Jn 2, 1 à 12

Troisième ensemble,


1

Et le jour, le troisième (tritè), il y eut une noce (gamos) à Cana de la Galilée,  et la mère de Jésus était là.

2

Et Jésus fut aussi (kai) invité à la noce et ses disciples (kai oi mathètai).

3

Et le vin manquant (usterèsantos) , la mère de Jésus lui dit: «Ils n'ont pas de vin» (oinon ouk ekousin).

4

Et Jésus lui dit: «Quoi à moi et à toi, femme? (ti emoi kai soi, gunai) Mon heure n'est pas encore venue» (oupô èkei è ôra mou) .

5

la mère de lui dit aux serviteurs (diakonoi): «Quoi qu'il vous dise faites (o ti an legè umin poièsate)».

6

Etaient là six jarres en pierre (èsan de lithinai udriai) posées (keimenai) selon la purification (kata ton katharismon) des Juifs,  chacune ayant place pour deux ou trois mesures (kôrousai ana metrètas duo è treis).

7

Jésus leur dit: «Remplissez d'eau les jarres» (gemisate tas udrias udatos). Et ils les remplirent jusqu’en haut (kai egemisan autas eôs anô).

8 Et il leur dit « puisez maintenant (antlèsate nun) et apportez au chef du repas (arkitriklinô).

Et eux apportèrent (oi de ènegkan).

9

et quand le chef du repas  goûta l'eau devenue vin (to udôr oinon gegenèmenon)  et il ne savait pas d'où il est (ouk èdei pothèn estin), et les serviteurs savaient (oi de diakonoi èdeisan)  les ayant puisé l’eau (oi èntlèkotès to udôr)  le chef du repas appelle (phônei) le marié (ton numpfion).

10

et il lui dit: (kai legei autô) «Tout humain propose d'abord le bon vin et quand ils sont ivres (otan methusthosin), le moins bon (ton elassô).  Toi, tu as gardé (tetèrekas) le bon vin ( ton kalon)  jusqu'à maintenant ( eôs arti)»!

11

Le Jésus fit ce principe (arkèn tôn sèmeiôn) à Cana de la Galilée, et il manifesta sa gloire (ephanerôsen doxan) et ses disciples crurent (episteusan) en lui (eis auton).

12

Après ceci, il descendit à Capharnaüm, lui et sa mère, et ses frères et ses disciples et ils ne demeurèrent pas (emeinan) de nombreux jours(ou pollas èmeras).


Jn 2, 13 à 25

Quatrième ensemble


13

La Pâque des Juifs était proche (to paska tôn judaiaôn) et Jésus monta à Jérusalem(anebè eis Ierosoluma).

14

Et il trouva (euren)dans le temple (ierô) les vendant(tous pôlountas)  bœufs et moutons et colombes (boas kai probata kai peristeras) et les changeurs de monnaie (kermatistas) assis(kathèmenous).

15

Et ayant fait un fouet à partir de cordes (poièsas phragellion ek skoiniôn) il les jeta tous dehors (exebalen) hors du temple(ierou) et les moutons et les bœufs,  et il répandit la monnaie(exekeen to kerma) et il renversa les tables (anetrepsen trapezas ).

16

et il dit à ceux qui vendaient les colombes (tois ta peristeras pôlousin) «Enlevez tout cela d'ici (arate tauta entheuthen), et ne faites pas de la maison de mon Père (ton oikon tou patros mou) une maison de commerce (oikon emporiou)».

17

Ses disciples se souvinrent qu'il est écrit: «Le zèle de ta maison me dévorera» (o zèlos tou oikou sou kataphagetai me).( psaume 68/69 v.10).

18

Les Juifs répondirent alors et lui dirent: «Quel signe nous montres-tu que tu fais ces choses ? ( ti sèmeion deiknueis èmin oti tauta poieis ?)

19

Jésus répondit et leur dit (apekritè kai eipen) : «Détruisez ce sanctuaire (lusate ton naon touton) et, en trois jours (en trisin èmeras), je le relèverai (egerô) ».

20

Les Juifs lui dirent alors: ce sanctuaire a été construit en quarante six ans (tesserakonta kai ex etesin oikodomothè) et toi tu le relèveras en trois jours»? (kai su en trisin èmeras egereis auton ?)  ,

21

Celui-là parlait au sujet du sanctuaire de son corps. (ekeinos elegen peri tou naou tou sômatos autou).

22

Quand donc il fut relevé d'entre les morts (ote oun ègerthè ek nekrôn), ses disciples se souvinrent qu'il disait ceci (emnèthèsan oti touto elegen), et ils eurent foi à l'écriture (episteusan tè graphè) et à la parole ( kai tô logô) que le Jésus avait dite.

23

Et comme il était à Jérusalem pendant la pâque (en tô paska) nombreux eurent foi en son nom (polloi episteusan eis  to onoma autou)voyant de lui les signes qu’il faisait (theôrounntes autou ta sèmeia a epoiei).

24

Jésus, lui, quant à lui ( autos de Jèsous ouk episteuen autois) ne croyait pas en eux, à cause que lui les connaissait tous (dia to auton ginôskein pantas),

25

et parce qu’il n’avait pas besoin que quelqu’un témoigne au sujet de l‘humain (kai oti ou kreian eiken ina tis marturèsè peri tou anthrôpou ), lui-même en effet connaissait ce qui était dans l’humain (autos gar ginôsken ti èn en tô anthrôpô).  






Commentaires en attente

Références bibliques

Osée 6,1-2 , Apoc 4,7; 21,19 et bcp d'autres passages dans Apoc...

Ps 69/70,1


***



Traduction CCVCheyns Vrignaud

En attente

Infos,chronologie, localisation








Cana de Galilée


Premiers mois de l'année 29

















Lire

Osée 2, 16 à 22

Psaume 44/45,

1 à 18 



































Bord de la mer de Galilée:

Capharnaüm 






Jésus marche de la Galilée jusqu'à Jérusalem

probablement par la route longeant le Jourdain.

Au minimum 3 jours de marche.


Jérusalem


Pâque juive

année 29


Cette pâque n'est pas mentionnée par les Synoptiques selon lesquels Jésus monte à Jérusalem seulement pour la Pâque de l'année 30, année de sa mort.