auront fait le bien connaîtront une existence de relèvement, de résurrection. Ceux qui auront pratiqué le mal comprendront qu'ils doivent accepter un discernement pour entrer dans la vie.

                - Le jugement final n'est ni un réquisitoire, ni une sentence, mais l'heure de vérité, la vérité ultime vue par celui qui est venu pour  donner le salut  et non pour condamner (Jn 3,16 à 21). La mort biologique rappelle notre finitude et l'impossibilité de continuer à évoluer. Le jugement correspond à une lumière éclairant le sens que nous avons donné à notre existence, à une lumière projetée sur le plus intime de notre conscience.

                - Chaque personne humaine est déjà en cours de jugement et en cours de salut. 

                - Celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu, qui écoute ses Paroles et les met en pratique, vit déjà une existence de ressuscité.

                - Dès maintenant, chaque croyant est invité à lire et méditer les Ecrits bibliques. Particulièrement un jour sur sept, le Jour du Seigneur.

                - Dès maintenant, chaque croyant se comporte en personne sage et prévoyante s'il s'en remet à la Lumière venant de Dieu et de son Fils Unique, et non pas aux opinions dominantes: celles-ci fonctionnant comme un jeu de miroirs déformants, variant de jour en jour, mélangeant le vrai et le faux, l'info et la pub, le respect, le mépris  ou la haine, notamment sur ceux dont on ne parle jamais, ceux qu'on exclut...


                Textes à lire.

                Lettre aux Romains, tout le chapitre 12 - I Cor 1,17 à 31 - Jn 6, 39 à 47

                - Ps.1- Ps 8 - Hebreux, chapitre 11 - I Pierre,2, 4 à 12-Apoc, chapitre 7

                - I Jn chapitre 1 -



                 


                Chapitre 6

                Jn 6, 1 à 15 Onzième ensemble


                Traduction Osty et Trinquet, sera revue par JCT et CCV.

                1 Après cela, Jésus s’en alla de l’autre côté de la mer de Galilée, de Tibériade.
                2 Une foule nombreuse le suivait, parce qu’on voyait les signes qu’il faisait sur ceux qui étaient malades.
                3 Jésus gravit la montagne, et là, il s’asseyait avec ses disciples.
                4 La Pâque, la fête des Juifs, était proche.
                5 Levant donc les yeux et voyant qu’une nombreuse foule vient vers lui, Jésus dit à Philippe : “Comment achèterions-nous des pains pour que ces gens aient à manger ?”
                6 Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car il savait, lui, ce qu’il allait faire.
                7 Philippe lui répondit : “Deux cents deniers de pains ne suffiraient pas pour que chacun en reçoive un petit peu”.
                8 Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit : “
                9 Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux menus poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ?”
                10 Jésus dit : “Faites s’étendre les gens”. Il y avait beaucoup d’herbe en cet endroit. Les hommes s’étendirent donc au nombre d’environ cinq mille.
                11 Jésus prit donc les pains et, ayant rendu grâce, il les distribua aux convives ; pareillement aussi pour les menus poissons, autant qu’ils en voulaient.
                12 Quand ils furent repus, il dit à ses disciples : “Ramassez les morceaux qui sont restés, pour que rien ne se perde”.
                13 Ils les ramassèrent donc et remplirent douze couffins avec les morceaux des cinq pains d’orge qui étaient restés après qu’ils eurent mangé.
                14 Les gens, voyant le signe qu’il avait fait, disaient donc : “Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde !”
                15 Jésus donc, connaissant qu’on allait venir et l’enlever pour le faire roi, se retira de nouveau dans la montagne, tout seul.



                *******



                Jn 6, 16 à 24 Douzième ensemble

                16 Quand le soir fut venu, ses disciples descendirent à la mer
                17 et, montés dans un bateau, ils allaient de l’autre côté de la mer, à Capharnaüm. Et déjà l’obscurité était venue, et Jésus ne les avait pas encore rejoints,
                18 et la mer s’agitait au souffle d’un grand vent.
                19 Après avoir ramé de vingt-cinq à trente stades, ils voient donc Jésus marcher sur la mer et se rapprocher du bateau ; et ils eurent peur.
                20 Mais il leur dit : “C’est moi ; n’ayez pas peur”.
                21 Ils allaient donc le prendre dans le bateau, mais aussitôt le bateau toucha terre au lieu où ils allaient.
                22 Le lendemain, la foule qui se tenait de l’autre côté de la mer vit bien qu’il n’y avait eu là qu’une barque et que Jésus n’était pas entré dans le bateau avec ses disciples, mais que seuls ses disciples étaient partis.
                23 Cependant, vinrent des barques, de Tibériade, près de l’endroit où l’on avait mangé le pain après que le Seigneur avait rendu grâce.
                24 Lors donc que la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples non plus, elle monta dans les barques et vint à Capharnaüm, à la recherche de Jésus.


