Chapitre 10

Traduction Osty Trinquet


1 En vérité, en vérité je vous le dis : Celui qui n’entre point par la porte dans le bercail des brebis, mais l’escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un brigand.
2 Celui, au contraire, qui entre par la porte est un berger des brebis.
3 C’est à lui que le portier ouvre, et les brebis écoutent sa voix ; et il appelle ses brebis, les siennes, chacune par son nom, et il les emmène.
4 Quand il les a toutes fait sortir, il marche devant elles, et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix.
5 Elles ne suivront pas un étranger, mais elles le fuiront, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers”.
6 Telle est la similitude que leur dit Jésus, mais ils ne connurent pas de quoi il leur parlait.
7 Jésus dit donc de nouveau : “En vérité, en vérité je vous dis que moi, je suis la porte des brebis.
8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont pas écoutés.
9 Moi, je suis la porte : si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; et il ira et viendra, et il trouvera pâture.
10 Le voleur ne vient que pour voler, et égorger, et faire périr. Moi, je suis venu pour qu’on ait la vie, et qu’on l’ait surabondante.
11 Moi, je suis le Berger, le bon [berger]. Le berger, le bon [berger], livre sa vie pour les brebis.
12 Le mercenaire, celui qui n’est pas berger, à qui n’appartiennent pas les brebis, voit-il venir le loup, il laisse là les brebis et s’enfuit ; et le loup les emporte et les disperse.
13 C’est qu’il est mercenaire et n’a point souci des brebis.
14 Moi, je suis le Berger, le bon [berger] ; et je connais mes brebis et mes brebis me connaissent,
15 comme le Père me connaît et que moi je connais le Père. Et je livre ma vie pour les brebis.
16 J’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de ce bercail ; celles-là aussi, il faut que je les conduise ; et elles écouteront ma voix, et il y aura alors un seul troupeau, un seul Berger.
17 Voilà pourquoi le Père m’aime : parce que moi je livre ma vie pour la reprendre.
18 Personne ne me l’enlève, mais moi, je la livre de moi- même. J’ai pouvoir de la livrer et j’ai pouvoir de la reprendre : tel est le commandement que j ai reçu de mon Père”.
19 Il y eut de nouveau une division parmi les Juifs à cause de ces paroles.
20 Beaucoup d’entre eux disaient : “Il a un démon, et il est fou ! Pourquoi l’écoutez-vous ?”
21 D’autres disaient : “Ce ne sont pas là histoires de démoniaque ; est-ce qu’un démon peut ouvrir les yeux des aveugles ?”
22 Arriva alors à Jérusalem la fête de la Dédicace. C’était l’hiver,
23 et Jésus circulait dans le Temple sous le portique de Salomon.
24 Les Juifs donc l’entourèrent et lui dirent : “Jusques à quand nous tiendras-tu l’âme en suspens ? Si c’est toi, le Christ, dis-le-nous ouvertement”.
25 Jésus leur répondit : “Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les oeuvres que moi je fais au nom de mon Père, ce sont elles qui témoignent à mon sujet ;
26 mais vous, vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis à moi.
27 Mes brebis à moi écoutent ma voix, et moi je les connais, et elles me suivent ;
28 et moi je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais, et nul ne les arrachera de ma main.
29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et nul ne peut rien arracher de la main de mon Père.
30 Moi et le Père, nous sommes un”.
31 Les Juifs apportèrent de nouveau des pierres pour le lapider.
32 Jésus leur répondit : “Je vous ai montré, venant du Père, beaucoup de belles oeuvres ; pour laquelle de ces oeuvres voulez-vous me lapider ?”
33 Les Juifs lui répondirent : “Ce n’est pas pour une belle oeuvre que nous voulons te lapider, mais pour blasphème, et parce que toi, étant un homme, tu te fais Dieu”.
34 Jésus leur répondit : “Ne se trouve-t-il pas écrit dans votre Loi : Moi, j’ai dit : vous êtes des dieux ?
35 Que si [la Loi] a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée ―et l’Écriture ne peut être abolie !―
36 celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous [lui] dites, vous : Tu blasphèmes ―parce que j’ai dit : Je suis Fils de Dieu !
37 Si je ne fais pas les oeuvres de mon Père, ne me croyez pas ;
38 mais si je les fais, quand même vous ne me croiriez pas, croyez les oeuvres, afin de connaître une fois pour toutes que le Père est en moi et moi dans le Père”.
39 Ils cherchaient donc de nouveau à l’appréhender, et il échappa à leurs mains.
40 Et il s’en alla de nouveau de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean était d’abord à baptiser, et il demeurait là.
41 Et beaucoup vinrent vers lui, et ils disaient : “Jean n’a fait aucun signe, mais tout ce qu’a dit Jean de celui-ci était vrai”.
42 Et là beaucoup crurent en lui.

Traduction CCV Cheyns Vrignaud

Infos, chronologie, localisation


Ville de Jerusalem


Fin de l'année 29


En approche

de la fête de la Dédicace du Temple ,


décembre 29