Jn 6, 1 à 15

Onzième ensemble


Traduction de JCT


1 Après ces choses, Jésus s’en alla de l’autre côté de la mer de Galilée de Tibériade.
2 Une foule nombreuse l’accompagnait (ekoloutethei) parce qu’ils observaient (etheôroun) les signes (semeia) qu'il faisait sur les asthéniques (asthenountôn) .


3 Jésus donc monte (anelthen) sur la montagne (oros) et là il était assis (ekatheto) avec ses disciples.


4 D'autre part, la Pâque (paska) , la fête des Juifs, était proche (eggus) .


5 Levant alors les yeux, Jésus voit qu’une foule nombreuse (poluss oklos) vient vers lui (erketai) , il dit à Philippe:

«d’où achèterons-nous des pains (artous)  pour que ceux-ci mangent ? »

6 parlait-il ainsi pour l'éprouver (peirazôn)  ?  lui, en effet, savait (edei)   ce qu'il était sur le point de faire (emellen poiein) .


7 Philippe lui répondit:

«Deux cents deniers (dènariôn)de pain ne suffisent pas pour que chacun prenne un petit morceau (braku) .»


8 André, un de ses disciples,

le frère de Simon-Pierre, lui dit:
9 «un enfant ici a cinq pains d'orge (krithinous) et deux poissons  (opsaria) mais qu'est-ce que cela pour tant de gens?»


10 Jésus dit: «Faites les gens s’allonger à terre» (anapesein).

En effet il y avait beaucoup d'herbe à cet endroit.

Ils s'assirent (anepesan) donc;

les hommes (andres) étaient

environ cinq mille.


11  Jésus prend alors les pains,

et rend grâce (eucharistèsas)

et distribue (diedôken) aux gens allongés à terre,

de même aussi avec les poissons (opsariôn)  autant qu'ils voulaient (ethelon).


12 Lors donc qu'ils sont rassasiés (eneplesthesan), (Jésus) dit à ses disciples: «Rassemblez les morceaux en surplus, afin que rien ne soit perdu (apolètai).»


13 Ils rassemblèrent (sunegagon) donc et ils emplissent

douze paniers (kophinous)

des morceaux venant des cinq pains d'orge (krithinôn)

qui avaient été en surplus à ceux qui avaient mangé (bebrôkousin).


14 Alors donc les gens voyant le signe qu'il faisait, dirent:

«Celui-ci est vraiment le Prophète, celui qui vient (erkhomenos) vers le monde.»


15 Alors Jésus, connaissant qu’ils sont sur le point de l'enlever (arpazein) pour le faire roi (basilea), se retire à nouveau,

seul, dans la montagne.


.



*******



Jn 6, 16 à 24

Douzième ensemble

16  Comme, d'autre part, le soir advient (opsia) ,

ses disciples descendent sur la mer.
17  et montent dans un bateau (ploion) et vont au-delà de la mer vers Capharnaüm.

C’est déjà l'obscurité (skotia)

et Jésus n’était pas encore allé (eleluthei)  vers (pros) eux.


18 Un grand vent (anemou) soufflait (pneontos)

et la mer s’agitait (diegeireto).
19 Ayant alors ramé environ vingt-cinq à trente stades,

ils voient (theorousin) Jésus marchant (peripatounta) sur la mer

et devenir proche du bateau,

et ils ont peur (ephobetesan).


20 D’autre part Jésus leur dit: «Moi je suis,(egô eimi)

n'ayez pas peur!»
21 Ils voulaient alors le prendre dans le bateau, et aussitôt le bateau toucha terre ( ges) vers laquelle ils se dirigeaient (upegon)  .


22 Le lendemain,

la foule se tenant sur l'autre rive, ils voient qu'il y avait là

un seul petit bateau (ploiarion) ,

et que Jésus n’était pas avec ses disciples dans leur barque (ploion) , ceux-ci étaient partis seuls.
23 D’autres petits bateaux (ploiaria) vinrent de Tibériade

près de l'endroit où ils avaient mangé le pain

le Seigneur rendant grâce (eucharistesantos).
24 Quand donc la foule constate que ni Jésus ni ses disciples

ne sont là,

ils montent dans les barques (ploiaria) et ils s'en vont  à Capharnaüm, cherchant (zetountes) Jésus.



Jn 6, 24 à 71

Treizième ensemble



25 Et le trouvant de l'autre côté de la mer, ils lui disent: «Rabbi, quand es-tu arrivé ici?»
26 Jésus leur répondit et leur dit: «En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez non pas parce que vous voyez des signes (semeia)  mais parce que vous mangez des pains à satiété (ekortasthete) .
27 Mettez-vous à l’œuvre (ergazesthe) non pour la nourriture périssable, mais pour la nourriture qui demeure en vie éternelle (zôen aiônion), celle que le Fils de l'homme vous donnera, lui que Dieu le Père marque de son sceau (esphragisen)».
28 Ils lui disent alors: «Que nous faut-il faire pour travailler aux oeuvres de Dieu?»
29 Jésus leur répondit et leur dit: «Voici l'oeuvre de Dieu, croire en celui qu'Il a envoyé (apesteilen)».


