Thomas Didyme  dans le NT




L’un des Douze apôtres de Jésus s’appelait Thomas. Son  nom est mentionné dans les 4 listes d’apôtres fournies par le NT. 

Plus que d’autres, il a bénéficié d’une grande notoriété comme type même de celui qui ne croit pas ce que les autres lui disent. A ne pas confondre avec l’incroyant, celui qui n'a pas la foi.


Alors que les trois évangiles et les Actes des apôtres se contentent de placer son nom dans leurs listes des Douze,

le quatrième évangile, qui ne fournit pas cette liste, nous parle de Thomas dans 5 circontances.


La première nous prouve l’attachement de Thomas à la personne de Jésus.

         Déjà condamné par les autorités religieuses du Judaïsme, et contraint à se cacher loin de Jérusalem, Jésus apprend la mort de son ami Lazare. Il décide de venir à Béthanie, aux portes de Jérusalem.. “11:8 Les disciples lui répondirent: "Maître, il y a très peu de temps on cherchait à te tuer à coups de pierres là-bas et tu veux y retourner?" 11:9 Jésus leur dit: "Il y a douze heures dans le jour, n'est-ce pas? Si quelqu'un marche pendant le jour, il ne trébuche pas, parce qu'il voit la lumière de ce monde. 11:10 Mais si quelqu'un marche pendant la nuit, il trébuche, parce qu'il n'y a pas de lumière en lui.”. 

        11:16 ...Alors Thomas- surnommé le Jumeau- dit aux autres disciples:

         “Allons-y, nous aussi, pour mourir avec notre Maître!”.

        Libre dans ses prises de position, courageux, montrant son attachement profond envers Jésus, tel nous apparaît Thomas. L’évangéliste mentionne au passage que le nom de Thomas en araméen signifie jumeau, et il le traduit en grec: Didyme.



Seconde mention pendant le dernier repas de Jésus avec ses disciples.

        L’évangéliste a déjà parlé de Judas et de Pierre. Voici qu’il parle maintenant de Thomas.

       Jésus vient d’inviter ses disciples à garder la paix du coeur et à placer leur foi en lui tout comme en Dieu. “ Thomas lui dit: "Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous en connaître le chemin?"

       14:6 Jésus lui répondit: "Je suis le chemin, la vérité, la vie. Personne ne peut aller au Père autrement que par moi. 14:7 Si vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, vous l'avez vu"


         Thomas ose poser des questions: plus précisément, il pose  les questions que les autres se posent mais qu’ils n’osent pas exprimer. Voici un disciple qui cherche à comprendre et qui nous a permis de connaître la façon dont Jésus se définit: Chemin vers le Père, Vérité, Vie.



 

Troisième mention: après la résurrection de Jésus.

         Thomas était absent au soir de la première manifestation de Jésus aux Onze.

         Pourquoi? Aurait-il perdu confiance? Se serait-il éloigné de la communauté des disciples ? Etait-il en désaccord avc eux? 

         En tout cas, il n’a pas vu le ressuscité

         et il n’a pas confiance dans la parole de ceux qui prétendent l’avoir vu.

         Il n’a confiance qu’en lui-même, il croit seulement  ce qu’il vérifie.

         Il affirme donc:”Si je ne vois pas la marque des clous dans ses mains, si je ne mets pas mon doigt à la place des clous et ma main dans son côté, je ne croirai pas.”



Quatrième mention, la plus célèbre.

        Une semaine plus tard, les disciples de Jésus étaient de nouveau réunis dans la maison,

              et Thomas était avec eux.   

         Les portes étaient fermées à clé, mais Jésus vint et, debout au milieu d'eux, il dit:

         “La paix soit avec vous!” 20:27  

         Puis Jésus dit à Thomas:

            “Mets ton doigt ici et regarde mes mains; avance ta main et mets-la dans mon côté.  

              Cesse de douter et crois!” 20:28

         Thomas lui répondit:” Seigneur de moi, et Dieu de moi !”     20:29

         Jésus lui dit:

               “C'est parce que tu m'as vu que tu as cru?

                Heureux sont ceux qui croient sans m'avoir vu!”

    


               Thomas représente ainsi le disciple qui reconnaît son peu de confiance envers les autres,

               qui est pleinement convaincu de la nouvelle présence du Christ au milieu du monde,

                        d'une présence invisible mais oh combien attentive à nos pensées les plus intimes.


                Notez au passage que l’évangéliste ne nous dit pas si Thomas a effectivement touché les plaies du ressuscité. Il relate par contre sa proclamation de foi extrêment forte, complète, personnelle:

               Tu es le Seigneur de moi, le Dieu de moi: mon Seigneur et mon Dieu. 


         L’évangéliste conclut alors son évangile sur cette puissante adhésion de foi:

         “Jésus a fait encore, devant ses disciples,

          beaucoup d'autres signes miraculeux qui ne sont pas racontés dans ce livre.  20:31

                Ce qui s'y trouve a été écrit pour que vous croyiez

                      que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu.

                      Et si vous croyez en lui, vous aurez la vie par lui.” (Jn 20)



        La cinquième et dernière mention de Thomas se trouve dans le chapitre 21,  probablement rédigé par des disciples de l’évangéliste. Il y est question de la dernière manifestation du ressuscité au bord du lac de Galilée.

        Sept disciples sont là, ensemble, prêts à partir en pêche à l’invitation de Simon-Pierre.

        Or, immédiatement après Simon-Pierre, l’évangéliste mentionne le nom de Thomas.

        Pourquoi?

        Probablement parce que ce disciple avait pris une place importante dans la première communauté chrétienne.

        En raison de sa profession de foi.

        Parce qu’il représentait aussi le double besoin des humains:

              faire confiance ET comprendre:

               croire ET comprendre le bien-fondé de ce qu’on croit:

                engager son coeur ET sa raison dans la même adhésion. 

 

          Voici le genre de disciple dont Thomas me semble être le modèle,

               si je  comprends bien le quatrième évangile.

              Et, puisque l’évangéliste ne parle jamais du jumeau de Thomas,

              ne serait-ce  pas une façon de nous dire que chaque chrétien est le jumeau de Thomas?

                     Jean Charles Thomas  (4 février 2021)


Il existe également un "évangile de Thomas", considéré comme "apocryphe", et que vous pouvez trouver sur internet. Il date du second siècle.


http://ekladata.com/6BsYC-GKcWOumqiXBqEK_nufe1g/EVANGILE-de-THOMAS.pdf