sacerdoceministere

Sacerdoce , sacrificateurs Ancienne Alliance (AT)

Les MOTS bibliques du SACERDOCE


Hébreu: kohen (sacrificateur, prêtre) Qorban (offrande), Qodesh,Qadesh (sanctifié, consacré)


Grec: hiereus, archihiereus (sacrificateur, prêtre, grand prêtre) - hagion (saint, sanctuaire) - hieron (temple) - thusia (sacrifice)- thuein (sacrifier, immoler)


Latin : sacerdos (prêtre) - sacer (sacré) - sacerdotale- sacrificare, sacrificium (sacrifier, sacrifice) - sanctus (saint)-


Trois faits indiscutables selon les textes bibliques ou de la tradition catholique


1. Ces mots concernent  exclusivement les prêtres ou sacrificateurs du temple de Jérusalem (descendance d'Aaron)


2. Les mots désignant le sacerdoce concernent exclusivement le Peuple de Dieu ( I Pierre 2, 5, 9-10 et Apoc 5,10 et 20, 6)


3. Aucun de ces mots n'est appliqué à Jésus ou à ses apôtres dans les textes du NT.



Un fait historique: en l'an 70, les armées de Titus détruisent le Temple de Jérusalem.

Le sacerdoce et les prêtres chargés d'offrir les sacrifices disparaissent définitivement du Judaïsme.


***

Au fil des siècles, les textes de l'Eglise latine

- respecteront la différence entre "sacerdoce" et "presbyterat"

jusqu'à la séparation de 1054 entre l'Orthodoxie et la Latinité.

- à partir de 1054, dans l'Eglise latine,  "sacerdoce" et "presbyterat". seront souvent confondus.


En français, le mot grec presbyteros aurait dû être traduit par "presbytre".

Les traducteurs français, ne disposant pas du mot  "presbytre", et n'osant pas revenir au mot exact "Ancien",  traduiront "presbyter" par "prêtre"...Faute lourde de conséquences.

Ils respecteront seulement la traduction de l'adjectif "presbytéral", et des substantifs "presbyterat" et "presbyterium".



Le Concile de Trente (1545/1563) utilisera de plus en plus souvent le mot "sacerdos" pour désigner les "presbytres" ou anciens,enracinant ainsi la confusion dommageable (sur quelques rares exceptions, voir Alberigo, tome 3, p. 1513, pour initier une réforme du ministère presbytéral - et p.1523, canons 14 et 15).


Vatican II, 1965, reviendra au juste emploi du mot "presbyter" et non pas "sacerdos" dans son décret "presbyterorum ordinis".




La version française du Code de Droit canonique de 1983 recopie ces erreurs (canons 757 et 759, par exemple) alors que la version originale latine utilise à bon escient le mot "presbyter".

Le Code multiplie des expressions nouvelles comme "ministère sacré", "ministres sacrés"...


Le Catéchisme de l'Eglise catholique de 1992 recopie ces erreurs de traduction française  (entre autres n° 1553, 1554, 1562, 1563), malgré le sous-titre français qui précède le n° 1562 et qui respecte le vrai sens des mots en parlant de "l'ordination des presbytres ".


On relève le même mélange de traductions exacte et de traductions erronnées dans la version française du Rituel de l'ordination au ministère "presbytéral".





***

 








.


Ministère de la Nouvelle Alliance (NT)

Les MOTS du MINISTERE


Hébreu:

zaqen (ancien)

-zabach (offrir) -

-ra'ah (berger, pasteur)


Grec:

-presbyteros (ancien, plus ancien

- presbyterium (ensemble d'anciens)

- episkopos (veillant sur)

- diakonos (serviteur)

- diakonia (service) -

poimen, poimanô (berger, faire paître)

- boskein ( faire paître) -

-apostolos (envoyé, apôtre)


Latin :

- presbyter (ancien, presbytre)

- presbyterium (groupe d'anciens) -

episcopus (veillant sur, évêque)

- diaconus (serviteur, diacre) -

-pastor (pasteur)- missus (envoyé) -

-ministerium (service, ministère)


 Constat indiscutable dans le NT


Les textes du NT choisissent exclusivement

parmi ces mots grecs et latins pour désigner


1. Jésus-Christ

comme "envoyé du Père"

ou "Pasteur

ou "Berger

dans l'accomplissement de  sa mission d'évangélisation,

de sauveur,

de thérapeuthe ou guérisseur

au bénéfice de tous les humains.

2. les "Anciens",

Apôtres ou Envoyés du Christ,

ministres du NT et leurs ministères

au bénéfice de leurs contemporains

et dans l'Eglise de Jésus Christ

Jésus n'était pas "prêtre" puisqu'il n'était pas de la descendance d'Aaron.

