Chapitre 21

Traduction  de JCThomas, 3 juin 2020


1.Après ces choses le Jésus se manifesta (ephanerôsen) lui-même encore aux disciples sur la mer (epi thalassa), celle de Tibériade.

 

2.Etaient ensemble Simon Petros et Thomas, celui étant dit Jumeau, et Nathanaël, celui venant de Cana de la Galilée, et ceux de Zébébée, et deux autres d’entre les disciples de lui.

 

3.Simon Petros leur dit : je vais pêcher. Ils lui disent : nous allons nous aussi avec toi. Ils sortirent et montèrent dans le bateau (ploion).Et en cette nuit-là ils ne prirent rien.

 

4.D’autre part, l’aube étant déjà advenue, Jésus se tient sur le rivage,(agialon). Cependant les disciples ne savaient pas que c’est Jésus.

 

5.Jésus leur dit alors, enfants (paidia) avez-vous quelque chose à manger (prosphagion)? Ils lui ont répondu non.

 

6.D’autre part il leur dit Jetez le filet (diktuon) vers les droites (dexia) du bateau (ploion) et vous trouverez. Ils jetèrent donc et ils n’avaient plus la force de le tirer à cause de la multitude (plethous) des poissons(ikthuon).

 

7 Le disciple, celui-là que Jésus aimait(ègapei) dit alors à Petros C’est le Seigneur (o kurios estin). Simon alors Petros ayant entendu que c’est le seigneur (o kurios estin) ceignit (diekzôsato) le vêtement (ependutè), en effet il était nu (gumnos) et il se jeta lui-même dans la mer.

 

8.Pour leur part les autres disciples venaient (elthon) dans le petit bateau (ploiariô), en effet, ils n’étaient pas loin de la terre () mais à environ deux cents coudées(pêkôn) , tirant (surontes) le filet des poissons (iktuôn).

 

9.Lorsqu’alors ils sortent (apebèsan) sur la terre, ils voient (blepousin) un tas de charbon étendu sur la terre et du petit poisson(opsarion) posé dessus et du pain (arton).

10.Le Jésus leur dit, apportez des poissons (opsarion) que vous avez pris (epiasate) maintenant.

 

11.Simon Petros monte (anebè) alors et tire (eilkusen)le filet (diktuon) vers la terre, plein de grands poissons (iktuôn), cent cinquante trois, et le filet ne se déchira pas (eskisthè) malgré le nombre (tosountôn).

 

12.Jésus leur dit alors : venez (deute) prendre le repas (aristèsate). Et aucun des disciples n’osait lui poser la question, toi, qui es-tu ,(su tis ei) sachant qu’il est le Seigneur

13.Jésus vient (erketai)et prend le pain (arton) et il donne à eux, et de même les poissons (opsarion).

 

14.Ceci est déjà la troisième manifestation (ephanerôthè) de Jésus  aux disciples après son réveil (egertheis)d’entre les morts.


15.Quand alors ils eurent pris le repas (eristhesan) Jésus dit à Simon Petros, Simon (fils) de Jean, m’aimes-tu (agapas) plus (pleon)  que ceux-ci ? Il lui dit Oui, Seigneur, tu sais que j’ai de l’amitié (philô) pour toi. Il dit à lui, fais paître (boske)  mes agneaux (arnia).

16.Il dit à lui encore une deuxième fois : Simon de Jean,m’aimes-tu (agapas) ? Il dit à lui, oui, Seigneur,tu sais que j’ai de l’amitié (philô) pour toi. Il lui dit fais paître (poimane) mes brebis (probata)..

17.Il lui dit la troisième fois, Simon de Jean, as-tu de l’amitié (phileis) pour moi ? Le Petros est affligé (elupèthè) qu’il lui ait dit la troisième fois as-tu de l’amitié (phileis) pour moi ? Et il lui a dit, Seigneur, toi tu sais toutes choses, toi tu connais que j’ai de l’amitié (philô)pour toi.

Jésus lui dit :fais paître(boske) mes brebis (probata).

 

18.Amen, Amen je dis à toi : quand tu étais plus jeune (neôteros), tu (te) ceignais (ezônnues) toi-même et tu marchais (periepateis) là où tu voulais (etheles). D’autre part, quand tu seras devenu vieux (gerases) tu étendras les mains (ekteneis), et un autre (allos) te ceindra (dzôsei) et te portera (oisei) là où tu ne veux pas (theleis).

19.Il dit ceci (en) signifiant (sèmainôn) par quelle mort (thanatô) il rendrait gloire (dokzasei) à Dieu. Et ayant ainsi parlé, il lui dit, accompagne-moi (akolouthei).

 

20.Se retournant (epistrapheis) le Petros voit (blepei) l’accompagnant (akolouthonta) le disciple que Jésus aimait (egapa), celui aussi qui s’est penché (anepesen) pendant le souper (deipnô) sur sa poitrine (stethos) et a dit, Seigneur, qui est celui qui te livre (paradidous) ?

21.Le Petros l’ayant donc vu dit à Jésus, Seigneur, et celui-ci quoi (ti) ?

22.Jésus lui dit : si (ean) je veux qu’il demeure (menein) jusqu’à ce que je vienne (erkomai) quoi à toi (ti pros se) ? Toi, tu m’accompagnes (akolouthei).

 

23.Sortit (exelthen) alors cette parole( logos) vers les frères (adelphous) que ce disciple-là ne meurt pas (apothneskei) . Jésus ne lui a pas dit qu’il ne meurt pas (apothneskei) mais si (ean) je veux (thelô) qu’il demeure(menein) jusqu’à ce que je vienne (erkomai) quoi à toi (ti pros se) ? (absent de certains manuscrits).

 

24.Celui-ci est le disciple témoignant (marturôn) au sujet de ces choses (peri toutôn) et celui écrivant (graphas) ces choses et nous savons (oidamen) que son témoignage est conforme au vrai (alethes).

 

25.D’autre part il est de nombreuses autres choses que fit Jésus, lesquelles, si elles étaient  écrites une par une, je pense que même le monde (kosmos) n’aurait pas de place pour les livres (biblia) qu’on écrirait.


 Fin de l'évangile selon JEAN, appelé aussi quatrième évangile - Selon  la majeure partie des commentateurs de Jean il s'agit d'une seconde finale de cet évangile, la première correspondant à la fin du chapitre 20.

 




Retour au plan général

de l'évangile de Jean 

Traduction de CCV

Catherine Cheyns Vrignaud

Infos,chronologie, localisation



16  avril  année 30


Huitième jour après le 9 avril année 30




En Galilée 


Au bord (du lac de Tibériade) appelé


MER de Tibériade


Texte rédigé par l'évangéliste Jean dont on reconnaît les habitudes rédactionnelles.



 Autre hypothèse:

texte très tardif rédigé et inséré ici par des disciples de l'évangéliste ?