                Jn 6, 24 à 71 Treizième ensemble


                25 Et l’ayant trouvé de l’autre côté de la mer, ils lui dirent : “Rabbi, quand es-tu arrivé ici ?”
                26 Jésus leur répondit, et il dit : “En vérité, en vérité je vous le dis : Vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés.
                27 Travaillez à acquérir non la nourriture qui périt, mais la nourriture qui demeure pour la vie éternelle, celle que le Fils de l’homme vous donnera ; car c’est lui que le Père, Dieu, a marqué d’un sceau”.
                28 Ils lui dirent donc : “Que nous faut-il faire pour travailler aux oeuvres de Dieu ?”
                29 Jésus répondit et leur dit : “L’oeuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé”.
                30 Ils lui dirent donc : “Quel signe fais-tu donc, toi, pour que nous voyions et que nous te croyions ? A quoi travailles-tu ?
                31 Nos pères ont mangé la manne au désert, selon qu’il se trouve écrit : Il leur a donné à manger un pain venu du ciel ”.
                32 Jésus leur dit donc : “En vérité, en vérité je vous le dis : Ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain qui vient du ciel, mais c’est mon Père qui vous le donne, le pain qui vient du ciel, le véritable,
                33 car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et donne la vie au monde”.
                34 Ils lui dirent donc : “Seigneur, donne-le-nous toujours, ce pain-là”.
                35 Jésus leur dit : “Moi, je suis le pain de vie ; celui qui vient vers moi n’aura pas faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.
                36 Mais je vous l’ai dit : Vous m’avez vu et vous ne croyez pas.
                37 Tout ce que me donne le Père arrivera vers moi, et celui qui vient vers moi, je ne le jetterai pas dehors,
                38 parce que je suis descendu du ciel, non pour faire ma volonté à moi, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé.
                39 Or telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que, de tout ce qu’il m’a donné, je ne perde rien, mais que je le ressuscite au dernier Jour.
                40 Car telle est la volonté de mon Père : que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle, et que je le ressuscite, moi, au dernier Jour”.
                41 Les Juifs murmuraient donc à son sujet, parce qu’il avait dit : “Moi, je suis le pain descendu du ciel”.
                42 Et ils disaient : “N’est-ce point là Jésus, le fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère ? Comment dit-il maintenant : Je suis descendu du ciel ?”
                43 Jésus répondit et leur dit : “Ne murmurez par entre vous.
                44 Nul ne peut venir vers moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et moi, je le ressusciterai au dernier Jour.
                45 Il se trouve écrit dans les Prophètes : Et tous seront instruits par Dieu . Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient vers moi.
                46 Non que personne ait vu le Père, excepté celui qui vient d’auprès de Dieu : celui-là a vu le Père.
                47 En vérité, en vérité je vous le dis : Celui qui croit a la vie éternelle.
                48 Moi, je suis le pain de vie.
                49 Vos pères ont mangé la manne au désert, et ils sont morts.
                50 Tel est le pain qui descend du ciel, que celui qui en mange ne meurt pas.
                51 Moi, je suis le pain, le [pain] vivant descendu du ciel ; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra à jamais ; et le pain que moi je donnerai, c’est ma chair, pour la vie du monde”.
                52 Les Juifs disputaient donc entre eux : “Comment, disaient-ils, cet homme peut-il nous donner sa chair à manger ?”
                53 Jésus donc leur dit : “En vérité, en vérité je vous le dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme et ne buvez son sang, vous n’aurez pas la vie en vous.
                54 Celui qui consomme ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier Jour.
                55 Car ma chair est une vraie nourriture, et mon sang est une vraie boisson.
                56 Celui qui consomme ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui.
                57 De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé et que moi je vis par le Père, ainsi celui qui me consomme vivra, lui aussi, par moi.
                58 Tel est le pain descendu du ciel. Il n’est pas comme celui qu’ont mangé les pères et ils sont morts ; celui qui consomme ce pain vivra à jamais”.
                59 Voilà ce que dit [Jésus], enseignant en synagogue à Capharnaüm.
                60 Beaucoup de ses disciples, après avoir entendu, dirent donc : “Ce langage est dur ; qui peut l’entendre ?”
                61 Mais, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, Jésus leur dit : “Cela vous scandalise ?
                62 Si donc vous voyiez le Fils de l’homme monter où il était auparavant !
                63 C’est l’esprit qui fait vivre, la chair ne sert de rien ; les paroles que moi je vous ai dites sont esprit et elles sont vie.
                64 Mais il en est parmi vous qui ne croient pas”. Jésus savait en effet dès le commencement quels étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui était celui qui le livrerait.
                65 Et il disait : “Voilà pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir vers moi, si cela ne lui a été donné par le Père”.
                66 À partir de ce moment, beaucoup de ses disciples s’en retournèrent et cessèrent d’aller avec lui.
                67 Jésus dit donc aux Douze : “Est-ce que, vous aussi, vous voudriez partir ?”
                68 Simon-Pierre lui répondit : “Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle.
                69 Pour nous, nous avons cru et nous avons connu que c’est toi, le Saint de Dieu”.
                70 Jésus leur répondit : “N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les Douze ? Et l’un d’entre vous est un diable !”
                71 Il parlait de Judas, [fils] de Simon l’Iscariote ; c’est lui en effet qui devait le livrer, lui, l’un d’entre les Douze !