30 Ils lui disent donc:

«Mais toi, quel signe fais-tu,

pour que nous voyions

et que nous te croyions?

Quelle œuvre fais-tu?
31 Au désert, nos pères ont mangé la manne, ainsi qu'il est écrit: Il leur a donné à manger un pain (arton) venant du ciel.»



32 Jésus leur dit alors:

«En vérité, en vérité, je vous le dis, ce n'est pas Moïse qui vous a donné le pain du ciel,

mais mon Père qui vous donne le pain venant du ciel,

le véritable (alethinon) .
33 car le pain de Dieu

est celui qui descend du ciel

et qui donne la vie (zoe)  

au monde (kosmou).»


34 Ils lui dirent alors:

«Seigneur, donne-nous toujours

ce pain-là!»


35 Jésus leur dit:

«Moi je suis (egô eimi )

le pain de vie.

Celui qui vient vers moi

n'aura jamais faim (peinase);

et celui qui croit en moi

jamais n'aura soif (dipsesei).
36 Mais je vous l'ai dit,

et vous avez vu (eôrakate) ,

et vous ne croyez pas.
37 Tout ce que le Père me donne arrivera à moi, et celui qui vient à moi je ne le jette pas dehors (exô),
38 car je suis descendu du ciel

non pour faire ma volonté

mais la volonté de celui

qui m’envoie (pempsantos).
39 et voici la volonté

de celui qui m’envoie,

que je ne perde (apolesô)

aucun de ceux qu’il m’a donnés mais que je le ressuscite (anastesô)  au dernier jour (eskate emera).
40 car telle est la volonté

de mon Père,

que quiconque voit (theôrôn)

le Fils et croit en lui

ait la vie éternelle (zôen aiônion),

et moi je le ressusciterai (anastesô) au dernier jour (eskate emera).»


41 Les Juifs murmuraient (egogguzon)  donc sur lui

parce qu'il avait dit:

«Je suis le pain descendant (katabas) du ciel.»
42 Et ils disaient:

«celui-ci n’est-il pas Jésus,

le fils de Joseph? Ne connaissons-nous pas son père et sa mère? Comment maintenant dit-il:

‹Je suis descendu du ciel›?»


43 Jésus répondit et leur dit:

«Ne murmurez (egogguzete) pas entre vous!
44 Personne ne peut venir vers moi si le Père qui m’envoie (pempsas) ne l'attire (elkuse),

et moi je le ressusciterai (anastesô) au dernier jour (eskate emera)» .


45 Il est écrit dans les prophètes: tous seront instruits (didaktoi)  par Dieu. Et quiconque entend ce qui vient du Père et apprend (mathôn) vient à moi.
46  nul n'a vu le Père sinon celui qui vient de Dieu.

Lui il a vu (eôraka) le Père.


47 En vérité, en vérité,

je vous le dis, celui qui croit (pisteuôn) a la vie éternelle (zôen aiônion).


48 Moi je suis (egô eimi)

le pain de vie.
49 vos pères ont mangé la manne dans le désert , et ils sont morts.


50 Tel est le pain descendant du ciel que celui qui en mange

ne mourra pas (me apothanè).


51 «Moi je suis (egô eimi) le pain,

le vivant, descendant du ciel.

Si quelqu’un mange de ce pain

il vivra pour l'éternité (zèsei eis ton aiônia).


Et d’autre part le pain

que je donnerai est ma chair (sarx)  au bénéfice (uper)

de la vie du monde (kosmou).»


52 Les Juifs débattaient donc entre eux en disant:

«Comment celui-là peut-il nous donner sa chair (sarx) à manger?»


53 Jésus leur dit donc :

«En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez  pas (phagete)

la chair (sarx) du Fils de l'homme et si vous ne buvez pas (pinete)

son sang (aima) ,

vous n'avez pas la vie (zoe) en vous.


54 Celui qui mange (trôgon)

ma chair et boit mon sang

a la vie éternelle (zôen aiônion) ,

et moi, je le ressusciterai (anastesô) au dernier jour (te eskate emera) .


55 Car ma chair (sarx) est vraie nourriture (brôsis),

et mon sang vraie boisson (posis) .


56 Celui qui mange (trôgon)  ma chair (sarx) et boit  (pinôn) mon sang (aima) demeure (menei) en moi et moi en lui.


57 De même que le  Père m’a envoyé (apesteilen)

lui le vivant ( o zôn)

et que je vis par (dia) le Père,

ainsi qui me mange (trôgon)  

celui-là vivra (zesei) par (dia) moi.


58 Tel est le pain,

celui qui descend (katabas) du ciel, différent de celui que vos pères ont mangé et ils sont morts.


Celui qui mange (trôgôn) ce pain vivra pour l'éternité (zesei eis ton aiôna.»
59 Il dit cela (didaskôn) dans la synagogue à Capharnaüm.