Jean le Baptiste, par contre, était prêtre, fils du prêtre Zacharie. Mais il n'assura pas le service dans le Temple de Jérusalem, en fidélité à sa mission : préparer ses contemporains  à accueillir un Sauveur en changeant de comportement et en se faisant plonger dans les eaux du Jourdain.( voir Evangiles , particulièrement l'évangile selon Jean)



En comparant attentivement les textes des Conciles antérieurs 1054 et postérieurs à 1054,

on observe les évolutions du vocabulaire latin et français.


Du Concile de Trente au concile Vatican II, le vocabulaire de l'Eglise catholique romaine privilégie

Sacerdoce,  du Sacré, du Sacrifice, du Sacrificateur,

caractéristiques des Prêtres de l'AT.

Ceux-ci étaient prêtres de père en fils, mariés, et ils assuraient à tour de rôle le service dans le Temple de Jérusalem.


Ces prêtres ont disparu du Judaïsme en l'an 70

avec la destruction du temple de Jérusalem par l'armée romaine de Titus.






































Ministere, Mariage et Célibat

Réflexions sur diverses hypothèses

Ceci n'est pas une enquête, mais un  guide en vue d'un discernement 

poposé particulièrement aux catholiques romains.

Les églises chrétiennes orthodoxe, anglicane, protestante, évangéliques ont des pratiques différentes. 

Le Pape François adhère à l'option courante en rédisant  que le « célibat optionnel » pour les prêtres n’est pas une solution à la pénurie des vocations. Il a ouvert une réflexion sur la possibilité de confier des tâches sacerdotales à des hommes mariés.

Face à la pénurie de prêtres dans de nombreux pays, la question revient régulièrement à l’ordre du jour. Il ajoute une perspective en disant « Il ne faut pas avoir peur».« Les craintes ferment des portes la liberté en ouvre ».


Voici donc les questions que vous pourriez vous poser, comme catholiques romains,

en répondant selon votre intime conviction.


Pour exercer le Ministère presbytéral (ministère de  "prêtre", dans le langage courant, par déformation du mot grec presbuteros, "plus ancien" ) dans l'Eglise catholique latine romaine:


1. Il faut être célibataire  (ou veuf)

Avantages ( raisons d'être pour )


Inconvénients (raisons d'être contre)


2. On peut être marié religieusement (avoir  célébré son mariage religieux sacramentel) avant d'être ordonné au ministère presbytéral.

Avantages (raisons d'être pour )


Inconvénients (raisons d'être contre )


3. Avant d'être ordonné au ministère presbytéral on doit s'engager à rester célibataire.


Avantages


Inconvénients



4. Avant d'être ordonné au ministère presbytéral il n'est pas nécessaire de s'engager à rester célibataire.

Il n'existe  pas de lien définitif et absolu entre ministère et célibat.


Avantages



Inconvénients


5. Celui qui exerce le ministère presbytéral garde la liberté de choisir entre le célibat ou le mariage.

Il peut rester célibataire, ou se marier ( demander de recevoir alors le sacrement de mariage).

Il continue à exercer le ministère presbytéral, quel que soit son choix.


Avantages


Inconvénients



6. Celui qui devient veuf ne peut pas exercer le ministère presbytéral

s'il demande à contracter un second mariage sacramentel.


Avantages


Inconvénients


7. Celui qui se sépare ou divorce peut continuer à exercer le ministère presbytéral.

Celui qui divorce et se remarie civilement doit vivre un temps de reconstruction spirituelle comme tous les chrétiens (selon "Amoris Laetitia") pendant lequel il lui est demandé de ne pas exercer le ministère presbytéral.

Avantages



Inconvénients



8. Un prêtre qui s'est marié religieusement après avoir exercé le ministère ( en renonçant alors à l'exercice du ministère selon la règle disciplinaire de l'Eglise romaine) peut être réintégré dans le ministère tout en continuant à vivre avec son épouse et enfants.


Avantages



Inconvénients


9Il faut tenir compte de l'idée que le ministre ordonné se fait de la FEMME.

S'il ne lui accorde pas la considération que Jésus avait envers elle il doit  prioritairement évoluer , sans considérer que le célibat est un état  plus spirituel que celui du mariage chrétien ! 

Et s'il a personnellement une tendance homosexuelle enracinée..il n'est pas sage de l'ordonner au ministère.



Complements à propos des "Viri Probati"


Compléments sur le ministère selon le Pape François

http://www.thomasjch.com/presbyterat.html