                Chapitre 7

                Jn 7, 1 à 53 Quatorzième ensemble



                Traduction Osty et Trinquet, sera revue par JCT et CCV.


                1 Et après cela, Jésus circulait en Galilée ; il ne voulait pas en effet circuler en Judée, parce que les Juifs cherchaient à le tuer.
                2 La fête juive des Tentes était proche.
                3 Ses frères lui dirent donc : “Pars d’ici et va en Judée, pour que tes disciples aussi voient les oeuvres que tu fais ;
                4 car nul n’agit en secret, s’il cherche à être connu. Puisque tu fais ces choses, manifeste-toi au monde”.
                5 Ses frères eux-mêmes, en effet, ne croyaient pas en lui.
                6 Jésus leur dit donc : “Mon temps à moi n’est pas encore là, mais votre temps à vous est toujours prêt.
                7 Le monde ne peut vous haïr ; moi, il me hait, parce que moi je témoigne à son sujet que ses oeuvres sont mauvaises.
                8 Vous, montez à la fête ; moi, je ne monte pas à cette fête, parce que mon temps n’est pas encore accompli”.
                9 Leur ayant dit cela, il demeura en Galilée.
                10 Quand ses frères furent montés à la fête, alors il monta lui aussi, n’ont pas manifestement, mais comme en secret.
                11 Les Juifs donc le cherchaient pendant la fête, et ils disaient : “Où est-il ?”
                12 Et on chuchotait beaucoup à son sujet dans les foules. Les uns disaient : “C’est un homme de bien”. D’autres disaient : “Non, mais il égare la foule”.
                13 Nul pourtant ne s’exprimait ouvertement sur son compte, par peur des Juifs.
                14 Tandis qu’on était déjà au milieu de la fête, Jésus monta au Temple, et il enseignait.
                15 Les Juifs, étonnés, disaient donc : “Comment cet homme est-il instruit sans avoir étudié ?”
                16 Jésus leur répondit donc, et il dit : “Mon enseignement n’est pas le mien, mais [il est] de Celui qui m’a envoyé.
                17 Si quelqu’un veut faire sa volonté, il connaîtra, de cet enseignement, s’il est de Dieu, ou si moi, je parle de moi-même.
                18 Celui qui parle de lui- même cherche sa propre gloire, mais celui qui cherche la gloire de Celui qui l’a envoyé, celui-là est vrai, et il n’y a pas d’injustice en lui.
                19 Moïse ne vous a-t-il pas donné la Loi ? Et aucun d’entre vous ne pratique la Loi ! Pourquoi cherchez-vous à me tuer ?”
                20 La foule répondit : “Tu as un démon ; qui cherche à te tuer ?”
                21 Jésus répondit et leur dit : “Je n’ai fait qu’une oeuvre, et tous, vous en êtes étonnés.
                22 Moïse vous a donné la circoncision (non qu’elle vienne de Moïse, mais des Pères), et vous la pratiquez un sabbat.
                23 Alors qu’un homme reçoit la circoncision un sabbat pour que ne soit pas violée la Loi de Moïse, vous vous irritez contre moi parce que j’ai rendu la santé à un homme tout entier un sabbat !
                24 Cessez de juger sur l’apparence, mais jugez selon la justice”.
                25 Des gens de Jérusalem disaient donc : “N’est-ce point là celui qu’on cherche à tuer ?
                26 Et le voilà qui parle ouvertement, et on ne lui dit rien ! Est-ce que vraiment les chefs auraient reconnu qu’il est le Christ ?
                27 Mais lui, nous savons d’où il est ; tandis que le Christ, quand il doit venir, personne ne connaîtra d’où il est”.
                28 Jésus cria donc, enseignant dans le Temple et disant : “Vous me connaissez et savez d’où je suis ! Et ce n’est pas de moi-même que je suis venu ; mais il est véridique, Celui qui m’a envoyé, et vous, vous ne le connaissez pas.
                29 Moi, je le connais, parce que je viens d’auprès de lui, et que c’est lui qui m’a envoyé”.
                30 Ils cherchaient donc à l’appréhender, et personne ne porta la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore venue.