60 Alors, beaucoup ( polloi)de ses disciples entendant disent: «Dure cette parole! Qui peut l'entendre?»


61 Jésus, sachant d’autre part que ses disciples murmurent (gogguzousin) au sujet de ceci

leur dit: «ceci vous fait chuter(skandalizei )?
62 Et si vous voyiez le Fils de l'homme montant (anabainon) là où il était en premier (to proteron)?
63 l'Esprit ( pneuma) est ce qui fait vivre, la chair n’aide à rien (ouk ophelei) . Les paroles (remata) que je vous ai dites (lelaleka) sont esprit (pneuma ) et sont vie (zoè).
64 Mais il est parmi vous certains qui ne croient pas (pisteusousin).»


Jésus savait en effet dès le commencement (archè) qui sont ceux qui ne croient pas (pisteusontes)  et qui est celui qui le livrera (paradôsôn).
65  et il dit: «à cause de cela je vous ai dit: ‹Personne ne peut venir à moi (pros me) si cela ne lui est donné (dedomenon) hors (ek) du Père.»


66 A partir de cela beaucoup de ses disciples s'en vont en arrière (apèlthon eis ta opisô) et ne marchent ( periepatoun) pas plus longtemps (ouketi) avec lui.


67  Jésus dit donc aux douze:

«Et vous aussi ne voulez-vous pas vous en aller (upagein)?»


68 Simon-Pierre lui répond donc: «Seigneur, vers qui irions-nous?

Tu as des paroles (remata)

de vie éternelle (zoes aiôniou).
69 Et nous, nous avons cru (pepisteukamen)

et nous avons connu (egnôkamen) que tu es le Saint (agios) de Dieu.»


70 Jésus leur répond:

«N'est-ce pas moi qui vous ai choisis (exelexamen)

vous les Douze?

et l'un de vous est un diable (diabolos)!»


71 Il désignait ainsi Judas, fils de Simon l'Iscariote, car c'était lui

qui allait (emellen) le livrer (paradidonai), l'un des Douze.



Commentaires JCT et  CCV

Infos, chronologie, localisation, évocations


Au bord de la MER de TIBERIADE















avant la fête

de Pâque

de l'année 29


Printemps 29



La foule présente

et à nourrir.

Evaluation du coût.


Jésus associe des disciples  à l'évaluation:



Philippos (culture grecque)






Andreas (culture grecque)







S'allonger, évoque l'attitude autour d'une table de repas (Jn 13)





Eucharistesas évoque l'eucharistie, l'action de rendre grâce et de témoigner de la reconnisance.









Apoletai évoque la brebis perdue que le berger va chercher pour la sauver (Lc 15)





Qui est Jésus ? 

LE prophète qui vient vers les gens.




Qui est Jésus ? 

Une personne libérée des intérêts et succès personnels

















Qui est Jésus ?

Une personne de lumière 


et de pacification,

engagée contre les peurs des humains,






Une personne ayant les pouvoirs du Dieu créateur,,,,,







et de Ywhw le Dieu libérateur du peuple d'Istaël 

















Une personne qui intéresse et dont on recherche la proximité



















Une personne qui interpelle les consciences

 et questionne au sujet des raisons de vivre

















Réactions courantes des gens questionnés:

au nom de qui parles-tu ?

 







Es-tu plus important que Moïse  ou Jacob ? (cf dialogue avec la femme de Samarie, Jn 4,12)


Ta relation avec Yhwh?



Peux-tu apaiser nos faims spirituelles et nourrir les humains ? 



JE SUIS le PAIN donné par Ywhw

à nos ancêtres

dans la

traversée du désert...


Associer les expressions courantes:

- Manger et boire, c'est prendre un repas

- La chair et sang, c'est ce qui constitue toute personne humaine (Jn 1,13)

- Vivre, faire vivre et relever de toute attitude de mort (Jn 11, 23-28)






- dans le présent et dans l'à-venir



















- grâce au Père de tous et non pas par un pouvoir personnel





-ce don est accueilli par celui qui croit






Observer les affirmations qui répètent la même chose sous des formes différentes,

















































- Demeurer dans signifie être en relation avec quelqu'un


















Les affirmations de cet homme sont

in-croyables, invraisemblables,


Impossible de suivre une personne aussi déraisonnable.

















- Restons-en à nos croyances habituelles










-Seuls restent quelques fidèles


- douze nombre symbolique



- la majorité abandonne


-cet abandon est aussi l'oeuvre de l'opposant à Ywhw, Satant en hébreu, Diable en grec.


Judas de Simon Iscarioth le personnifie.

Alors qu'il a été choisi par Jésus.

- Il livre Jésus, d'autres le livreront à la mort,  Jn18,30, les plus hautes autorités religieuses)





























































Signes

vus


Manger

Boire



Vie








CROIRE



















PAIN


donné

par 

le PERE














Faim


Soif

















Relever

de la mort





Réveiller

du sommeil 

de lamort.











































Manger

la PAROLE

faite chair,

et sang:


devenue

Homme

Jn 1

























































Marcher avec

ou quitter

































Livrer