                31 Dans la foule, beaucoup crurent en lui, et ils disaient : “Le Christ, quand il viendra, fera-t-il plus de signes que celui-ci n’en a faits ?”
                32 Les Pharisiens entendirent la foule chuchoter cela à son sujet, et les grands prêtres et les Pharisiens envoyèrent des gardes pour l’appréhender.
                33 Jésus dit donc : “Pour peu de temps encore je suis avec vous, et je m’en vais vers Celui qui m’a envoyé.
                34 Vous me chercherez et vous ne trouverez pas, et où je suis, moi, vous, vous ne pouvez venir”.
                35 Les Juifs se dirent donc entre eux : “Où doit-il aller, celui-là, que nous, nous ne le trouverons pas ? Doit-il aller vers ceux qui sont dispersés parmi les Grecs, et instruire les Grecs ?
                36 Que signifie cette parole qu’il vient de dire : Vous me chercherez et vous ne trouverez pas, et où je suis, moi, vous, vous ne pouvez venir ?”
                37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus se tenait là ; et il cria : “Si quelqu’un a soif, qu’il vienne vers moi, et qu’il boive,
                38 celui qui croit en moi ! Selon ce qu’a dit l’Écriture, de son ventre couleront des fleuves d’eau vive”.
                39 Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car il n’y avait pas encore d’Esprit, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.
                40 Dans la foule donc, plusieurs qui avaient entendu ces paroles disaient : “Celui-ci est vraiment le prophète !”
                41 D’autres disaient : “C’est le Christ !” Les autres disaient : “Est-ce bien de Galilée que le Christ doit venir ?
                42 L’Écriture n’a-t-elle pas dit que c’est de la descendance de David et de Bethléem , le village où était David, que doit venir le Christ ?”
                43 Il y eut donc une division dans la foule à cause de lui.
                44 Certains d’entre eux allaient l’appréhender, mais personne ne porta les mains sur lui.
                45 Les gardes vinrent donc vers les grands prêtres et les Pharisiens, et ceux-ci leur dirent : “Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ?”
                46 Les gardes répondirent : “Jamais homme n’a parlé comme parle cet homme !”
                47 Les Pharisiens leur répondirent donc : “Vous seriez-vous laissé égarer, vous aussi ?
                48 Parmi les chefs, en est-il un seul qui ait cru en lui ? Ou parmi les Pharisiens ?
                49 Mais cette racaille qui ne connaît pas la Loi, ce sont des maudits”.
                50 Nicodème, l’un d’entre eux, celui qui était venu vers [Jésus] précédemment, leur dit : “
                51 Notre loi condamne-t-elle un homme sans que d’abord on l’entende et que l’on connaisse ce qu’il fait ?”
                52 Ils répondirent et lui dirent : “Toi aussi, serais-tu de Galilée ? Scrute, et tu verras que de Galilée il ne se lève pas de prophète”.
                53 Et ils s’en allèrent chacun chez soi.

                Infos,chronologie, localisation



                Hors temps

                historique

                Concerne

                'Celui qui est,

                qui était

                et qui vient'.



                On  dénombre

                plus de 21 expressions qualifiant la Parole, en grec le logos

                ( trois  fois sept)



                ***


                Calendrier des fêtes du Judaisme au temps de Jésus

                calendrierfetes








                 














































                 A Béthanie de Transjordanie,

                avant la première Pâque,

                printemps de

                l'année 28


                Calendrier

                des fêtes du 

                judaïsme au temps 

                de Jésus

                calendrierfetes






















































                  A Béthanie de Transjordanie,

                à l'est du Jourdain.




                Peu de jours avant la Pâque juive de l'an 28,

                première fête de la Pâque juive célébrée par Jésus

                à Jérusalem


                calendrierfetes


                https://www.calameo.com/books/005692956d98935c01561





                Deux disciples

                sont mentionnés:

                André,

                et un autre disciple dont le nom n'est pas précisé. Ne serait-ce pas celui que l'évangéliste appellera ensuite "le disciple que Jésus aimait "?





























































                Jésus quitte Béthanie à l'est du Jourdain et marche vers la Galilée (environ trois jours de marche)




                En Galilée

                à CANA







































                Jésus monte de Cana de Galilée vers Jérusalem.


                Pâque de l'an 28.




                A Jérusalem

                dans le Temple




























                A Jérusalem 


                Nicodème réside probablement à Jérusalem.



                Documents sur

                JERUSALEM 

                (années 25 à 50)

                https://www.thomasjch.one/archeologie.html





                Après l'action de Jésus dans le Temple


                Première fête de Pâque

                mentionnée par l'évangéliste.

                Cette fête des Azymes dure sept jours.


                Calendrier des fêtesdu Judaïsme au temps de Jésus

                calendrierfetes

                ou 

                https://www.calameo.com/books/005692956d98935c01561
















                En Judée

                là où Jean

                baptisait.


                Au bord du Jourdain,

                quelque part




























                Jésus descend en Galilée en passant par la SAMARIE


                Il s'arrête au

                PUITS de JACOB

                Ville de SYCHAR


                Jésus dialogue avec

                LA  FEMME

                de Samarie


















                Jésus se déclare

                Messie, ou Christ.

                "Moi, JE SUIS"-


                Première déclaration d'identité par Jésus


                La relation entre Jésus  et  ses disciples pendant la première année.


                - "Mange"

                - " Ma nourriture"

                - la Moisson est mûre

                - les ouvriers trop peu nombreux...

                - Etonnement devant la relation de Jésus d'égal à égal avec une femme.



                Jésus demeure deux jours chez les gens de la Samarie.



                Des Samaritains

                croient en Jésus sauveur.


                La relation est rétablie entre

                Juifs et Samaritains

























                Jésus ne va pas

                jusqu'en Galilée.

                Il revient à Jérusalem

                pour participer à  une fête du calendrier annuel.


                https://www.calameo.com/books/005692956d98935c01561

                Seconde fête mentionnée par l'évangéliste. S'il s'agit de  la fête de Pourim, l'événement a lieu en février mars de l'année 29.


                Concernant cette fête

                lire Esther 9, 10 à 32.

                Mardochée, Haman,

                Le Roi Assuérus

                Les Juifs, condamnés à disparaître,

                sont sauvés in extrémis.


                 A JERUSALEM

                Jésus se rend dans le temple de la santé, BETHZATHA,

                la piscine aux cinq portiques

                Lieu fréquenté

                par les habitants de Jérusalem, Juifs

                ou romains.


                Documents sur

                JERUSALEM 

                (années 25 à 50)

                https://www.thomasjch.one/archeologie.html






                Le texte ne dit pas que l'homme guéri devient croyant. 

                Jésus guérit sans chercher  à augmenter le nombre de ses disciples.

                Il n'a rien d'un gourou.

                Il respecte la liberté de ceux auxquels il fait du bien.


                Jésus insiste sur la responsabilité de chacun:

                - prendre soin  de sa santé,

                -  se mettre en marche,

                 - devenir conscient. 















                Jésus guérit

                Lire un texte bref pour grand public


                http://www.thomasjch.one/quatriemeevangile.html














































                Repérer les mots employés par Jésus dans cet enseignement.

                L'évangéliste les rapporte pour caractériser l'identité de Jésus,



                Les relations

                entre

                le Père et le Fils


                Entre le Fils

                et les Humains


                Entre le Fils et

                Jean le baptiseur


                Entre le témoignage

                et les oeuvres






                Précisions

                sur la différence entre

                tirer sa gloire

                des humains

                et tirer gloire

                du témoignage

                venant de Dieu.





































































                Jésus se rend en GALILEE (sans traverser la Samarie)


                Non plus à CANA

                mais au bord de la MER de Galilée.

                Une  FOULE l'accompagne

                en voyant son influence sur la santé des personnes malades.

                La Pâque juive

                de l'an 29 est proche.

                Troisième fête juive mentionnée par Jean

                https://www.calameo.com/books/005692956d98935c01561